Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2015

Poutine au Vatican : un sommet capital

Poutine-pape.jpgC’est une rencontre capitale qui va se dérouler au Vatican tout à l’heure. Vladimir Poutine et le pape François sont les deux dirigeants qui ont le plus d’influence sur l’Ukraine tragiquement divisée. Le premier sur les russophones de l’est ; le second sur les uniates de l’ouest. Au moment où la diplomatie française s’est paralysée toute seule en se brouillant bêtement avec l’un et avec l’autre, ce qui n'est pas très malin, il faut espérer que Poutine et le pape trouveront les mots susceptibles de ramener la paix dans ce pays européen situé à mi-chemin entre Rome et Moscou. Oui, je sais, en France, tout le monde s’en fout, mais quand même…

13/03/2015

Le triomphe des brutes épaisses

brute-2.jpg

Poutine n’est pas une brute, mais il semble de plus en plus débordé par les nuques raides et les grandes gueules qui veulent imposer un bastion russe à l’intérieur de l’Ukraine, façon Daech en Syrie, en violant tous les principes civilisés. Ces chiens de guerre sont ravis de damer le pion, à coup de canon, boum boum, aux extrémistes ukrainiens qui, eux-mêmes privés de cerveau, prétendaient leur interdire de parler leur langue. Contre les crétins va-t-en-guerre, les incultes avinés et les brutes épaisses, les gens qui lisent des livres et respectent le droit sont souvent démunis. Toute comparaison avec la politique française serait évidemment fortuite. 

19:19 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : violence, russie, ukraine, brutes |  Facebook | | Lien permanent

03/03/2015

L'Europe mérite une fessée !

Fessée.jpgLes grands débats autour de l’interdiction de la fessée m’ont toujours agacé : il est tellement évident qu’une simple tape sur les fesses qu’un bébé qui joue avec un couteau n’a rien à voir avec la violence que subissent certains enfants ! Mais cette fois, c’en est trop : comment ne pas voir que l’Europe, impuissante en Afrique, impuissante en Ukraine, impuissante face au terrorisme, impuissante pour aider la Grèce, impuissante pour discipliner ses banques, impuissante pour relancer la croissance, se donne bonne conscience en traitant de sujets prodigieusement secondaires au point d’en être ridicules !

13:22 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : fessée, europe, ukraine |  Facebook | | Lien permanent

11/02/2015

Marre de DSK !

DSK.jpgJe n’en peux plus, à chaque fois que j’allume la télé, d’entendre des journalistes interroger des experts pour savoir si Dominique Strauss-Kahn, à l’hôtel Carlton, avait payé avant la nana tarifée qu’il a prise par derrière (Jade), ou s’il avait rétribué après la nana pré-payée qu’il a prise par devant (Mounia). Trop, c’est trop. Surtout au moment où se joue, sur un fil, la paix en Europe : où sont les reportages sur la vie en Ukraine, sur ce qui divise vraiment ce malheureux pays, sur ce que pensent les jeunes Moscovites, sur le moral des soldats russes ? Ce déséquilibre de l’information devient indécent.

10/02/2015

Armer l'Ukraine ?

ukraine.jpgIl y a des parlementaires américains, très sérieux et très propres sur eux, qui plaident à haute voix depuis quelques semaines, à Washington, pour que l’OTAN fournisse un max de chars et de missiles à l’armée régulière ukrainienne pour lutter contre les Russes. Histoire qu’une vraie guerre s’étende de Lougansk et Donetsk à toute l’Ukraine, voire à toute l’Europe. Une belle guerre, avec plein de morts, des atrocités, des destructions massives et tout le toutim ! Ben tiens. On peut donc devenir député aux Etats-Unis sans avoir jamais lu un livre, jamais vu un film, jamais regardé une carte, jamais réfléchi à rien de rien ?

18:02 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : ukraine, russie, otan, guerre |  Facebook | | Lien permanent

19/09/2014

Vivent les Ecossais !

