Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2015

"Le bal des chacals" de Jean Lesieur

lesieur.jpgUn journaliste à l’ancienne. Un passionné d’investigation qui ne croit plus en rien – en la politique, les médias, l’argent, la démocratie, la guerre. Thomas Richard le blasé est le héros du roman de Jean Lesieur – qui dirigea naguère plusieurs médias nationaux –  auquel il ressemble beaucoup. Voilà un beau polar à la fois sentimental et violent, bien maîtrisé, qui rappellera aux vieux de la vieille quelques sulfureuses "affaires" où l’on reconnaît de vieilles connaissances et où certains journalistes connus se sont, parfois, brûlé les ailes. Comme le héros de ce thriller très agréable à lire. 

05/12/2014

La République "exemplaire"

Cahuzac.jpgLa "République exemplaire" promise par François Hollande en 2012 tourne à la débandade. Le pouvoir socialiste est miné par tant d’affaires scabreuses que les médias n’y prêtent presque plus attention ! Après la démission du ministre Kader Arif, convaincu de favoritisme dans une passation de marchés publics, voilà que le conseiller Faouzi Lamdaoui quitte l’Elysée la queue basse, accusé d’abus de biens sociaux. Le comble du sordide sera prochainement atteint par le conseiller Aquilino Morelle qui, chassé de l'Elysée pour prise illégale d’intérêt, va sortir un livre dénonçant les turpitudes de son ex-patron, façon Trierweiler ! Au secours !  

20/03/2014

Des nouvelles de Sarkozy ?

sarko.jpgLes médias ne parlent plus de Sarkozy. C’est normal : il n’est plus au pouvoir, il ne participe pas au débat public, il n’a pas de livre à vendre et il vit maritalement avec la même femme depuis des années. Enfin, aucune des "affaires" dans lesquelles il est parfois cité n’a abouti à quelque condamnation qui aurait mérité l’intérêt des journaux : le respect de la présomption d’innocence et du secret des conversations entre un client et son avocat, qui fait de la France une démocratie enviée, contribue à ce que plus personne ne parle de Sarkozy. Et c'est heureux : il y a tellement de sujets plus importants dans l'actualité ! 

05/03/2014

La politique touche le fond

patrick-buisson.jpgC'est vrai que la progression du chômage, c’est lancinant et ennuyeux. Que la politique illisible de Hollande et Ayrault fait bâiller. Que les municipales n’intéressent que les candidats qui s’y présentent. Et que l’affaire russo-ukrainienne est bien compliquée ! Alors on se vautre dans les affaires glauques en espérant qu'elles, au moins, feront vendre un peu de papier : affaire Copé, affaire Buisson, prétextes à clouer au piloris médiatique des gens dont, en réalité, on se tamponne le coquillard. En France, les seuls efforts contre la crise visent à inverser la courbe de la mévente des journaux…

00:08 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : copé, buisson, journaux, affaires |  Facebook | | Lien permanent

02/04/2013

Cahuzac ne doutait de rien

 cahuzac.jpgJ’avoue avoir être surpris par l’affaire Cahuzac. D’abord, cette rumeur de compte en Suisse me paraissait moins gênante pour Hollande que la mise en examen du sénateur Jean-Noël Guérini, patron du PS marseillais ; moins sulfureuse que celle de Martine Aubry dans l’affaire de l’amiante ; et moins spectaculaire que celle de Sarkozy dans l’affaire Bettencourt. Mais surtout, je n’imaginais pas qu’un ministre si corrompu, socialiste ou non, franc-maçon ou non, pût se croire à ce point protégé des poursuites judiciaires ! Il ne doutait vraiment de rien !

22:27 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : cahuzac, ps, affaires, guérini, aubry |  Facebook | | Lien permanent

18/07/2010

Jeux dangereux

LOGO-PS.jpgL’été va-t-il être ainsi émaillé de révélations sur les petites et grosses magouilles politiciennes ? Cela dépend des élus eux-mêmes. Et de leurs nerfs. Les dirigeants du PS ont tellement tapé sur Eric Woerth et l'UMP qu'il ne faut pas s’étonner de voir surgir l’affaire René Teulade (l’ex-ministre PS, toujours sénateur, grand copain de François Hollande, est accusé d’avoir détourné l’argent de la Mutuelle retraite de la fonction publique) ou le dossier Sylvie Andrieux (la députée PS de Marseille, proche de Michel Vauzelle, est mise en examen et accusée d’escroquerie et d’abus de confiance). Je te tiens, tu me tiens… Attention, jeux dangereux ! Tous ces gens-là feraient bien de prendre des vacances !

07/06/2010

Un homme d'affaires

 

 

Ziad.JPGAu cœur du dossier des contrats d’armement susceptibles d’avoir alimenté la campagne de Balladur en 1995, il y a un drôle de personnage : l’homme d’affaires libanais Ziad Takieddine. Hasard de la vie : j’ai eu à faire à lui il y a fort longtemps. A la fin des années 1970, il avait acheté Isola 2000, dans les Alpes, et j’avais fait un reportage pour La Croix sur la station. Or mes conclusions étaient très négatives. Par honnêteté, avant publication, j’étais allé le voir pour lui dire, et obtenir sa réaction. Dans son bureau, le jeune Ziad Takieddine n’a fait ni une, ni deux : il m’a demandé combien je gagnais dans mon journal avant de me proposer… le poste de dircom d’Isola 2000 !

 

16/02/2009

Un peu de clarté !

La République française est immature. Les affaires troubles se multiplient et les citoyens n’ont pour juger que rumeurs, insinuations et mensonges : Julien Dray a-t-il détourné l’argent de SOS Racisme pour satisfaire ses goûts de luxe ? Bernard Kouchner a-t-il utilisé son image publique pour se faire d’énormes revenus au Gabon et dans d’autres pays du Tiers monde ? La nomination de Christine Ockrent à la tête de France 24, où elle est royalement rémunérée, induit-elle un conflit d’intérêt avec le ministre de tutelle, son mari ? Dans un pays adulte, le Parlement désignerait une commission d’enquête sur chacune de ses affaires : ce serait plus sain que les on-dit, les menaces, les pressions et les insultes !

09/08/2006

Cambadélis aux affaires !

Lu dans le Figaro de ce matin les propos définitifs du député parisien Jean-Christophe Cambadélis (PS) qui se verrait bien premier ministre de DSK et qui explique sentencieusement pourquoi la "modernité"medium_Cambadelis.jpg sera au cœur du scrutin de 2007, lequel sera, n’en doutons pas, "historique". J’adore quand un ancien trotskiste nous explique ce qui est "historique" et ce qui est "moderne" !
Le susdit, il y a juste deux mois, a été condamné à six mois de prison avec sursis et 20.000 euros d’amende (la presse ayant unanimement souligné l’indulgence du juge) pour avoir trempé dans les combines de la MNEF et bénéficié d’un emploi fictif pendant quatre ans sous Mitterrand.
"Nous n’échapperons pas, dit-il dans le Figaro, à un débat sur la représentation politique". Un tel débat, en effet, ne manquerait pas d’intérêt.