Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/04/2018

La presse française, ça vaut quoi ?

arnaud-lagardere.jpgOui, je sais, le marché, la mondialisation, tout ça. Mais l’héritier du groupe Lagardère, Arnaud Lagardère, n'aurait-il pas pu vendre Elle, Télé 7 Jours, France Dimanche, Art & Décoration et tout un tas de journaux et radios qui composaient naguère le groupe Hachette-Filipacchi… à un groupe français, plutôt qu'à un homme d’affaires tchèque ? Pourquoi pas à un milliardaire indien ou un fond de pension chinois ? Pour le fils Lagardère, les journaux sont des actifs comme les autres – les mauvaises langues disent qu’il en a peu lus dans sa vie – et qu’importe ce qu’ils contiennent, ceux qui les font ou ceux qui les lisent !

21/04/2018

Cuba : après Castro... Castro !

cuba.jpgMédias sans mémoire ! Les innombrables spéculations des journalistes français sur le nouveau chef de l’Etat cubain, Miguel Diaz-Canel, frisent le ridicule. Comment peut-on titrer "La page Castro se tourne" alors que Raoul Castro, le frère de Fidel, reste à la tête du Parti communiste cubain jusqu’en 2021 ? Ils ne savent pas, les confrères, que dans un pays communiste, c’est le parti unique qui dirige, et non l’Etat ? Ils ont oublié que c’est justement parce que le Parti y contrôle absolument tout, notamment l’appareil d’Etat, que ces pays ont été qualifiés de "totalitaires" ?

20/04/2018

Pas sexy, les centristes ?

besancenot.jpg"Le monde progresse par les extrêmes, mais il ne dure que par les modérés", disait Paul Valéry. Or, du centre gauche au centre droit, les modérés crèvent rarement l’écran – trop nuancés, trop raisonnables aussi les médias invitent-ils les extrêmes plus souvent qu’à leur tour. Allumez la télé, vous êtes sûr de tomber sur un Besancenot, un Rufin, un Miller ou un Coquerel expliquant avec fougue qu’il faut bloquer le pays, réussir la convergence des luttes, casser du flic et provoquer la démission de Macron. La complaisance des médias à leur égard, sur ce plan, est flagrante. Audimat oblige.

19/04/2018

Bloquer Sciences Po ?

7a651asciences-po-bloquee.jpgQuand un étudiant de Sciences Po n’a pas conscience de la chance qu’il a de faire de telles études, quand il n’a pas révisé ses examens de fin d’année, quand il n’a aucunement l’intention de servir la République, quand il n’a pas très envie de se rendre utile au pays, quand il ne connaît rien à l’histoire des idées, quand il a renoncé à participer au développement du reste du monde, quand il n’a plus goût à l’engagement collectif, quand il n’a que mépris pour l’argent public, alors, en effet, il ne lui reste qu’une option : lever le poing, occuper le grand amphi de Sciences Po, crier des slogans débiles et dénoncer les violences policières. Logique.

18/04/2018

Il y a 50 ans, mai 68...

affiche-mai 68.jpgExcellente rétrospective sur mai 68, mardi soir, sur France 2. L’auteur, Patrick Rotman, explique bien que ces événements ont commencé par l’offensive communiste du Têt au Vietnam, ont eu pour apogée dramatique l’assassinat de Martin Luther King à Memphis, et se sont achevés par le suicide de Jan Palach dans Prague occupée par les chars soviétiques. C’est dans ce contexte qu’ont eu lieu les manifs et les barricades du Quartier latin, la grève générale, le psychodrame de Baden-Baden et la reprise du pouvoir par les gaullistes. Merci à Rotman d’avoir très justement rappelé que Paris, en 1968, n’était pas le centre du monde ! 

00:14 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : mai 68, rotman |  Facebook | | Lien permanent

17/04/2018

"Monsieur le Président..."

jean-jacques-bourdin-et-edwy-plenel.jpgIl y a des sujets plus graves, mais je reviens sur le hourvari provoqué par la désinvolture des journalistes Bourdin et Plenel qui ont volontairement appelé le chef de l’Etat "Emmanuel Macron" toute la soirée de dimanche sur BFM-TV. Beaucoup de Français ont été choqués par cette impolitesse tactique (pour l’un) et idéologique (pour l’autre). Dans mon coin de Bourgogne, le plus anti-Macron des prolétaires appellera "Monsieur le Président", s’il le croise, l’homme que le suffrage universel a placé à la tête de l’Etat : élu par le peuple, il incarne la République pendant le temps de son mandat. Et la République, aujourd'hui plus que jamais, ça se respecte !

09:34 Publié dans Blog | Commentaires (4) | Tags : roi, macron, plenel, président |  Facebook | | Lien permanent

16/04/2018

Les deux crocos et la fée Clochette

Da2fjoTWAAAGmQX.jpgUn mauvais spectacle pour enfants. Côté cour : deux vieux crocodiles mal embouchés, deux mâles dominants, un trotskiste, un populiste, tous les deux irrespectueux, agressifs et désabusés. Côté jardin : la fée Clochette, alerte et charmeuse, infatigable et courageuse, brocardant l’un, titillant l’autre, virevoltant sur un fond de Tour Eiffel clignotante du plus bel effet. On n'a rien appris. Presque trois heures de castagne politicienne, de testostérone et de parisianisme : un régal pour les bobos, les journalistes, les humoristes et les amateurs de catch ; un spectacle plutôt navrant pour la République.

10:23 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : macron, bourdin, plenel, débat |  Facebook | | Lien permanent