Ecosse.jpgIl y a deux façons de changer la carte du monde. La plus répandue, c’est de laisser agir les cinglés, les crétins, les barbares, les nuques raides et les incultes qui, livrés à eux-mêmes, décapitent et égorgent sans scrupule, incendient et rasent des villages, ou bien descendent des avions de ligne - comme en Irak, au Nigeria ou en Ukraine. Et puis, ô miracle, il y a la méthode écossaise, appelée aussi "civilisée" : respecter les règles communes, débattre pacifiquement, voter, et accepter le résultat du vote. Si les adversaires de l’Occident et les détracteurs de l’Europe pouvaient y réfléchir… 

12:34 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ecosse, guerre, irak, ukraine |  Facebook | | Lien permanent

23/07/2014

Un bon papier sur l'Ukraine

politique-internationale.jpgLes bons papiers sur le conflit russo-ukrainien sont rares. Je recommande d’autant plus chaleureusement la synthèse de Georges Sokoloff dans le tout dernier numéro de Politique Internationale. Son analyse, fondée sur l’histoire agitée de l’Ukraine (sans laquelle on ne comprend rien au film), sur la triste réalité des pressions extrémistes dans les deux camps, sur une bonne connaissance de la psychologie de Poutine et sur l'inanité des menaces de sanctions occidentales, permet de mieux comprendre l’actualité, y compris la plus tragique. Et, malgré tout, de rester optimiste !    

12:13 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ukraine, russie, sokoloff |  Facebook | | Lien permanent

15/04/2014

Une Ukraine fédérale ?

donetsk2014.jpgCe qui est le plus désespérant, en Ukraine, c’est la monopolisation des tensions par les extrémistes des deux bords, qui se traitent réciproquement de "nazis" et de "terroristes" alors que 98 % de la population ukrainienne n’est, évidemment, ni nazie ni terroriste ! Comment envisager sereinement, dans ce contexte de haine nationaliste aveugle et sectaire, de mettre en œuvre les deux outils démocratiques que sont les élections générales et la fédéralisation de cet Etat divisé et ingérable ? Oui, je sais, Poutine pousse à cette fédéralisation : cela en fait-il forcément une mauvaise idée ? Vous en avez une autre ?  

00:07 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ukraine, russie, poutine |  Facebook | | Lien permanent

16/03/2014

Et Dieu dans tout cela ?

ortho-ukr.jpgLu avec intérêt dans l’Express le papier du prof. Vermeren regrettant que les dirigeants et les médias français, toutes opinions confondues, évacuent systématiquement le facteur religieux dans leurs analyses des crises internationales, de la guerre d’Algérie à la Centrafrique en passant par le Biafra, la révolution iranienne, la chute du Mur ou la guerre civile yougoslave. Comme si Dieu n’était plus qu’un vieil avatar culturel négligeable ! Encore aujourd’hui, à propos de l'Ukraine, vous avez beaucoup entendu parler, en France, des dissensions historiques entres orthodoxes et uniates ?  

14/03/2014

Ukraine : Poutine se marre

poutine.jpgFascinante, l’incapacité de nos hommes politiques face à la tranquille récupération par la Russie de la Crimée ukrainienne ! Impuissants, ahuris, tétanisés, les dirigeants européens ne voient-ils pas que Poutine va leur proposer, après le référendum du 16 mars, d’admettre peu ou prou le fait accompli en échange de la reconnaissance par la Russie de l’actuel gouvernement de Kiev ? Ce qu’ils accepteront tous à l’unisson, soulagés et heureux d’avoir évité affrontements militaires et représailles économiques. Vous verrez qu’ils se féliciteront même d’avoir "sauvé la paix", comme à Munich en 1938 !

