Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2020

L'élection, on s'en tamponne !

maire M.jpgLa démission de la maire de Marseille, six mois après sa victoire électorale, traduit bien le mépris porté aux électeurs par une nouvelle génération de petits politiciens locaux. Quand on se présente à une élection, on s’engage auprès d’une population, non ? Eh bien, non, ça, c’était avant ! Chez moi, dans l’Yonne, ce sont les "premiers adjoints" qui se mettent à démissionner au bout de six mois (à Auxerre, Migennes, St-Julien-du-Sault, Charny, etc) en général parce qu’ils ne s’entendent pas, finalement, avec leur ex-tête de liste. Alors, hop, on zappe ! Ils ne pouvaient pas y réfléchir, ces petits êtres fragiles et contrariés, avant de se présenter au suffrage de leurs concitoyens ?