Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2013

Qui pour remplacer Ayrault ?

 Lamy.jpgHollande voulait maintenir Ayrault jusqu’à l’échec programmé des élections de 2014, avant d'ouvrir le gouvernement aux centristes. C’est raté. Il lui faut nommer en catastrophe un gouvernement de transition. Qui peut jouer ce rôle ? Moscovici est plombé par l’affaire Cahuzac ; Aubry est mise en examen dans l’affaire de l’amiante ; Fabius ferait trop d’ombre au président ; Valls a montré qu'il était un peu léger ; Royal exploserait les ventes de la presse people ; Strauss-Kahn… oh pardon ! Alors un nouveau venu, comme Pascal Lamy (photo), le patron de l’OMC ? Il préparerait assez bien l’ouverture, façon Delors, mais il serait conspué par la gauche de la gauche, dont Hollande a besoin jusqu’en 2014. Sacré casse-tête !    

10:40 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ayrault, gouvernement, lamy, 2014 |  Facebook | | Lien permanent

17/02/2013

Municipales : va y avoir du sport !

 municipales.jpgLes municipales, c’est parti ! A priori, les premières élections intermédiaires sont toujours un fiasco pour la majorité en place. Les prochaines municipales devraient donc voir triompher l’UMP - notamment à Toulouse, Salon de Provence, Brive, Ajaccio, Valence, Roanne, Saint-Chamond, Angers, Reims, Thionville, Poissy, La Seyne, Auxerre, Sens ou  Belfort. Attention, avertit l’expert Xavier Chinaud dans une note publiée par le site Atlantico : la droite peut aussi perdre Marseille, Bordeaux, Montluçon, Gap, Aix, Bourges, Saint-Brieuc, Dreux, Alès, Nîmes, Mont-de-Marsan, Nancy, Bayonne, Tarbes, Perpignan, Macon, Melun, Mantes la Jolie, Albi, Montauban, Avignon, Châtellerault, Savigny, Corbeil, etc ! En 2014, va y avoir du sport…

11:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : municipales, 2014, politique |  Facebook | | Lien permanent

09/02/2013

Dans ma boule de cristal

 hollande.jpgBon, gagnons du temps. La loi sur le mariage gay sera adoptée fin mars, non sans mal, grâce à la discipline de vote des députés PS, puis… retoquée par le Conseil constitutionnel ! Hollande, échaudé, la redessinera a minima à l'automne, en bloquant définitivement sur la filiation et la PMA, ce qui provoquera la rupture avec les Verts au lendemain des municipales, et un recentrage général du pouvoir au printemps 2014. Taubira (si elle n'est pas "promue" au Conseil constitutionnel) et Montebourg borderont sur la gauche un gouvernement Manuel Valls qui s’ouvrira aux centristes du Modem (Rochefort, de Sarnez). Histoire de positionner Hollande en social-démocrate réaliste et pragmatique dans la perspective de 2017. Qui veut parier ?