Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2016

La fin du journalisme politique ?

Alain-Duhamel-et-Olivier-Mazerolle.jpgPour assurer le spectacle permanent qu’est devenue la vie politique, les derniers journalistes spécialisés sont peu à peu remplacés par des commentateurs professionnels dont la verve est plus prisée que la compétence : d'estimables directeurs de journaux, des touche-à-tout audiovisuels, des représentants en sondages, des généralistes plus ou moins bavards, des JRI saute-ruisseau et des champions en banalités. Aucun ne connaît la Constitution de 1958, les discours du général de Gaulle, l’oeuvre de François Furet ou la liste des présidents de la IIIe République, mais quelle importance ? J’ajoute : aucun ne franchit jamais le périphérique, mais faut-il vraiment connaître la France et les Français pour causer dans le poste ?

Commentaires

Bonjour, merci pour votre blog.

l'info continue est lassante. On les regarde et on les écoute de moins en moins.

Écrit par : detty chatenet | 07/12/2016

Bien lu, bien vu.
Des commentaires sans objectivité mais tous orientés pour servir leurs intérêts propres. La France et son évolution, son développement pour le bien commun n'est pas leur objectif.
Débiter des paroles, pour parler, pour occuper le terrain... aucun intérêt. Et il faut voir, pardon écouter, la hauteur de vue. Aucune profondeur dans le développement d'un quelconque idée.

Ils veulent être le reflet de cette France rompue en deux. Ils renversent chaque jour de l'huile sur le feu, question d'entretenir leurs chroniques.

Écrit par : Alain De Vos | 08/12/2016

Écrire un commentaire