Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2016

Une primaire vraiment primaire

peillon.jpgUn Peillon qui entre, une Lienemann qui sort. Cela tourne au mauvais gag. Le citoyen moyen, qui ne distingue pas Peillon de Hamon, et qui ne sait pas qui est Filoche, a décroché depuis longtemps. La primaire du PS, ou de la gauche, on ne sait plus, se présente comme un jeu d’initiés plutôt brouillon, pas drôle, et sans espoir. D’autant plus que le vainqueur, qu’il s’appelle Montebourg ou Valls, sera empêché par Mélenchon (proche de Montebourg) et Macron (proche de Valls) d’accéder à la finale du second tour. Tout cela ne contribue ni à la paix dans le monde, ni grandeur de la France, ni à l’amélioration de la vie des Français. Jeux de nains, jeux de vilains.

12:20 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : primaires, 2017, ps, peillon, gauche |  Facebook | | Lien permanent

05/12/2013

Petites combines électorales (2)

 Européennes.jpgL’Europe est notre avenir sur la scène mondiale. Mais elle marche mal, très mal : la sagesse voudrait qu’on y élise des gens nouveaux, avec des idées originales, pour recréer une dynamique et relancer la machine sur de nouveaux rails. Eh bien, c'est pas gagné ! Un à un, dans le silence de leurs bureaux parisiens, les partis politiques reconduisent la plupart des sortants, de Jean-Marie Le Pen (FN) à Harlem Désir (PS), flanqués de quelques caciques à recycler comme Nadine Morano (UMP), Vincent Peillon (PS) ou Michèle Alliot-Marie (UMP). Comment voulez-vous intéresser les jeunes Français à l’Europe future si elle n’est qu’un placard doré pour politiciens au rencard ?

05/01/2013

De l'huile sur le feu

 mariage-g..jpgVincent Peillon stigmatisant l’école libre, à quelques jours de la manif du 13 janvier ! Il veut doubler le nombre des manifestants ou quoi ? On est loin de l’analyse du journal suisse Le Temps, en juin, qui avait ainsi commenté les débuts de François Hollande et Jean-Marc Ayrault, ces deux "socialistes au profil gestionnaire et travailleur, mesurés, au formalisme austère, ancrés en province", protagonistes d’une "opération Camomille" (!) destinée à "apaiser une France divisée, secouée, déboussolée, angoissée". C’était bien vu, sauf… qu’on a confondu les sachets à infuser : c’était du thé fort, sans sucre, avec des amphétamines et un soupçon d’arsenic !


03/12/2012

Ces demi-dieux qui nous gouvernent

 Peillon.JPGC’est ma copine Véronique Soulé qui raconte la scène dans son blog : invité vedette d’un forum organisé vendredi par Libération à Sup de Co, le ministre Vincent Peillon arrive bien à l’heure, passe la tête, constate qu’il n’y a qu’une cinquantaine de participants… et repart aussi sec, dépité, sans saluer les autres intervenants, ni personne ! Voilà exactement ce qu’on reproche aujourd’hui à nombre d'hommes politiques français, de gauche ou de droite, parisiens ou provinciaux : c’est de se croire supérieurs aux autres mortels. Qui, dans l’entourage de Peillon, osera expliquer au ministre le sens du mot "République" ?

10/09/2012

Peillon, Ratzinger, même combat ?

 peillon.jpgLe débat sur la "morale laïque" que Vincent Peillon veut enseigner de la maternelle au bachot, aurait-il déjà fait pschitt ? Ce serait dommage. Dans une société minée par l’incivilité, l’impolitesse et l’irrespect de l’autre, l’idée n’est pas à rejeter. A condition, évidemment, que l’Etat ne se mêle pas de dire ce qui est bien et ce qui est mal au nom de tel ou tel critère politico-médiatique. La morale, laïque ou pas, c’est considérer que le bien et le mal, ce n’est pas pareil, et que l’homme doit choisir, personnellement, en conscience, entre les deux ! Inculquer ce principe-là, à la façon du pape tous les deux ans à des centaines de milliers de jeunes lors des JMJ, ce ne serait déjà pas si mal…

11:47 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : peillon, morale, jmj |  Facebook | | Lien permanent