Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2014

Les vieux coûtent de plus en plus cher

vieux-couple-jpeg.jpgAujourd’hui, le marché des seniors rapporte gros, mais celui de la fin de vie pèse sur l'économie. Que faire des vieux, heureux retraités, quand ils cessent de consommer des croisières, des cures thermales, des jouets pour chiens et des monte-escaliers ? Première étape : les regrouper, même contre leur gré, dans des endroits spécialisés souvent très chers, où on leur offre un choix illimité de médicaments et de soins divers – un pactole pour les labos, mais un gouffre pour la Sécu. Etape suivante : dépénaliser, mine de rien, les actes d’euthanasie active. C’est en cours. On progresse, on progresse…

12:24 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : seniors, vieux, euthanasie |  Facebook | | Lien permanent

24/04/2010

La retraite des seniors

 

 

Pour sauver le régime de retraites, la mesure la plus logique, vu l’allongement de l’espérance de vie, est de repousser l’âge du départ à la retraite. Bon. Mais il y a un hic. Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’ai près d’un copain sur deux (je dis bien : un sur deux) qui s’est retrouvé à pointer aux Assedic vers 55-59 ans (à cet âge-là, dans une entreprise, y compris dans la presse, on sent le gaz) et qui s’est rendu compte, en touchant ses indemnités, que son intérêt était… de ne surtout pas retrouver du travail avant de prendre sa retraite, peinard, dans la foulée ! Or la plupart sont expérimentés, cultivés, dynamiques et parfois talentueux. Y aurait pas comme une contradiction dans le système, là ?

20/04/2008

Travailler... pour gagner moins ?

Demander respectueusement aux chômeurs de plus de 57 ans de bien vouloir imaginer, sans les déranger, qu’ils puissent recommencer à travailler un jour, ce n’est évidemment pas scandaleux. La question cruciale, en France, c’est bien le travail. Selon l’institut Harris Interactive, non seulement les Français ont davantage de jours de congé que tous leurs contemporains, mais ils sont, au monde, les moins disposés à accepter d’en céder à leur employeur ! Ce qu’avait confirmé le récent pataquès du lundi de Pentecôte... Mais dans cette catégorie des "55-64 ans" (où j’ai tous mes amis, et pour cause), il y a un léger problème, dont personne ne parle : les chômeurs de cet âge, indemnisés jusqu’à leur retraite sur la base de leurs derniers salaires, n’ont aucune chance de trouver un job qui leur rapporte autant que les Assedic !