Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2014

Une "Lorraine" en Bourgogne

Lorraine+BL-1.JPGLa romancière Lorraine Fouchet, qui était l’invitée du Club des écrivains de Bourgogne hier à Dijon, n’est pas la première à partir en quête de son père disparu. Sauf que son père s’appelait Christian Fouchet, et qu’il a incarné toute l’histoire du gaullisme depuis le 17 juin 1940 à Londres jusqu’à mai 68 en passant par le RPF, l’Europe, l’Algérie etc. Avant de mourir brutalement à l’âge de 63 ans. Quarante ans plus tard, sa fille a écrit ce dialogue léger et subtil qu’elle n’avait jamais eu avec son grand homme. Un beau récit, un livre attachant, une belle rencontre. Merci Lorraine ! 

23:31 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : fouchet, club, écrivains, dijon |  Facebook | | Lien permanent

28/05/2013

Le hasard selon Grozdanovitch

 Grozd-portrait.JPGComment un sportif de haut niveau devient-il un contemplatif, un philosophe, un poète ? Denis Grozdanovitch a répondu, hier, à Dijon, au Club des écrivains de Bourgogne, en présentant son livre La puissance discrète du hasard (Denoël). Un peu de Desproges, un peu de Comte-Sponville, un peu de Delerm : l’ami Grozda possède l’amour du détail, le goût du mot, le sens de la dérision, il se délecte des "interférences animales" et se régale des phrases longues "car on peut y exprimer tout et son contraire". Merci, cher Denis, pour cette soirée  dont le succès… ne doit rien au hasard !

16:37 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : grozdanovitch, dijon, club, hasard |  Facebook | | Lien permanent

25/04/2013

Eve de Castro à Dijon

 ECastro-dédic-1.JPGLittérature et histoire, ce cocktail enchante souvent les soirées organisées à Dijon par le Club des Ecrivains de Bourgogne. Nous avions déjà traversé le siècle de Jacques Cœur (avec JC Rufin), le Paris de Louis XV (avec JF Parot), les folies de Charles IX (avec J Teulé), les échecs de Napoléon (avec JM Rouart), etc. Hier soir, à l’occasion de son roman Le Roi des ombres (édité chez Robert Laffont), Eve de Castro nous a emmenés à Versailles, à l’époque de la construction du château par le jeune Louis XIV. Un beau, tumultueux et émouvant voyage dans le temps. Et dans la condition humaine. Merci, Eve !

29/11/2012

On a bien ri hier à Dijon

 Chif-bouteille-2.JPG"Beethoven était si sourd que toute sa vie il a cru qu’il faisait de la peinture". "La vie est trop courte pour apprendre l’allemand". "Le meilleur moyen d’éviter la chute des cheveux, c’est de faire un pas de côté".  Des comme ça, il y en a des centaines dans le Dictionnaire amoureux de l’Humour (chez Plon) que Jean-Loup Chiflet est venu présenter hier à Dijon, devant le Club des Ecrivains de Bourgogne. Autres invités de la soirée : Alphonse Allais, Alexandre Vialatte, Woody Allen, Pierre Desproges et quelques dizaines d’autres. Franchement, on ne s'est pas ennuyé. Merci, cher Jean-Loup, pour ce très bon moment !

23/10/2012

Un Napoléon inhabituel

JMR-dédicace-2.JPGDéconcertant, le Napoléon que Jean-Marie Rouart est venu présenter hier, à Dijon, devant le Club des Ecrivains de Bourgogne. La "destinée" de Napoléon, loin du mythe et peu conforme à l’image habituelle : un Bonaparte quelquefois minable, trompé par Joséphine, rageant d’être cocu, aveuglé par la passion, doutant de lui-même, suicidaire à plusieurs reprises, mauvais orateur, stratège irresponsable, trahi par tous ses proches, etc. Vaincu, enfin. Rouart a le chic pour rendre l’Empereur humain, trop humain. Comme il se voit lui-même ? Merci, cher Jean-Marie, pour cette soirée… réussie, elle !

22:18 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : club, napoléon, rouart |  Facebook | | Lien permanent

28/02/2012

La superette d'Oulan Oudé

Sall-Fern-dédicaces-1.JPGDevant 200 auditeurs enchantés, Dominique Fernandez et Danièle Sallenave sont revenus, hier, à Dijon, sur leur voyage commun dans le Transsibérien – dont ils ont tiré respectivement Transsibérien (Grasset) et Sibir (Gallimard). Joli moment d’échange littéraire sur une réalité romanesque, mythique, hors normes… jusqu’à ce qu’un désaccord oppose les deux écrivains : à Oulan Oudé, en Bouriatie, le magasin Spoutnik était-il une "supérette de luxe" (thèse de Fernandez) ou un "banal supermarché" (thèse de Sallenave) ? La dispute entre les deux académiciens fut vive - comme quoi la vérité est chose fragile. Superbe soirée : un grand merci à tous les deux !

24/05/2011

La mémoire des moines de Tibhirine

 

Guitt-salle.JPGL’éditeur et auteur René Guitton a passionné les 130 personnes qui l’ont écouté, hier, à Dijon, devant le Club des Ecrivains de Bourgogne. Lui-même natif du Maroc, ami des trois grandes religions, ouvert à la spiritualité, il avait déjà évoqué sa fascination pour les sept moines de Tibhirine dans Si nous nous taisons (Calmann-Levy, 2001). Depuis, il a refait l’enquête, minutieusement, sur l’enlèvement et l’assassinat des moines, et propose En quête de vérité (Calmann-Levy, 2011). Ce qu’il raconte aujourd’hui est bouleversant. Comme ce qu’il dit de tous ces "chrétiens qu’on assassine" en Orient. Merci, René, pour cette belle soirée !

23/04/2011

Le rire de Jean Teulé

 

Teulé-dédic-1.JPGJean Teulé a fait un tabac, cette semaine, à Dijon. Invité par le Club des Ecrivains de Bourgogne, l’auteur de Charly 9 a séduit les 150 amateurs de littérature qui se pressaient à l’hôtel La Cloche. Je l’avais découvert avec Le Montespan. Son nouveau roman est de la même veine. Puissant, drôle, délicieusement anachronique, original. Et très personnel. Teulé, quand on le lit, on l’entend écrire. A telle allitération, à telle formule déconcertante, à tel contre-pied sémantique, on l’imagine éclater de rire – de ce rire qui n’appartient qu’à lui – tout seul devant son ordinateur. On a bien ri, nous aussi. Merci, Jean, pour cette belle soirée !