Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2020

Parfois j'ai honte pour mon pays

10436.jpgLa scène se passe dimanche dernier dans le VIIIe arrondissement de Paris. Dans l’église St-André-de-l’Europe aux portes soigneusement fermées, le curé dit sa messe dominicale "confinée", c’est-à-dire sans personne dans l’assistance, servi par trois paroissiens en guise d’enfants de chœur. Tenez-vous bien : un voisin "bienveillant" téléphone fissa à la police pour dénoncer le curé ! Des policiers arrivent, entrent dans l’église armes au poing (violant la loi de 1905) et expulsent les trois servants de messe ! On imagine ce que ce voisin délateur, en 1942, aurait fait des familles juives de son quartier. Parfois, franchement, j’ai honte pour mon pays.

23/04/2008

Le plus grand des menteurs

Excellente soirée "Mitterrand", hier, sur France 2. Ce n’est pas Spaggiari qui fit le "casse du siècle", c’est Mitterrand, l’homme qui mit la main, à coup de mensonges énormes, et pendant quatorze ans, sur la France ! François Mitterrand n’aurait jamais été élu président de la République – et à plus forte raison réélu – s’il n’avait pas méticuleusement menti du début à la fin de son histoire : sur son passé d’extrême-droite, sur son engagement à Vichy, sur sa francisque, sur ses rapports avec Bousquet, il a menti comme, plus tard, sur son alliance de gouvernement avec les communistes, sur sa fortune (sur laquelle on n'a pas encore tout dit), sur sa maladie, et, bien sûr, sur sa seconde famille. Niquer à ce point le PS, la gauche, les journalistes et les électeurs, c'est un cas unique dans l'histoire moderne. Chapeau, l'artiste.