Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2016

De la Guadalupe à Lourdes

Lourdes.jpgCette semaine, le pape François a visité le sanctuaire de la Guadalupe, près de Mexico, au milieu d’une foule incroyable. Peu de Français connaissent ce site qui accueille 20 millions de pèlerins par an. Soit quatre fois plus que Lourdes, où la fréquentation, du reste, est en forte baisse (– 25 % entre 2009 et 2014) pour trois raisons : la mauvaise volonté de la SNCF à proposer, comme avant, des prix pour les pèlerins ; l’immobilisme des commerçants qui bloquent l’aménagement des rues pour les handicapés ; les réticences de nombreux élus locaux pour ce qu’on appelle aujourd’hui le "tourisme spirituel". Restons français : la situation empire, surtout ne changeons rien !

 

10:05 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : guadalupe, lourdes, tourisme |  Facebook | | Lien permanent

22/06/2011

SNCF : Ras-le-bol des malades !

 

train.jpgLa SNCF a prévenu : les trains spéciaux qui permettent à des dizaines de milliers de malades et de handicapés de se rendre chaque année à Lourdes, ras-le-bol ! Trop compliqué, trop contraignant. Que les malades prennent leurs voitures, et que les handicapés s’y rendent à pied ! Le train, il faut le savoir, c’est pour les riches et les bien-portants ! Attaquée sur la scandaleuse dégradation des conditions de transport pour les personnes médicalisées, la SNCF a trouvé la parade : plus de trains pour les invalides ! Ben tiens, c’est tellement plus rationnel. Comment ? Le service public ? Quel service public ?

16/09/2008

Pas de malades à l'écran !

Il y a un épisode majeur de la visite du pape que les médias ont littéralement occulté - à l’exception courageuse de France 3, il faut le souligner. Les mêmes qui en ont fait des tonnes quand le pape est allé rencontrer Nicolas Sarkozy à l’Elysée, quand il s'est adressé aux 600 représentants de la culture (dont les patrons des médias), quand il a dit sa messe devant 270.000 bien-portants au coeur de Paris, ont été plus que discrets lors de la grand’messe de Lourdes pour les malades, hier matin. L’explication ? Tous les spécialistes savent que l’audimat tombe immédiatement et automatiquement, c'est prouvé, quand une télé montre une personne handicapée ou quelqu’un atteint d’une maladie grave. Les pèlerins, les brancardiers et les malades de Lourdes, lundi, n’avaient aucune chance de passer à l’antenne…

07/08/2006

L'évêque rue dans les brancards

L’évêque de Lourdes ne décolère pas contre la Sncf. Depuis le début de l’été, il se bat comme un diable contre un service public incapable d’assurer décemment le transport des milliers de pèlerins qui vont prier la sainte Vierge, le 15 août, devant la grotte de Massabielle.
Légitime, la colère du prélat : quand vous remplissez un train avec des centaines de personnes âgées et de malades avec fauteuils roulants, piles de brancards et compartiments médicalisés, vous avez envie de connaître l’horaire de votre train avant la veille du départ ! Et de savoir si le train du retour existe ou non ! Les vieux et les grabataires ne se transportent pas comme des bestiaux. Surtout par temps de chaleur, ces voyageurs-là s’obstinant à célébrer le 15 août en plein été !
Silence des cheminots, occupés à vénérer saint Congé Payé et sainte RTT. L’évêque de Lourdes se sent bien seul. Il ne doit pas s’attendre à ce que la nouvelle patronne des chemins de fer fasse une apparition. Sauf miracle.