Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2016

La Constitution, on s'en tape !

egalité,constitution,bareigts,république,outre-merLa Réunionnaise Ericka Bareigts devient donc "ministre des Outre-Mer" (un pluriel qui, à lui seul, défie la République pour laquelle la Nation est "indivisible", mais passons). Elle met fin, par ricochet, à son étrange "secrétariat d’Etat à l’Egalité réelle" ...sans qu’aucun journaliste n’ait jamais fait remarquer, depuis sa création en février, que ce sous-ministère prodigieusement inutile était surtout une aberration constitutionnelle : l’ "Egalité réelle", c’est le slogan que la gauche de la gauche de l'été 1789 (Sans-culottes, Enragés, etc) avait inventé pour contester la trop bourgeoise Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Or celle-ci est, que je sache, la première référence du préambule de notre Constitution ! Oui, je sais, tout le monde s’en fout. Moi, pas.

04/08/2014

Le retour des coupeurs de tête

Hamon.jpgJe lis dans mon quotidien préféré que le gouvernement a supprimé l’aide complémentaire de 1800 euros/mois que l’Etat accordait, pendant leurs études, aux lycéens boursiers obtenant une mention "très bien" au bac. Au total, 27.000 bourses avaient ainsi été accordées en 2013 aux bacheliers les plus méritants. Las ! Une circulaire du 24 juillet a mis fin à cette aberration bourgeoise : la gauche, elle, veut aider les plus modestes, pas les plus méritants ! Le socialisme, cela consiste à couper d’eau les grands bourgognes pour que tout le monde puisse en boire…

08/02/2013

Et maintenant, le Conseil d'Etat !

 ConseildEtat.jpgAinsi le Conseil d’Etat, dans son fameux avis (non publié) d’octobre 2012, avait mis en garde Mmes Taubira et Bertinotti contre trois conséquences très dommageables de leur projet de loi sur le mariage pour tous, en particulier l’inégalité nouvelle qu’il entraînera pour les enfants nés de familles homo- ou hétéroparentales (merci au journal La Vie d’avoir révélé ce texte que le PS voulait occulter, on comprend pourquoi). Certes, un avis du Conseil d’Etat n’est jamais que consultatif. Mais, me disent mes amis juristes, il a vocation à nourrir la réflexion du Conseil constitutionnel en cas de saisine pour inconstitutionnalité du texte de loi. A bon entendeur…

14/11/2012

L'égalité ? Quelle égalité ?

 alliances.jpgJe suis clairement favorable à ce que les homosexuels aient le droit de contracter union et d’échanger des alliances, y compris, s’ils le veulent vraiment, devant un représentant de l’Etat. Mais, par pitié, pas pour de sacro-saintes raisons d’ "égalité". Celles-ci sont le degré zéro du raisonnement politique. Ou alors, qu’on autorise les enfants à boire du whisky, les athées à dire la messe le dimanche, les femmes à pisser debout, les diabétiques à se goinfrer de sucre, les civils à porter l’uniforme, les étrangers à voter aux élections nationales, les piétons à klaxonner et les non-voyants à piloter des avions de ligne !

04/02/2010

Discrimination à l'anglaise

Il n’y a pas qu’en France que le pape a "mauvaise presse". En Angleterre, où Benoît XVI doit se rendre en septembre, certaines gazettes accusent violemment le Saint Père d'avoir osé critiquer l’actuel projet de loi sur "l’égalité des chances" en discussion aux Communes. Il faut dire que ce projet, qui combat toutes les "discriminations", entend obliger les organisations religieuses catholiques et protestantes à recruter des homos, des transsexuels, des musulmans ou des athées. Egalité, quand tu nous tiens ! C’est comme si, chez nous, la Halde obligeait le Grand Orient à recruter, de temps en temps, une bonne sœur comme grand maître. Ou comme si la Cour Européenne des droits de l’homme imposait aux grands chefs français d’engager dans leurs cuisines un quota… d’Anglais. Enfin, non, là, ce serait vraiment too much...