Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2013

Y a pas de quoi se réjouir

 PS.jpgVilleneuve-sur-Lot, c’est d’abord la confirmation que le PS disparaît peu à peu de la scène publique. Je ne m’en réjouis pas. Un président qui n’est soutenu que par 25 % de ses concitoyens a impérativement besoin d’un parti, un vrai, un qui ne se contente pas de saturer d’imprécations les plateaux de la télévision et de faire la morale au monde entier. Au lieu d’expliquer, au fond du trou, que tout cela est la faute à Sarkozy, à l'Europe et au mauvais temps, le PS ferait mieux de faire de la politique ! Or, faire de la politique, cela demande d’écouter la population qu’on est censé diriger au lieu de la diviser, de la mépriser voire de l’insulter. Mais le PS est-il capable de la moindre autocritique ?

12:31 Publié dans Blog | Commentaires (5) | Tags : ps, politique, hollande, fn, cahuzac |  Facebook | | Lien permanent

Commentaires

Bonjour Monsieur,

On peut faire le même constat pour l'ancien parti au pouvoir qui réagissait de la même manière quand il se trouvait dans la même position.

L'UMP n'a jamais tiré le bilan des présidentielles.

Blanc bonnet et bonnet blanc.

Écrit par : Franck TOMI | 24/06/2013

exact

Écrit par : steffan Loïc | 24/06/2013

Superbe analyse. On ne se réjouit pas. Monté une pétition pour soutenir les 10 députés pour l'abolition de leur privilèges car examen du projet de loi sur transparence est la seule fenêtre de tir parlementaire avant la fin de la mandature.

déjà 30 000 signatures avec personnes pour nous aider car on est de simples citoyens !

http://www.change.org/AbolirLesPrivileges

Écrit par : steffan Loïc | 24/06/2013

Le PS a toujours menti, à tous, et d'abord à lui-même. Pas seulement le PS d'ailleurs, mais toute la Gauche. Ce mensonge, c'est l'essence de la Gauche. Elle obéit aveuglément à son dogme mensonger. C'est son péché originel. De ce mensonge vient la tromperie, l'escroquerie, son comportement, sa nocivité. Tout le mal qu'elle fait vient de là. Rien ou presque, à commencer par Mitterrand, n'est jamais sorti de bon de son passage au pouvoir, ni sur le fond, ni sur la forme.

Écrit par : Baobab | 25/06/2013

Mon cher Bernard,

un président qui n'est soutenu que par 25% de ses concitoyens, ce n'est plus d'un parti politique dont il a besoin!

Nous serions, sinon revenus en IVème république !

D'ailleurs, peu m'importe de ce dont il pourrait avoir besoin !

C'est la France qui a besoin !

Et, pour le moment, faute d'un chef qui aurait l'autorité suffisante pour mettre (avec difficultés, j'en conviens...) les partis dans le sens de la marche, je reste au Maroc .

Écrit par : Lusardi | 25/06/2013

Les commentaires sont fermés.