Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2015

Un académicien à Dijon

Vitoux-sign.jpgA la veille du Salon du Livre de Paris, Frédéric Vitoux est venu animer la 58ème soirée littéraire de Dijon, au Grand Hôtel La Cloche. Avec talent, humour et simplicité, cet académicien fan de calembours raconte avec autant de verve sa passion pour Céline, dont il fut le premier biographe, que son amour des chats, qu’il a développé dans un Dictionnaire amoureux qui fit date. Son dernier roman, Les Désengagés, nous entraîne dans le Paris littéraire de 1968, juste avant les événements de mai. Un milieu et une période qui nous paraissent soudain très, très lointains. Merci, Frédéric !

22/01/2011

Lis-moi Céline...

celine.jpgCéline a donc été brusquement rayé de la liste des 500 anniversaires répertoriés, comme chaque année, par un comité ad hoc réuni par le ministre de la Culture. Chacun sait que l’écrivain, mort il y a juste 50 ans, a écrit des choses ignobles sur les juifs, notamment dans les années 1937-38, ce qui justifie officiellement cette censure tardive. Mais chacun sait aussi que Céline est un des deux ou trois plus grands écrivains français du XXè siècle. Si les génies étaient des saints, cela se saurait ! Rayer ainsi Céline d’une liste de 500 repères historiques, cela rappelle un peu trop la façon dont le Kremlin effaçait le personnage de Trotski sur les photos de la Grande Révolution d’Octobre…