Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2018

A chacun ses petits soucis

Eric-Woerth.jpgCe matin, sur Europe 1, deux journalistes harcèlent Eric Woerth, président de la commission des finances de l’Assemblée, sur les bêtises proférées il y a dix jours par Laurent Wauquiez : "Pourquoi a-t-il dit ça ?", "Comment l’avez-vous vécu ?" etc, etc. J'attendais, moi, une question sur la manif de Tonnerre, la veille, contre la suppression des urgences de nuit, après une pétition de 18.000 signatures. Ou sur la spectaculaire démission des 70 maires et maires-adjoints de la région de Clamecy scandalisés par la même suppression dans leur coin. La désertification médicale en Bourgogne, qui panique des populations entières, c’est tellement moins intéressant que les piapias médiatiques de Laurent Wauquiez !

26/02/2015

Heureusement, l'Etat est là !

hopital urgences.jpgSi j’ai bien compris Marisol Touraine, la France a les femmes enceintes les plus bêtes du monde, et il est temps que l’Etat les prennent en main. Comme 17,8 % des femmes enceintes, chez nous, continuent de fumer au troisième trimestre de leur grossesse, l’Etat français, dans sa sagesse, va obliger les fabricants de tabac à imprimer un pictogramme sur les paquets de clopes pour les avertir du danger. Mais les bureaucrates qui ont pondu ce truc – unique au monde – ont-ils seulement réalisé que nos femmes enceintes sont si bêtes qu’elles ne savent peut-être pas lire les pictogrammes ? Franchement, en matière de santé, l’Etat n’a pas d’autres urgences ?

 

10:25 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : santé, urgences, etat, tabac, touraine |  Facebook | | Lien permanent

14/05/2012

La colère des ruraux

 Urgences.jpgLe village où je suis conseiller municipal, en Puisaye, est à 1h20 de Paris – ce n’est donc pas le désert de Gobi. Or, si vous y tombez malade un week-end, vous pouvez crever. En Puisaye, il n’y a plus ni médecin de garde, ni SOS Médecin. Aucun secours, rien. Une pauvre mamie qui s'étouffe ou qui a de la fièvre doit appeler le SAMU qui, au mieux, dépêchera une ambulance pour l’emmener aux urgences de l’hôpital d’Auxerre, à 40 km du village – bonjour le trou de la Sécu ! Voilà à quoi mènent l’égoïsme des jeunes médecins "libéraux", qui ne veulent plus être dérangés par des malades, et la lâcheté des hommes politiques, qui n’osent plus imposer aux premiers la moindre obligation de service public. Etonnez-vous que, dans mon coin, le FN dépasse 25 % des voix !

10:52 Publié dans Blog | Commentaires (5) | Tags : médecins, rural, urgences, fn |  Facebook | | Lien permanent