Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2017

Le panache et la panade

duo.jpgQui peut le nier ? Emmanuel Macron a été très bon, hier soir, face à ce malotrus irresponsable de Donald Trump. Gravité, fermeté, intelligence, humour : devant la terre entière, il a excellemment incarné la France telle qu’on l’aime. Les premiers pas du nouveau président de la République sont à la fois rassurants et encourageants. Dommage pour lui qu’il soit plombé, à son tour, par des "affaires" peu reluisantes qui représentent, cette fois, la France telle qu’on ne l’aime pas. Macron tance publiquement le président des Etats-Unis en anglais, avec panache, et il est incapable de se séparer en douceur d'un ministre breton quasi-inconnu qui l'a mis dans la panade ?

09:54 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : macron, trump, ferrand |  Facebook | | Lien permanent

31/05/2017

"Le peuple tranchera !"

edouard-philippe.jpgEdouard Philippe a tort – exactement comme François Fillon avait tort – de considérer que le peuple est l’ultime recours de la justice, et que les électeurs trancheront le cas Ferrand dans les urnes. Le premier ministre fait mine d’oublier qu’il dirige un pays où la séparation des pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire) est un principe constitutionnel, et que si la justice est rendue "au nom du peuple français", elle ne l’est pas directement par lui, justement ! Faut-il rappeler quelques noms célèbres de députés corrompus, menteurs ou condamnés qui ont été tranquillement réélus dans leur fief, sans que cela, évidemment, les blanchisse ? Il y a la morale, il y a la politique, mais en démocratie, il y a aussi le droit.

28/05/2017

Moraliser la vie politique ?

Ferrand,moralisation,FillonFasciné par la défense de Richard Ferrand, calquée, au mot près, sur celle de François Fillon : "Je n’ai commis aucun acte illégal, ces pratiques anciennes ne sont plus comprises aujourd’hui, c’est le peuple qui tranchera par son vote, etc". Sans doute ces deux affaires d’enrichissement personnel sont-elles différentes sur le fond, mais comment la population ne serait-elle pas convaincue que la justice, face aux politiques de droite ou de gauche, est à géométrie variable ? Un soupçon d’autant plus exacerbé que Ferrand appartient à un gouvernement qui prétend, à peine constitué, imposer une "moralisation de la vie politique" ! Vérité dans la Sarthe, erreur dans le Finistère ? 

08:38 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : ferrand, moralisation, fillon |  Facebook | | Lien permanent