Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2017

Terreur médiatique

Les-Z-Amours-Quand-Tex-derape.jpgBoosté par le féminisme radical, le "politiquement correct" vire à la terreur médiatique. Ainsi, pour avoir sorti dans une interview une mauvaise blague sur les femmes battues, l'humoriste Tex, qui anime l’émission "Les Z’Amours" depuis 17 ans, vient d’être brutalement licencié par France 2 ! Et chacun a pu voir, hier, sur TF1, lors de l’élection de Miss France, les pathétiques séquences où les miss, sur un texte laborieusement rédigé par la production, jurent qu’elles sont contre les violences faites aux femmes ! Je tiens d’ailleurs à assurer solennellement ici que je suis résolument contre toute forme de harcèlement sexuel – après tout, je ne sais pas qui lit mon blog !

16/12/2017

Compliqué, le passé simple ?

langue,grammaire,école,enseignementLu dans "Le Point" que le passé simple allait disparaître de l’enseignement du français au collège. Trop compliqué, trop ringard. Le problème, évidemment, c’est que la littérature française en est truffée, car le passé simple introduit une nuance de temps que n’exprime ni l’imparfait ni le passé composé. Il y aura donc, demain, deux catégories d’élèves : les crétins, auxquels il ne sert à rien d’enseigner toutes les richesses de la langue française, et les élites, qui auront eu le privilège d’apprendre le passé simple, le subjonctif et toutes ces sortes de choses étranges qu’à l’école primaire, naguère, nous apprîmes.

15/12/2017

La Bourgogne change de visage(s)

larrivé-lemoyne.jpgSpectaculaire rajeunissement du côté du parti LR. Il confirme, sur le terrain, le changement de génération qui a suivi l’élection de Macron. Ainsi en Bourgogne, alors que s’estompent doucement les silhouettes de Jean-Pierre Soisson (89), François Rebsamen (21) ou Arnaud Montebourg (71), il faut désormais compter, du côté de Macron, avec Jean-Baptiste Lemoyne (89) et Benjamin Griveaux (71) et, du côté de LR, avec Guillaume Larrivé (89) et Gilles Platret (71), sans oublier le député européen Arnaud Danjean (71) et quelques autres jeunes pousses en devenir. Voilà qui ne nous rajeunit pas.

14/12/2017

Un gâchis historique

zadistes.jpgL’affaire Notre-Dame-des-Landes est pliée. Entre plusieurs mauvaises solutions, Macron va choisir la moins pire : on va développer l’ancien aéroport, et on va virer les Zadistes. Le Grand Ouest n’aura pas son aéroport international, et force reviendra à la loi. Mais qui s’excusera jamais pour ce formidable gâchis, ce mépris des élus locaux, cette désinvolture démocratique, cette lâcheté face aux extrémistes, cet abandon des lois de la République, ce recul de l’Etat ? Sarkozy, Fillon, Hollande, Ayrault, Valls ? N’est-ce pas pour cette impéritie générale, au fond, que tous ces dirigeants-là ont été "dégagés" par le peuple ?

12/12/2017

Deux autres disparitions...

ofrancois-regis-hutin.jpgTristesse d’apprendre le décès de François-Régis Hutin, l’incontournable patron de "Ouest-France", que j’avais souvent croisé naguère, notamment aux Semaines Sociales de France. Tristesse aussi après la disparition du grand rabbin Josy Eisenberg, que j’écoutais souvent, le dimanche matin, au "Jour du Seigneur". Ces deux-là n’avaient ni le bagout de Jean d’Ormesson, ni le charisme de Johnny Halliday, mais, à la réflexion, le journaliste catholique et le vulgarisateur juif n’ont-ils pas eu davantage d’influence sur leur époque, depuis un demi-siècle, que l’écrivain mondain et le rocker échevelé ?

11/12/2017

Quelle droite pour demain ?

wauquiez.jpgCeux qui reprochent à Laurent Wauquiez d’être trop à droite n’ont probablement pas remarqué : 1) Que partout l’avenir est aux partis conservateurs, à la fois économiquement libéraux et défenseurs des valeurs traditionnelles. 2) Qu'il eût été illusoire de prétendre incarner l’opposition à Macron tout en étant centriste ! Maintenant, les deux obligations du nouveau patron de LR, me semble-t-il, se résument ainsi : 1) Ne pas laisser la droite classique sombrer dans la tentation eurosceptique, sauf à en faire un petit parti identitaire sans avenir. 2) Préparer les bases d’une alliance avec le centre-droit, sauf à ne jamais espérer gagner la moindre élection nationale !

12:31 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : wauquiez, lr, droite, europe |  Facebook | | Lien permanent