Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2017

La France bouge, enfin !

visage.jpgLa France bouge, enfin ! L’événement d’hier après-midi a provoqué aussitôt d’innombrables réactions sur les télés, les radios et sur les réseaux sociaux. Tous les journaux, ce matin, en commentent longuement les raisons cachées et les conséquences possibles sur la vie de nos concitoyens. Il faut dire que ce remaniement laisse pantois : Pujadas est viré ! Qui ? Un journaliste qui présentait le JT du soir sur France 2. Dégagé, le confrère. Stupéfiant, non ? Et qui va le remplacer ? Anne-Sophie Lapix. Qui ? Une journaliste qu’on voyait déjà, à cette heure-là, sur France 5. Dingue ! Et déjà les spéculations vont bon train : qui va la remplacer ? Un homme de droite ? Une femme de gauche ? Peut-être quelqu’un de la société civile ?

25/02/2016

En avant pour "l'Egalité réelle" !

EgalitéRéelle.jpgA-t-on suffisamment pointé l’innovation la plus rock n’roll du dernier remaniement ? On se rappelle le ministère du "Temps libre" dans le premier gouvernement Mauroy en 1981. Mais un ministère de "l’Egalité réelle", ça, c’est original ! On connaît la vieille distinction marxiste entre l’égalité "réelle" et l’égalité "formelle", mais on ne s’attendait pas à voir ce distinguo archaïque promu au sommet de l’Etat. La première décision prise par ce ministère devrait être, logiquement, la modification de la devise de la République en "Liberté, Egalité réelle, Fraternité", assortie d’une repentance solennelle au Panthéon pour toutes les réformes égalitaires qui, ces quatre dernières années, ne l’étaient pas réellement...

21/02/2016

Les Français sont exaspérés

gouv.jpgDix jours après le remaniement ministériel, celui-ci apparaît comme un désastre. Les Français ne supportent plus qu’un chef de l'Etat, obsédé par sa réélection, donne la priorité à ses petits calculs minables (les chicaneries des Verts), dérisoires (le retour de Jean-Marc Ayrault) voire malhonnêtes (Baylet cédant son empire de presse à la femme de Fabius) plutôt qu’à ce qui devrait être son seul souci : que faire, en un an, pour limiter la dégringolade du pays, et à quels hommes de valeur confier cette tâche ? Pas de vision d’avenir, des magouilles peu claires, des incompétents notoires : la fin de ce quinquennat risque d’être une longue, très longue descente aux enfers.

11:13 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : hollande, remaniement, valls, 2017 |  Facebook | | Lien permanent

11/02/2016

Questions sur un remaniement

Hollande.jpgY a-t-il une seule personne qui pense, sincèrement, que Jean-Marc Ayrault a les qualités d’un chef de la diplomatie française ? Que Jean-Vincent Placé va réellement entreprendre, d’ici 2017, une vraie réforme de l’Etat ? Que Jean-Michel Baylet est entré au gouvernement pour ses qualités personnelles ? Que Jean-Yves Le Drian sera, un jour par semaine, un excellent président de la région Bretagne ? Qu’Emmanuelle Cosse était réellement la personnalité idéale pour relancer au plus vite le marché immobilier ? Que François Hollande a eu raison de laisser Harlem Désir à l'indispensable grande refonte de l’Europe ? Qu’un secrétariat d’Etat à l’Egalité réelle était vraiment nécessaire ?

05/02/2014

Hollande a toujours son Minitel

Holl-Ayrault.jpgAvez-vous déjà essayé d’envoyer des tweets avec un Minitel ? C’est ce que fait Hollande en inaugurant une nouvelle politique plutôt encourageante (le pacte de responsabilité) avec un gouvernement incapable, usé jusqu’à la corde et divisé au possible ! Pourquoi n’a-t-il pas nommé un nouveau premier ministre (Gallois, Lauvergeon, Lamy) s’appuyant sur ses talents confirmés (Moscovici, Fabius, Cazeneuve, Valaud-Belkacem), virant les idéologues (Peillon, Taubira, Hamon) et les amateurs (Duflot, Bertonotti, Carlotti) ? Ne me dites pas qu’il attend, pour sauver l’économie française, de recadrer son alliance avec les Verts à l’occasion des municipales !!

02/11/2013

Hollande n'a pas le choix

 Hollande.jpgQue va faire Hollande ? Attendre les municipales pour agir ? La tension est trop forte. Démissionner ? Jamais de la vie. Dissoudre ? Cela provoquerait, à coup sûr, une cohabitation que personne ne souhaite. Décider un référendum ? Le "non" l’emporterait quelle que soit la question ! Annoncer un remaniement ministériel ? La distraction serait de courte durée. Seule option raisonnable : changer de premier ministre. Lâcher Ayrault, nommer Valls ou Aubry. Au passage, virer les Verts, garder Montebourg pour la galerie, faire entrer des gens qui connaissent l’économie comme Gallois, Lamy ou Lauvergeon. Tenter d’élargir au centre – un peu tard, vu les municipales. Et abandonner le socialisme. Mais pour aller où ?