Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2018

La France reste la France

booba-karris.jpgJe me demandais justement l’autre jour : mais où sont les joutes littéraires d’antan, celles qui opposèrent Bernard de Clairvaux à Pierre Abélard, les académiciens Boileau et Perreault, Voltaire et Rousseau, Rimbaud et Verlaine, Emile Zola et Edmond de Goncourt ? Où sont les nouveaux Camus et Mauriac, les Sartre et Aron d’aujourd’hui ? Et voilà que j’apprends qu’au Duty free d'Orly, les rappeurs Booba et Kaaris se sont violemment foutu sur la gueule, à coup de tatane, en hurlant des insanités en verlan ! Je suis rassuré : la France reste le paradis de l’ars disputandi entre intellectuels que le monde entier nous envie.

16:17 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : booba, kaaris, disputes, duels |  Facebook | | Lien permanent

24/02/2016

Les jeux du cirque

Cosse-Duflot-Plac.jpgAlléchants, les sujets politiques du jour ! Comment Valls va-t-il tuer Hollande ? Macron va-t-il dézinguer Valls ? Comment Copé va-t-il compromettre Sarko ? Jean-Marie parviendra-t-il à écrabouiller Marine ? La gauche de la gauche va-t-elle renverser Hollande ? Le Maire va-t-il ringardiser Juppé ? Cosse, si elle survit aux attaques, réussira-t-elle à ratiboiser Duflot ? On se tue, on s’entretue, on se plombe, on s’assassine ! La politique renoue avec la vieille tradition des gladiateurs dans le cirque romain : jamais elle n'a été aussi péremptoire, meurtrière, violente, égoïste... et aussi loin des aspirations de la population.

15:26 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : cirque, castagne, politique, duels |  Facebook | | Lien permanent

07/01/2014

Des limites au dialogue

 taubira-le-pen.jpgC’est quand même gênant qu'un des principaux ministres de la République, Madame Taubira, refuse toute invitation à débattre avec le chef d’un des principaux partis nationaux, Madame Le Pen, qui représente, qu’on l’aime ou non, un quart des électeurs français. Vous imaginez la même info en inversant les deux noms ? L’explication de la Garde des Sceaux laisse perplexe : elle ne veut débattre, dit-elle dans Paris Match, qu’avec "des gens qui pensent". Pffui ! Et si la ministre laissait les journalistes juger du niveau intellectuel de leurs invités politiques, ce ne serait pas plus conforme aux règles de la démocratie ?