Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2018

Paris : le scandale Déon

deon.jpgMichel Déon, l’auteur du "Taxi mauve", était un grand écrivain, quels que fussent ses engagements passés. Et un homme délicieux, pour ceux qui ont eu la chance de le rencontrer. Il était membre de l’Académie française. Cette vénérable institution étant sise à Paris, que Déon soit inhumé dans un cimetière parisien ne devait poser aucun problème. C’était aussi le souhait de sa famille. Eh bien, non ! Anne Hidalgo, maire de Paris, trouve le monsieur trop à droite pour reposer dans sa ville, et se retranche derrière l’obscur et très bureaucratique code des collectivités locales (!) pour refuser à l’Académie cette faveur ! Mais pour qui se prend cette petite militante aussi inculte que sectaire ?

09/02/2008

La Tsar Academy

Le niveau des candidats, cette année, est franchement décevant. Gonzague, Philippe, Dominique, Michaël, Alain et Gilles ont tous été rejetés par le jury lors du prime de jeudi, qui a été un désastre. Niveau trop faible. Audimat en chute libre. Je parle, bien sûr, de l’élection à l’Académie française, qu’on a le droit d’appeler la Tsar Academy quand Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle, tente d’attribuer le fauteuil du regretté Henri Troyat. Comment rajeunir cette vénérable institution à dominante littéraire quand les vedettes de la télé sont les seuls, aujourd'hui, à vendre des livres ? Et quand les vrais représentants de la culture française contemporaine, de Johnny à Bigard, de Djamel à Cauet, de Jenifer à Arthur, ne savent pas ce qu’est un dictionnaire ?