Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2018

De commémoration en commémoration...

dqKSqkgSkd3TcfoqHs9j7YWVp0Y.jpgEt nous voilà en train de commémorer, encore et toujours ! Le 53è anniversaire de la victoire sur les nazis. Le cinquantenaire de mai 68. Le premier anniversaire de l’arrivée de Macron au pouvoir. Le bicentenaire de la naissance de Karl Marx. Le 68è anniversaire du Plan Schumann. J’ajoute, à Dijon, le cinquantenaire de la mort du chanoine Kir. Discours officiels, documentaires, débats télévisés, albums photos, etc. Nostalgie, manichéisme et simplification. Plus on occulte, notamment à l’école, l’Histoire compliquée et dramatique qui nous dérange dans nos certitudes, plus on en commémore, peinards, les quelques épisodes qui nous valorisent ! Pas sûr que cela améliore notre vision de l'avenir.

09/05/2014

Mai : le mois du souvenir

8_mai.jpgEt si on comblait le désolant vide mémoriel entre le pont du 1er mai et celui du 8 mai ? Et si on chômait aussi le 4 mai (hommage aux femmes victimes de l’incendie du Bazar de la Charité en 1897), le 5 mai (rappel de l’ouverture des Etats généraux en 1789), le 6 mai (mémoire de la reconnaissance du culte protestant en 1576), le 7 mai (respect pour l’institution par Robespierre du culte de l’Etre suprême en 1794) ? Hop, on embraye sur la victoire sur l’Allemagne nazie en 1945, et le tour est joué ! En cherchant bien, on doit pouvoir ainsi tirer jusqu’au week-end de l’Ascension…

19:29 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : hommage, 8 mai, ponts, mémoire |  Facebook | | Lien permanent

09/05/2013

Le mur des "ponts"

 congés.jpgLa succession, au printemps, de "ponts" qui entravent toute l’économie du pays est une spécialité française. Cette semaine, la suite "fête du 8 mai + jeudi de l’Ascension + une journée de RTT + week-end" coûte, selon les experts, 2 milliards d’euros à la collectivité. Cela tombe bien, l’Etat ne sait plus quoi faire de son argent ! Mais rappelons-nous : quand Giscard a voulu faire travailler les Français le 8 mai, quand Raffarin a voulu faire de même le lundi de Pentecôte, ils ont été aussitôt balayés par tous les corporatismes et conservatismes d’une société qui, crise ou pas crise, préfère les loisirs au travail… 

11:36 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : ponts, 8 mai, loisirs, travail, crise |  Facebook | | Lien permanent