Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2017

La spiritualité, c'est suspect !

anvar.jpgJour après jour, la France s’appauvrit. Ce qu’on a appelé le génie français, c’est-à-dire son universalité, venait de son ouverture intellectuelle, culturelle, artistique et spirituelle. Or le spirituel, c’est fini. Pas fun, ringard, suspect ! La direction de France Culture vient de remercier Leili Anvar, qui animait une des dernières émissions où l’on parlait de spiritualité. Au diable les forces de l’esprit, les témoignages contemplatifs, la quête de Dieu, la persistance du sacré, l’expérience de la transcendance ! L’heure est au concret, à l’immédiateté, au jetable, à la dérision, au jouissif, au mercantile. C'est la regrettée Jeanne Moreau qui chantait : "Parlez-moi d’moi, y a qu’ça qui m’intéresse !"

25/12/2012

Gott mit uns

 dieu.jpgGrâce à Dieu, il n’y a pas qu’en France qu’on voit des responsables politiques provoquer des polémiques idiotes à partir de propositions débiles. Ainsi, en Allemagne, la ministre de la famille Kristina Schröder a réclamé qu’on change le genre du mot Dieu, ne supportant pas que Gott soit masculin en allemand (der Gott). Féministe accomplie, elle voudrait donc que Dieu passe au neutre (das Gott). La suggestion n’est pas innocente : si Dieu n’est plus une personne, autant dire qu’il n’existe plus. Pardon : que "ça" n’existe plus. Sauf que Dieu, en allemand comme en français, est un nom propre. On ne le décline pas, on s’incline, c’est tout. La neutralité, Dieu, ça n’est pas son genre.

 

08/02/2011

Un tiers des Français sont athées

sixtine.jpgSelon un sondage Harris Interactive paru dans Le Parisien de dimanche, 36 % des Français "croient en Dieu". 36 % ! C’est énorme. Dans une société où Dieu paraît totalement marginalisé, où la religion est pulvérisée par le "politiquement correct", où la culture chrétienne semble s’effondrer, plus d’un tiers des gens croient en Dieu ! Le sondage précise et complète : 34 % des Français "ne croient pas en Dieu", et 30 % "ne savent pas". Donc un autre tiers hésite, s’interroge, doute. Je résume : dans la France déchristianisée et hyper-sécularisée de 2011, les gens qui croient que Dieu n’existe pas sont très, très minoritaires...


29/06/2006

Dieu, Mammon, Jamel et Zizou

En "une", aujourd'hui, Le Monde annonce une interview du cardinal archevêque de Lyon, Philippe Barbarin, qui dénonce notamment "les rémunérations des grands dirigeants". En page 10, sur toute la largeur de la page, un titre confirme que le prélat "condamne les dérives de certains grands patrons". Le primat des Gaules serait-il devenu gauchiste ?
Pas exactement. Il suffit de lire le texte de l’interview pour constater que Barbarin s’indigne plus largement des "rémunérations incroyables de certains chefs d’entreprise, de sportifs ou d’artistes". Nuance ! Pourquoi les sportifs et les artistes ont-ils disparu de la titraille ?
Parce que taper sur les patrons, cela ne mange pas de pain, mais sur Gérard Depardieu et Jamel Debbouze, c’est beaucoup trop risqué ! De quoi je me mêle, l’archevêque ? Et s’en prendre à Zinédine Zidane ou Thierry Henry à trois jours de France-Brésil, non mais, il est fou ? Il faut le faire taire, ce cardinal !