Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2012

Mariage gay : les 3 erreurs

mariage gay,homophobieSur le mariage gay, les journalistes commettent systématiquement trois erreurs : 1) Ce n’est pas en raison de leur foi que les religieux de toutes obédiences s’élèvent contre ce projet de réforme, mais pour des raisons anthropologiques. 2) Ce n’est pas par homophobie, vieille lune rhétorique et victimaire, qu’une grande partie de l’opinion refuse la réforme, mais par attachement à la structure familiale classique. 3) Ce n’est pas contre les droits des homos que se dressent à la fois le bon sens et le Code civil, mais par souci de préserver, dans l’avenir, les droits de l’enfant. Quand ces trois erreurs seront dissipées, le débat sera plus clair…

01:15 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mariage gay, enfant |  Facebook | | Lien permanent

02/11/2012

Mariage gay : ça coince !

 mariage gay.jpgPourquoi le gouvernement freine sur le mariage gay et, surtout, ses conséquences ? 1) Parce qu’au congrès du PS à  Toulouse, nombre de députés et de maires socialistes ont fait remonter aux ministres une opposition croissante de leurs électeurs à cette réforme inopportune. 2) Parce qu’un président de la République, garant de la cohésion nationale, ne peut se mettre à dos à la fois les catholiques, les protestants, les juifs et les musulmans (d’autant que ceux-ci votent à gauche à 95 %). 3) Parce que les prochains sondages vont révéler que près de 70 % des gens sont pour le droit de l’enfant à avoir un père et une mère. On parie que cette promesse imprudente va tourner en eau de boudin ?

09:33 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : mariage gay, homo, famille, enfant |  Facebook | | Lien permanent

22/10/2012

Mariage gay : on avance...

 mariage-gay.jpgSur le mariage homo, on avance. D’abord, il n'est pas exclu, finalement, que s'ouvre un vrai débat sur le sujet. Ensuite, la forte intervention du grand rabbin de France a montré que les cathos n'étaient pas seuls à s’inquiéter des conséquences d’un tel bouleversement anthropologique. Enfin, l’opinion a commencé à comprendre qu’il ne s’agit pas seulement, dans cette affaire, d’autoriser les homos à se passer gentiment la bague au doigt comme tout le monde : il est bien question du "droit à l’enfant", de l’effacement programmé de la "filiation" biologique, du remplacement du référent père-mère par le concept parent1-parent2. On avance, on avance…