Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2018

La figure du père

RELATION-PERE-FILS.jpgEncore un avis que vous n’entendrez pas sur les grands médias. Il est mentionné par la philosophe Chantal Delsol, dans le Figaro d’hier, à propos des deux horribles faits divers des Lilas (un garçon de 13 ans tué à la barre de fer) et de Créteil (une prof mise en joue par un élève). C’est un résumé de dizaines d’enquêtes très sérieuses faites à l’étranger depuis 20 ans, qui met en évidence la vérité suivante : les jeunes garçons délinquants sont le plus souvent ceux qui ont été privés de père. Dans le climat actuel, aucun journaliste n’osera dire un truc pareil à la radio ou à la télé !

11:51 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : père, famille, délinquance |  Facebook | | Lien permanent

04/07/2013

Tels pères, tels fils

 gattaz.jpgLe jeune Philippe de Saxe-Cobourg remplace donc son père à la tête du royaume de Belgique, au moment même où Pierre Gattaz (photo) prend la tête du Medef quelques années après son père Yvon. Comme François Chérèque avait accédé, peu de temps après son père Jacques, à la tête de la CFDT. Comme George W. Bush et Kim Jong-Il ont repris le job de leurs papas respectifs. Reproduire le schéma de son géniteur, est-ce réussir sa vie ? C'est possible, voyez Antoine de Caunes, David Halliday, Chiara Mastroianni, Stéphane Paoli, Valérie Alexandre, Matthieu Chedid, Jean-Michel Baylet, Nicolas Beytout, Serge Dassault, Pierre Laurent, Claude Brasseur, Philippe Hersant, Jacques Cardoze, Izia Higelin, etc, etc, etc, etc !

 

09:39 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : père, gattaz, de caunes, fils de |  Facebook | | Lien permanent

10/11/2012

"La gloire de mon parent-1"

 pagnol.jpgQuand elle aura fini de débusquer les homos dans les manuels d’histoire, Najat Vallaud-Belkacem devra se mettre à une autre tâche : traquer dans les manuels de littérature les vilains concepts datant de l’ancienne législation obscurantiste et discriminante. On lira donc bientôt : Le parent Goriot (Balzac), Les contes de mon parent l’Oye (Perrault), Mon parent avait raison (Guitry), La gloire de mon parent-1 et Le château de mon parent-2 (Pagnol), Tuer le parent (Nothomb), etc. A l’école, on récitera "Mon parent-1 ce héros au sourire si doux…", "O l’amour d’un parent-2, amour que nul n’oublie…" ou "Tout autre que mon parent-1 l’éprouverait sur l’heure !" Au boulot, Najat !


24/10/2012

Réac, la littérature ?

Camus.jpgAvez-vous remarqué que la moitié des romans, aujourd’hui, tournent autour de la quête du père, comme si l’homme avait désespérément besoin, pour avancer dans ce monde anonyme et banalisé, de savoir d’où il vient ? Les Assouline, Garcin, Fernandez, Jardin, Fottorino, Giesbert et d'innombrables autres écrivains contemporains ont passé trois, cinq ou dix ans de leur vie à retrouver leurs racines biologiques, à la façon d’Albert Camus dans Le premier homme, pour le meilleur ou pour le pire. En contradiction totale avec la mode politico-socialo-branchée qui prétend que le sexe, le genre, la filiation, tout ça, allons, c’est dépassé ! 

10:48 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : père, filiation, gender, camus |  Facebook | | Lien permanent