Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2017

Travailler, c'est trop dur ?

apprentissage.jpgLu ce matin dans "l’Yonne Républicaine" que le chômage de masse n’est pas près d’être vaincu. Qu’on en juge : rien que dans l’Yonne, 516 entreprises recherchent des apprentis… et n’en trouvent pas ! Dans la restauration, l’hôtellerie, la vente, les métiers de bouche, la mécanique, l’esthétique, impossible d’engager des jeunes - alors qu’on sait qu’on trouve beaucoup plus facilement un job quand on a fait une période d’apprentissage. Législation trop rigide ? Manque de communication ? Mauvaise orientation dans le secondaire ? Ou plutôt… dureté du travail ? C’est vrai, c’est fâcheux, quand on apprend un métier, il faut bosser !

22:19 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : chômage, apprentis, travail, cfa |  Facebook | | Lien permanent

25/07/2017

Un recyclage nommé Désir

Désir.jpgOn s’inquiétait pour rien : Hollande parti, ses proches Jean-Pierre Jouyet et Ségolène Royal ont été aussitôt nommés ambassadeurs, hop ! Mais qu’allait devenir Harlem Désir, l’homme politique le plus inutile de sa génération ? Plombé par des emplois fictifs avérés, expert en combinazioni politicardes, il avait été nommé par Hollande secrétaire d’Etat aux Affaires européennes – ce qui était, à soi seul, un vrai scandale. Eh bien ça y est, on respire, il est recasé ! Il vient d’être nommé, tenez-vous bien, représentant pour la liberté des médias au sein de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Une nomination "au mérite", sans aucun doute.

13:31 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : harlem désir, royal, jouyet, osce |  Facebook | | Lien permanent

24/07/2017

Discrimination positive

Schiappa.jpgEntendu ce matin sur Europe 1 Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes (sic), rassurer les permanents des associations féministes et assimilées que son ministère entretient à grands coups d’argent public : leurs subventions "ne seront pas diminuées d’un euro" ! On croit rêver : ainsi tout le monde doit se serrer la ceinture, y compris les militaires qui se battent au Mali, y compris les pauvres qui touchent l’Aide personnelle au logement (APL), mais pas les militants antisexistes et autres porte-parole autoproclamés des droits des femmes ? Il n’y a pas un problème de discrimination, là ?