Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2018

Le monde, ça fait peur !

autruche.jpgJ’enrage. Nous sommes à la veille des plus grands bouleversements de l’histoire du monde, au moins sur le plan de la démographie, ou dans le domaine des biotechnologies, et nos médias dissèquent, depuis quatre jours, les propos de comptoir tenus par Laurent Wauquiez ! Jamais sans doute les Français n’ont donné à ce point l’impression d’ignorer le monde qui les entoure. Jadis, les invasions barbares, la guerre de Cent ans, les Croisades, les grandes découvertes, la Réforme, les révolutions de 1789 ou de 1848 forçaient nos ancêtres à regarder au-delà des frontières. Et voilà qu’au XXIè siècle, alors que tout est devenu "global", nous ne voulons plus voir que nous-mêmes !

19/03/2015

La politique, c'est relatif

 catastrophe-naturelle.jpgLa politique, c’est relatif. S’il faut en croire le philosophe Michel Serres, la révolution numérique qui chamboule nos sociétés est une rupture aussi importante que le passage du paléolithique au néolithique il y a douze mille ans. Emportée par une accélération inédite, explosée par une mondialisation fracassante, broyée par des mutations culturelles vertigineuses et compromise par le réchauffement climatique, l’aventure humaine file vers des progrès insensés et des barbaries terrifiantes. Au point qu’une question me taraude, tout soudain : quelqu’un peut-il me dire à quoi sert Benoît Hamon ?

31/12/2011

La mondialisation pour les nuls

ANELKA.jpgA tous ceux qui n’ont pas encore compris ce qu’est la mondialisation, je dédie cette double info : un dénommé Anelka, footballeur martiniquais résidant en Angleterre et jouant en Turquie, a été acheté par un club chinois, le Shanghai Shenhua ; un collègue à lui nommé Beckham, citoyen britannique résidant aux USA, devrait rejoindre un club français entraîné par un Italien, le PSG, propriété du Qatar. L'enjeu : intéresser davantage au foot-ball le marché asiatique. Ces deux hommes seront payés respectivement 230.000 et 200.000 euros par semaine. Net d’impôts. Alors, les gamins, cette fois, on commence à comprendre ?