11/03/2014

La loi du plus fort

brasdefer.jpgLa politique (la vraie, pas le charivari médiatique), c’est intéressant quand il y a conflit entre deux principes fondamentaux. Par exemple, comme en Ukraine, entre le principe d’inviolabilité des frontières des Etats et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Ou bien, comme en France, entre le principe de l’indépendance de la justice et le droit au secret de la profession d’avocat. Comment les sociétés civilisées règlent-elles ces conflits ? En jouant sur les compétences des différents pouvoirs constitutionnels, ou bien en s'insultant jusqu'à ce que s'applique un troisième vieux principe politique… la loi du fort ? 

11:00 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ukraine, juges, avocat, crimée, droit |  Facebook | | Lien permanent

04/03/2014

Mourir pour Simféropol ?

Poutine-armée.jpgIl n’y aura pas de guerre à l’est de l’Europe. Poutine n’en aura pas besoin. Il sait bien qu’au-delà des piapias diplomatiques, aucun Américain, aucun Français, aucun Allemand n’ira mourir pour Simféropol. Il sait aussi qu’aucune guerre n’est imaginable entre des soldats ukrainiens et russes que rien ne distingue, ou presque ! Il sait enfin qu’un vrai conflit le couperait durablement du monde civilisé. Son jeu consiste donc à récupérer la Crimée grâce à un référendum un peu forcé, certes, mais qui aura l’apparence de la légalité. Et à interdire au reste de l’Ukraine terrorisée de rallier le camp occidental. Qui va l’en empêcher ?

03/03/2014

Poutine rime avec Godwin

Poutine.jpgOn sait que le "point Godwin" est l’inévitable référence qui vient dans toute polémique, en France, où un interlocuteur en mal d’arguments traite l’autre de "fasciste", de "collabo" ou de "nazi". Dans l’affaire de  Crimée, Poutine a gagné du temps : il a… commencé par le point Godwin, en expliquant sérieusement que les russophones, là-bas, étaient menacés par les "nazis" ukrainiens. Voilà qui fait gagner du temps, en effet. Pauvre Ukraine qui a eu le tort d’être envahie et dépecée plusieurs fois ET par les nazis ET par les communistes. Et qui n’en finit pas de payer les crimes des autres !

00:07 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ukraine, poutine, godwin, nazis |  Facebook | | Lien permanent

02/03/2014

L'ombre de Gorbatchev

Gorbatchev.jpgMikhaïl Gorbatchev fête aujourd’hui ses 83 ans. Il y a juste 29 ans qu’il est parvenu à la tête du pouvoir en URSS, et 23 ans qu’il en a démissionné après que l’empire soviétique eut éclaté. La goutte d’eau, en ce mois de décembre 1991, ce fut la décision prise par le président ukrainien Kravtchouk de quitter définitivement l’URSS. Sans l’Ukraine, grenier de l’empire tsariste et arrière-cour de l’URSS bolchevique, il n’y avait plus d’ "union" qui vaille. Gorbatchev n’avait jamais envisagé sérieusement que l’Ukraine puisse faire sécession. Pas plus, à l'époque, qu’un jeune officier du KGB nommé Vladimir Poutine, qui, lui, ne l’a toujours pas admis...

10:35 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : gorbatchev, ukraine, poutine, urss |  Facebook | | Lien permanent

28/02/2014

Bruits de bottes en Crimée

Crimée.JPGL’histoire se répète. Déjà, en 1991, quand l’Ukraine a retrouvé son indépendance, la Crimée (essentiellement 2/3 de Russes et 1/3 d’Ukrainiens mêlés dans des familles mixtes depuis 3 siècles) est devenue un inextricable enjeu politique, économique, mais surtout militaire – à cause de Sébastopol, où mouille la flotte russe. Le scénario est connu : menaces guerrières, coups de gueule, bras-de-fer, puis négociations d’autonomie, accords sur les limites du port et, si la situation s’envenime vraiment, nouvelles élections et référendum. Sauf que personne ne sait ce que donnerait celui-ci…  

10:48 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : crimée, ukraine, russie |  Facebook | | Lien permanent

