Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2016

Pitié pour les facteurs !

plaque-de-rue.jpgCe qui est rigolo, dans les regroupements de communes qui se multiplient dans tout la France, c’est le casse-tête qu’ils provoquent dans les noms de rues desdites communes. Je m’explique : quand une "commune nouvelle" regroupe, par hypothèse, douze petites communes, tout laisse à penser qu’il y aura douze "Place de l’Eglise", douze "Grand Rue" ou, au bord de la mer, douze "Route de la Plage". Bonjour le micmac pour la Poste ! Et pour les GPS ! A chaque fois, il va falloir changer les plaques, inventer de nouveaux noms… et vérifier que les douze communes ne rebaptisent pas leur "Place de l’Eglise" en "Place du Marché" ou en... "Place de l'Ancienne mairie" !

10:49 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : communes, adresse, poste, rues |  Facebook | | Lien permanent

13/01/2010

Chronopost, ça s'aggrave

paquets.jpgChronopost, ça s'aggrave. Ce mercredi à 18h00, je n’ai toujours aucune nouvelle de mon colis urgent, parti de Dijon lundi à 11h00. L'expéditeur, après des heures d’attente, a réussi à avoir quelqu’un de chez Chronopost au téléphone : la seule information claire tirée de cette personne anonyme, c’est qu’elle ne sait pas où est mon paquet. Ce qui laisse penser que personne n’a plus aucune trace du camion qui doit me l’apporter depuis deux jours. Si par hasard vous apercevez un camion marqué "CHRONOPOST" en train de rouiller dans un fossé quelque part dans la campagne bourguignonne, prévenez l’entreprise. Moi, c’est inutile : le colis était urgent, à partir de ce soir, je n’en ai plus besoin…

 

Chronopost ne répond plus

chronopost-1.jpgChronopost ne répond plus ! Ce mardi, un colis expédié de Dijon devait m’être livré dans l’Yonne avant 13h. A midi, le chauffeur-livreur m’appelle, il est à 500 mètres de chez moi mais comme il s’est trompé de route, il est sur un chemin enneigé et il panique. Je le rassure, lui indique le bon chemin. Et pschitt ! le gars disparait. Il n’est jamais venu. Il n’a jamais rappelé. Sans doute la météo lui aura-t-elle servi de prétexte pour rentrer chez lui. Et tant pis si l’expéditeur a payé 21 euros son envoi, et tant pis si ce colis était important ! Franchement, Chronopost ferait mieux de ne pas travailler l’hiver. Et devrait mieux former ses chauffeurs : d’abord en leur apprenant à lire une carte routière, ensuite en leur passant quelques vieux films sur l’Aéropostale…