Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2007

Jésus revient !

Ce sera le choc éditorial de la décennie. Deux ans après le phénoménal succès du Da Vinci Code, un livre va sortir, qui atteindra, à coup sûr, le même score. Théme : Jésus de Nazareth. Auteur : Benoît XVI en personne !
En deux tomes (I : du baptême à la Transfiguration ; II : de la Transfiguration à la Résurrection), le pape théologien va raconter qui était Jésus - le vrai, précise-t-on à Rome, celui de l’histoire, et non pas le Jésus caricaturé, nié ou idéalisé, modernisé ou postmodernisé, qu’on rencontre aujourd’hui au hasard des médias.
Jésus, personnage central du monde de l’année 2007 ? Plus fort que Napoléon, Mao, Tintin ou Loana ? Qui l'eût cru ?

28/08/2006

Titres de gloire

Quand on examine, dans Livres Hebdo, la liste des best-sellers de l'été, poches compris, on est frappé par une constante : plus le titre est vide de sens, plus le livre a du succès. Voyez les ouvrages de Marc Levy : Vous revoir, Et si c'était vrai, Où es-tu ? Voyez ceux de Guillaume Musso : Et après..., Seras-tu là ? Ou ceux d'Anne Gavalda : Ensemble, c'est tout, Je l'aimais. Sans parler du dernier Patricia Cornwell : Sans raison, ni du récent François de Closets : Plus encore ! Pourquoi cette nouvelle règle de marketing, particulièrement affligeante ? Mystère.
C'est pour l'appliquer, sans doute, que Nicolas Sarkozy a atteint les sommets de l'insipidité avec son livre intitulé Témoignage et que Ségolène Royal s'apprète à battre le record du titre le plus niais avec Désir d'avenir !