Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2018

Assez parlé de la famille Hallyday !

johnny.jpgMarre d’entendre les médias s’étendre avec délectation sur l’héritage de Johnny Hallyday ! Les journalistes sont-ils à ce point frustrés de leur train de vie qu'ils s'excitent comme des gavroches dès qu’on leur parle de propriétés à 10 ou 15 millions de dollars ? Que cette succession soit complexe, qu’elle suscite des jalousies, qu’elle oppose entre eux de riches people pas vraiment dans le besoin, qu’est-ce que cela peut nous faire ? En quoi cela justifie-t-il tant de dépêches affolées, de témoignages indécents, de commentaires indignés ? Chers confrères rédacteurs en chef, êtes-vous absolument certains qu’il n’y a pas de sujets plus importants dans l’actualité ?

02/05/2016

Le Boléro en héritage

ravel.jpgCette injustice-là donne parfois le tournis : pourquoi les lointains héritiers d’un artiste génial peuvent-ils vivre tranquillement des droits générés par son œuvre ? Dans le cas de Ravel, dont le Boléro entre dans le domaine public, c’est insensé : suite à quelques testaments surprenants et autres mariages suspects, nous raconte le Figaro, la principale détentrice des droits – des millions et des millions d’euros chaque année – est, tenez-vous bien, la fille unique de la seconde épouse du mari de la masseuse de la femme du frère du compositeur. Je n’ai rien contre cette richissime sexagénaire qui vit quelque part en Suisse, évidemment, mais il n’y a pas quelque chose d’absurde, là ?

16:40 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : boléro, héritage, ravel |  Facebook | | Lien permanent