Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2017

Des listes nationales aux européennes !

europe.jpgIl y a donc de fortes chances pour que les prochaines européennes, en 2019, voient s’opposer des listes nationales. Pourquoi, en France, passe-t-on son temps à changer les règles des scrutins électoraux ? Ce n’est pas que je défende l’actuel mode de scrutin, qui visait officiellement à rapprocher les députés européens des régions (lesquelles ont été changées, elles aussi) : faites le test autour de vous, qui est capable de citer un seul député européen de sa région ? Mais qui, dans la sphère politicienne, osera émettre cette évidence que l’Europe n’existera qu’à l’apparition de listes... européennes ?

08:59 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : europe, européennes, scrutin |  Facebook | | Lien permanent

12/06/2017

Un scrutin vraiment indéfendable

le-pen-melenchon.jpgDepuis le temps qu’on nous promet d’instiller un peu de proportionnelle dans le scrutin majoritaire ! Les députés "En Marche" détiendront donc, pour cinq ans, entre 420 et 450 des sièges (sur 577), alors que leur parti a recueilli dimanche les voix de 13,43 % des électeurs inscrits. Le FN, dont la candidate a obtenu 11 millions de voix le 7 mai, n’aura sans doute qu’un député, peut-être deux. A peu près autant que les "Insoumis" de Mélenchon. Plus malsain, tu meurs ! Attention, danger ! Macron ordonnera-t-il à tous ses nouveaux élus de se faire brutalement harakiri en réformant fissa le scrutin qui les a si facilement fait élire ? Evidemment non. Alors accrochez-vous, ça va tanguer !

24/03/2015

Si je tenais le crétin...

afficheFN.jpgSi je tenais le crétin qui, du fond de son cabinet ministériel, au nom du politiquement correct, sans rien connaître de la politique en milieu rural, a concocté le nouveau mode de scrutin départemental ! C’était suicidaire de fragiliser l’UMP et le PS en les forçant à recruter in extremis, dans des cantons doublés, c'est-à-dire trop grands pour tisser un lien de proximité, des femmes en général aussi peu connues sur le terrain que les binômes fantômes allégrement parachutés par Marine le Pen ! Les grands esprits socialistes qui ont élaboré un système aussi inepte – du nan nan pour le FN – n’ont, à l’évidence, jamais distribué le moindre tract en dehors du périphérique !

03/12/2013

Petites combines électorales (1)

 urne.jpgOn n’imagine pas, à Paris, l’ahurissement des élus de province face à la nouvelle méthode inventée par le PS pour limiter ses pertes aux prochaines cantonales. Même les élus de gauche, en privé, sont interloqués. D’abord, cette idée du couple homme-femme sur des cantons dédoublés est vraiment une ineptie technocratique qui ne correspond à rien sur le terrain. Inepte aussi, l’argument du nombre constant d’électeurs par circonscription, justifiant la suppression de dizaines de cantons ruraux (de droite, comme par hasard) : imaginez ce qu’on dirait de Poutine s’il attribuait, sur ce critère démographique, 200 sénateurs à la ville de Moscou et 10 à la Sibérie !