Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2014

C'était un très bon canular !

N.Bedos.jpgMarre de tous ces censeurs compulsifs qui voudraient que le CSA sanctionne Nicolas Bedos pour son canular de l’autre soir sur le plateau d’Alexandra Sublet. Au lit, les coupeurs de tête ! C’était un excellent canular, très drôle, très réussi, digne des Pierre Dac et autres Francis Blanche. Dommage que le jeune Bedos – tel père, tel fils – ait cru devoir justifier moralement son gag qui visait, dit-il, "à dénoncer la pipolisation de la politique et des médias" (sic). Drôle d’époque : vous voyez Pierre Dac et Francis Blanche justifiant leur Sar Rabindranath Duval comme étant un geste militant pour le dialogue entre les cultures et contre le racisme ?

00:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : bedos, censure, canular, humour |  Facebook | | Lien permanent

08/11/2013

"Salauds" ou "connards" ?

 prostitutuée.jpgAu départ, une facétie médiatique, lancée dans Causeur par la provo Elisabeth Levy. Une farce d’intellos, un gag de collégiens attardés, mi-surréalistes, mi-sales gosses, parmi lesquels Frédéric Beigbeder, Nicolas Bedos et autres Basile de Koch, hostile à la pénalisation de la prostitution au cri de "Touche pas à ma pute". Et puis, très vite, les insultes fusent, le gouvernement moralise, les "343 salauds" deviennent les "343 connards", les médias multiplient les "duels", le jeune Bedos prend peur et déserte, et… et rien. Pas un argument, pas une enquête, pas une nuance, pas une réflexion ! Que des cris et du vide ! Au point que je ne sais toujours pas, pour ma part, si je suis pour ou contre...

01/11/2013

Les champions du rétropédalage

 N.Bedos.jpgIl n’y a pas que François Hollande qui s’adonne au rétropédalage. Voyez l’UMP qui, vu la colère des Bretons, dézingue aujourd’hui l’ "écotaxe" qu’elle a votée hier. Voyez François Bayrou qui, vu les sondages, aimerait faire oublier qu’il a voté Hollande en 2012. Voyez Marine Le Pen qui, vu les réactions de ses propres troupes, regrette publiquement d’avoir critiqué la tenue des otages. Mais le champion de la discipline, c’est Nicolas Bedos, qui renie sa signature en bas de la pétition en faveur de la prostitution après avoir découvert que des gens de droite comme Eric Zemmour l’ont signée aussi, pouah ! Cela s’appelle "avoir des convictions".  

25/06/2006

Libérez la prostitution !

Entendu hier chez Ardisson une dame en promo baptisée "écrivain" (elle est chercheuse au CNRS) expliquer sans rire qu’interdire la prostitution est archaïque, rétrograde et liberticide. En face d’elle, la députée UMP Nadine Morano tentait bien de lui expliquer que les filles de l’Est qui vendent leur corps aux supporters du Mondial de foot sont rarement des femmes aisées, cadres sup ou bac + 5, et qu'elles ne font pas dix passes par nuit pour tester bourgeoisement quelque plaisir pervers !
Elle n’a pas compris, l’intello, que Belle de jour, c’était du cinoche ? Si au moins cette chercheuse au CNRS, dont les « recherches » sont financées par mes impôts, reversait ses futurs droits d’auteur à l’association Ni putes Ni soumises !
Autre invité en promo, jamais à l’aise quand il est assis à côté d’une femme de droite, Guy Bedos crut bon de raconter qu’il eut naguère recours à des prostituées. Pourquoi ? "Parce que j’avais envie de baiser !" Enrichissant ainsi le débat : quand un homme riche a envie de baiser, il se paie une femme pauvre. Elle est pas belle, la vie ?