23/02/2014

Ukraine : le prix de l'espérance

Ukraine-2.jpgEn russe, on dit : nalivat’ krov’. Verser le sang. Dans la culture russe, dont Kiev fut le berceau en 988, il y a quelque chose de récurrent, de normal, qui a disparu de la nôtre : la violence, séculaire et inéluctable. Mais il y a aussi sa limite morale, qui distingue la fatalité de l’intolérable : on ne doit pas verser le sang. Il aura fallu plusieurs dizaines de morts, dans cette ville comparable à Hambourg ou à Vienne, pour que l’Europe se réveille enfin, médias et diplomaties confondus, et qu’un formidable sursaut de conscience aide ce pays à sortir de l’impasse. L’Ukraine a payé d’un terrible tribut son droit à l’espérance.

11:45 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ukraine, kiev, russie, europe |  Facebook | | Lien permanent

19/02/2014

Où bat le coeur de l'Europe ?

CentreEurope.jpgEn 1887, deux géographes français – la France est le berceau de la géographie – ont cherché et trouvé, à force de calculs savants, le centre exact de l’Europe. Ils ont découvert que le vieux continent, dans son acception la plus commune, celle dont le général de Gaulle dira qu’il va "de l’Atlantique à l’Oural", a pour centre le village de Dilové, un petit coin ravissant – j’y suis allé naguère en reportage – situé sur la rive droite de la rivière Tisza, près de Rakhiv, dans le nord des Carpates. C’est là que bat le cœur de l’Europe tel que l’ont fixé les Français. Ah ! J’oubliais : c’est en Ukraine.

09:10 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ukraine, europe, carpathes |  Facebook | | Lien permanent

09/02/2014

Les Femen haussent le ton

femen.jpgIngrates, les Femen ! Pour ces jeunes féministes, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault "bafoue toutes les femmes", rien que ça !."François Hollande a fait un choix, clament-elles, celui d’insulter toutes les femmes de France, celui de céder à la pression du lobby catholique et de quelques milliers de fanatiques azimutés !" C'est beau comme l'antique. Insulter les hommes politiques français en pissant de temps en temps dans une cathédrale parisienne : voilà qui encourage sacrément, à Kiev, les milliers de jeunes Ukrainiens et Ukrainiennes qui se battent, en prenant tous les risques, pour un peu plus de démocratie dans leur pays !

11:26 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : femen, ukraine, kiev, féminisme |  Facebook | | Lien permanent

25/01/2014

Ukraine : on laisse faire ?

Ukraine.jpgCe qui se passe en Ukraine est très inquiétant. Les leaders de l’opposition ne tiennent plus la population contestataire : l’engrenage de la violence menace ce pays européen d’anarchie, voire d’éclatement. Mais qu’attendent nos diplomates, à Bruxelles ou à Paris, pour monter avec leurs interlocuteurs russes, dont c'est aussi l'intérêt, une tierce instance de discussion qui puisse ramener au moins les choses sur le terrain du dialogue entre les deux parties de l’Ukraine ? C’est sidérant de voir, à quelques mois des élections au parlement de Strasbourg, à quel point l'Union européenne est incapable de s’occuper des choses sérieuses !  

01/06/2012

L'Ukraine tremble !

 Ianoukovitch.jpgL’Ukraine tremble ! Son président vacille ! Pensez donc : la ministre française des sports, Valérie Fourneyron, a déclaré que ni elle ni aucun autre ministre n’irait assister, dans ce pays, à un match de l’Euro de foot, en raison du maintien en prison de l’ex-premier ministre Ioulia Timochenko. Boudiou ! Que voilà une menace terrifiante ! La planète des footeux est soulagée : on va pouvoir suivre sans remords, le 11 juin, à Donetsk, le match des Bleus contre l’Angleterre. Tiens, Donetsk ! C’est justement la région natale de Viktor Ianoukovitch, le président-geôlier du pays hôte : on ne pourrait pas lui faire une petit manif symbolique, là-bas, en guise de cadeau ?