Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2017

Il n'y avait pas de plan B !

tsar seul.jpgLa situation politique était devenue intenable. Les révélations sur sa famille et son entourage avaient terriblement altéré son image, y compris auprès de ses partisans. Comment allait-il pouvoir exercer le pouvoir et réformer le pays dans un tel climat de défiance ? Ce 15 mars, il a rejoint en province son état-major de campagne, qui l’a quasiment convaincu de passer la main. Encore fallait-il pouvoir proposer un plan B ! Son fils Alexis, 13 ans, était malade. Alors, son frère ? A peine son nom a-t-il été cité que le grand-duc Michel a refusé, dans un communiqué, cet héritage empoisonné ! Si l'abdication de Nicolas II, il y a cent ans, a fait basculer la Russie dans la révolution bolchevique, c’est qu’on n’a pas trouvé de plan B. A bon entendeur…

03/01/2017

Le centenaire de 1917

dany.jpgJ’aime bien Daniel Cohn-Bendit pour sa liberté de ton et sa gouaille. Mais il dit quand même beaucoup de bêtises ! Ainsi ce matin, sur Europe 1, à propos de 1917, je le cite mot pour mot : "L’idéologie bolchevique a perverti (sic) la Révolution qui voulait s’émanciper de la terreur (sic) tsariste, elle a donné naissance à un régime de terreur qu’on peut comparer à la terreur (sic) nazie », etc, etc. Que d’approximations, que d'à-peu-près, que d’erreurs ! En quoi Lénine a-t-il "perverti" la Révolution ? De quelle "terreur" tsariste parle-t-il ? Je ne saurais trop recommander à Dany la lecture d’un excellent livre sur le sujet – au cas où il reviendrait, en 2017, sur ce centenaire...