Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2017

Quel avenir pour l'humanité ?

einstein.jpgAu fond, soyons clair, il y a trois attitudes sociales majeures. La première, c’est céder au vieux et viscéral désir de retourner à l’état animal (la castagne, la loi du plus fort, la vulgarité). La deuxième, c’est défendre la civilisation qui nous a construits (la fourchette, le PQ, le respect de l’autre). La troisième, c’est courir après un progrès tentateur et sans garantie (le nucléaire, la PMA, la révolution). Cyrille Hanouna, le pape François ou Jean-Luc Mélenchon ? Donald Trump, Alain Juppé ou le groupe IAM ? Pas facile de trancher d’un coup, comme cela, au pied levé. Or c’est l’avenir de l’humanité qui est en jeu.

03/01/2008

Une "politique de civilisation" ?

Il n’y a vraiment qu’en France que les journaux déclenchent une polémique après les vœux télévisés du chef de l’Etat pour savoir s’il s’est légitimement ou non inspiré des thèses du sociologue Edgar Morin en parlant de "politique de civilisation" ! C’est d’autant plus drôle que Morin, à mon humble avis, est surtout le maître de la tautologie réciproque et simultanée, recherchant, en se grattant l'occiput, la synthèse des contraires dans un monde complexe : le marché, mais sans négliger le social ; l’ouverture au monde, mais en défendant les valeurs nationales ; l’individualisme, mais sans oublier la solidarité, etc. Cela n’a aucune importance et ne représente aucun enjeu, mais cela permet de multiplier polémiques tranquilles et interviews pèpères - loin, très loin de l'Irak, du Kenya ou du Pakistan !