Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2016

Dijon au centre du monde, et alors ?

Elisabeth_de_la_Trinité.jpgJe n’arrive pas à le croire : demain, à Rome, la petite carmélite Elisabeth de Dijon (1880-1906) sera solennellement célébrée par le pape François et 1,2 milliard de fidèles sur terre, et on me dit que ni le maire de Dijon, ni aucun de ses adjoints n’assistera à la cérémonie au côté de Ségolène Royal (qui, elle, représentera le gouvernement français). La Dijonnaise la plus connue sur la planète est canonisée, et la municipalité de Dijon s’en tamponne le coquillard ! Quelqu’un pourrait-il expliquer à François Rebsamen, maire de Dijon, qu’il ne trouvera pas une occasion plus grande, de son vivant, de faire parler de sa cité dans le monde entier ?

27/04/2014

La fête des quatre papes

canonisations.jpgFin du marathon papal. Fatigué mais heureux d’avoir passé deux jours vissé sur le plateau de BFM-TV pour couvrir une fête originale, émouvante, à la fois joyeuse et recueillie. Fête de l’Eglise universelle, qui réunit 2 milliards de téléspectateurs. Fête de la papauté, qui a pourtant si mauvaise presse, y compris chez les cathos. Fête de ces deux nouveaux saints, Jean XXIII et Jean Paul II, les plus populaires parmi les papes modernes. Fête du pape François, enfin, principal héros de cette incroyable réunion de quatre papes, et qui n’a pas fini de nous étonner…

19/04/2014

Manuel Valls au Vatican

pape-valls.JPGC’est donc Manuel Valls, premier ministre, qui représentera la France à la double canonisation de Jean XXIII et Jean Paul II, à Rome, le dimanche 27 avril. J’en vois déjà qui s’amusent en rappelant que le PS avait qualifié officiellement de "choquante" la présence de François Fillon, également premier ministre, à la béatification de Jean-Paul II en 2011. Il sera surtout rigolo d’entendre, cette semaine, les critiques vachardes adressées à Valls, sur sa gauche, par une nouvelle génération socialiste très anticléricale, obsédée par le sociétal, qui va brandir avec fougue de vieux arguments laïcards poussiéreux datant d’un siècle et plus…