Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2017

PMA : attention, matière inflammable !

PMA.jpgJ’ai du mal à comprendre pourquoi Emmanuel Macron prend le risque de diviser à nouveau la société française avec la libéralisation de la PMA, cette vieille revendication hyper-individualiste qui vise à permettre aux femmes seules et aux lesbiennes de faire des enfants sans père - au nom de la "justice sociale", ce qui est évidemment absurde. La profonde déchirure du tissu national qu’avait provoquée la loi Taubira ne lui a pas suffi ? Tous les sondages montrent que l’opinion française reste majoritairement attachée à ce que les enfants aient un père et une mère : faut-il raviver les braises de 2013 et relancer un débat qui tournera inévitablement à la castagne idéologique ?

11:57 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pma, famille, filiation |  Facebook | | Lien permanent

06/07/2014

Lisez François d'Epenoux

epenoux.jpgLu le dernier roman de François d'Epenoux, Le réveil du cœur (Anne Carrière) où je retrouve la trace de son père, qui fut mon ami. Une fois encore, la quête du père ! Comme J.N. Pancrazi en juin à Dijon, comme D. Fernandez, E. Fottorino, F.O. Giesbert, P. Assouline et tant d’autres auteurs reçus depuis sept ans au Club des Ecrivains de Bourgogne. A rebours du cirque médiatique, la littérature permet de comprendre pourquoi s’en prendre à la filiation, l’an dernier, a déclenché un tel tollé - souvent confus, plus ou moins partisan, mais profond, viscéral. Avant de vouloir changer le monde, les politiques devraient lire des livres.

 

24/10/2012

Réac, la littérature ?

Camus.jpgAvez-vous remarqué que la moitié des romans, aujourd’hui, tournent autour de la quête du père, comme si l’homme avait désespérément besoin, pour avancer dans ce monde anonyme et banalisé, de savoir d’où il vient ? Les Assouline, Garcin, Fernandez, Jardin, Fottorino, Giesbert et d'innombrables autres écrivains contemporains ont passé trois, cinq ou dix ans de leur vie à retrouver leurs racines biologiques, à la façon d’Albert Camus dans Le premier homme, pour le meilleur ou pour le pire. En contradiction totale avec la mode politico-socialo-branchée qui prétend que le sexe, le genre, la filiation, tout ça, allons, c’est dépassé ! 

10:48 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : père, filiation, gender, camus |  Facebook | | Lien permanent

22/10/2012

Mariage gay : on avance...

 mariage-gay.jpgSur le mariage homo, on avance. D’abord, il n'est pas exclu, finalement, que s'ouvre un vrai débat sur le sujet. Ensuite, la forte intervention du grand rabbin de France a montré que les cathos n'étaient pas seuls à s’inquiéter des conséquences d’un tel bouleversement anthropologique. Enfin, l’opinion a commencé à comprendre qu’il ne s’agit pas seulement, dans cette affaire, d’autoriser les homos à se passer gentiment la bague au doigt comme tout le monde : il est bien question du "droit à l’enfant", de l’effacement programmé de la "filiation" biologique, du remplacement du référent père-mère par le concept parent1-parent2. On avance, on avance…