Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2016

Dénoncer le populisme... ou le combattre ?

poste.jpgIl ne sert à rien de dénoncer le populisme à la télé, comme le font doctement tant d'hommes politiques, il faut le combattre ! Et ce n’est pas en moralisant, mais en agissant qu’on le fera reculer. Un exemple parmi tant d’autres : que font les hommes qui prétendent nous gouverner pour empêcher La Poste de relancer sa politique aussi suicidaire qu’irresponsable de fermetures et de restrictions d’ouverture de centaines de bureaux de poste, et de suppression de tournées de facteurs ? Si l’Etat souverain ne sert pas à endiguer la désertification accélérée de nos campagnes, voire de nos quartiers périphériques, mais, bon sang, à quoi sert-il ?

Commentaires

Ils gèrent la France comme des lignes d'écriture dans un cahier de comptabilité. Voilà le problème.
Hors un sujet comme vous l'évoquez est important pour tous. Comme on doit s'occuper de pouvoirs régaliens, il y a des entreprises qui sont de l'ordre du bien commun. La Poste (comme d'ailleurs les télécommunications auraient dû le rester) doit être du service dû aux citoyens et à cet effet une entreprise publique. Tout comme la SNCF car il s'agit d'un bien et service utile à tout un ensemble de citoyens.
Ensuite ce n'est pas le court terme qui doit prévaloir et encore moins le coût direct. Prendre des décisions sur le court terme peut condamner une entreprise qui aurait pu se développer après demain. Ensuite le service qui est rendu est considérable car il n'affecte pas des coûts dont le consommateur aurait alors la charge et parfois des conséquences malheureuses.
Une poste à 5 minutes de chez soi s'est autre chose qu'une poste à 1 heure de chez soi.

Écrit par : Alain De Vos | 15/11/2016

En même temps aujourd'hui, avec Internet, qui a encore besoin de la Poste ? Je ne reçois quasiment plus de courrier papier, et la Poste distribue surtout du papier. C'est triste à dire mais c'est la réalité.

Écrit par : jean | 20/11/2016

Écrire un commentaire