Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2015

La crise ? Quelle crise ?

Matignon.jpgIl est des sujets qui, apparemment, ne font plus réagir. Tous les ans, le député socialiste de l’Aisne René Dosière publie, en marge de la discussion budgétaire, un bilan des cabinets ministériels. En 2014, il avait pointé une augmentation de 4,7 % des effectifs. Cette année, l’augmentation est de 7,7 % (passant de 450 à 485 personnes). Ces hauts fonctionnaires qui nous gouvernent travaillent dur à gérer la pénurie... sauf en ce qui les concerne. A Matignon, souligne Dosière, la rémunération mensuelle des 49 membres du cabinet de Manuel Valls a encore progressé, atteignant une moyenne de 10.833 euros. La crise, oui, mais pas pour tout le monde…

15/10/2014

Pourquoi la politique se dégrade

enarques.jpgJ'emprunte au dernier essai d'Eric Le Boucher cette fine remarque qui en dit long sur notre classe dirigeante : "Autrefois, on était gouvernés par ceux qui avaient réussi l'ENA, désormais par ceux qui ont raté l'ENA". Dans la nouvelle génération de responsables politiques figurent beaucoup d'anciens assistants parlementaires, chefs de cabinet, communicants, seconds couteaux et autres porte-flingues qui se sont dit qu'après tout, ils étaient les mieux placés pour remplacer un jour leurs patrons dont ils maitrisaient déjà le langage, le cynisme et les privilèges. Or, la plupart n'ont pas d'autre connaissance du peuple que celle du petit personnel des palais nationaux, pas d'autre ambition pour la France que leurs propres succès électoraux, et pas d'autres convictions fortes que celles que leurs aînés avaient acquises à l'ENA...

12:17 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : ena, élus, politique, cabinets |  Facebook | | Lien permanent