Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2019

PMA : la science et le marché

pma députés.jpgSi le projet de loi autorisant la PMA pour les couples de femmes va passer sans problème, malgré tous les risques anthropologiques qu’il comporte et les oppositions philosophiques qu’il suscite, c’est que deux forces puissantes poussent en ce sens : la science et le marché. Ce que la technique permet aujourd’hui, au nom de quelle morale peut-on l’interdire ? La science est encore trop liée au "progrès" pour que la nature puisse lui résister. Quant au marché, il sera le grand bénéficiaire de ces avancées "bioéthiques" qui mènent irrépressiblement à la marchandisation du corps humain – laquelle représente un gigantesque pactole pour l’avenir !

22:57 Publié dans Blog | Tags : pma, science, marché, progrès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/05/2019

Glyphosate : et vous, vous croyez quoi ?

monsanto-s-roundup.jpgQue les scientifiques du monde entier ne soient toujours pas capables de dire si le glyphosate est un produit cancérigène, oui ou non, cela me laisse pantois. Après tant d’années de polémiques acharnées entre gouvernements, multinationales, agences sanitaires, écolos, agriculteurs, médecins et juges, on continue de dénoncer ce produit pour le risque qu’il fait courir, et non pour le danger qu’il présente concrètement ! Tous les propos tenus sur cet herbicide tiennent donc de la croyance : on le voue aux gémonies comme on condamnait jadis les sorcières ! On n’est pas en train de régresser, là ?

17/02/2011

Le bébé qui fait pschitt

bébé.jpgLe "bébé médicament" a fait pschitt. Le 26 janvier, on annonçait à grand bruit la naissance d’un enfant issu d’un embryon génétiquement sélectionné et destiné à soigner son frère victime d’une grave maladie. Pour la science, c’était une réussite prodigieuse. Pour la famille du bébé, c’était un conte de fée. Et puis, plus rien. Le silence. Alors que tous les experts devraient phosphorer, discuter, évaluer les conséquences de cette instrumentalisation du bébé. Les bonnes et les mauvaises. Ainsi, dans le cas où l’opération de son frère échouerait, le "bébé médicament" va-t-il culpabiliser toute sa vie d’avoir été inefficace ? Ou va-t-on le jeter avec l’emballage, le tube et la notice ? 

 

17/02/2010

Réchauffement climatique

Entendu Claude Allègre, hier, sur le réchauffement climatique. La polémique est troublante. Le niveau de connaissance atteint par la science devrait permettre de savoir, avec certitude, si la terre se réchauffe ou non, et pourquoi. Or, plus les médias agitent le sujet, moins on sait ! C'est comme pour la polémique sur le vaccin contre la grippe H1N1 : plus on en parle, moins on est sûr ! Le seul recours, pour le citoyen lambda, c'est de faire confiance aux institutions, mais, justement, toute institution est soumise dorénavant au pilonnage médiatique. Toutes les opinions se valent, celle de l'ONU et celle du dernier farfelu sur internet, celle de l'Etat et celle de tel ou tel collectif bidon ou extrémiste. Il n'est plus possible de trier le vrai du faux. Difficile d'appeler cela un progrès.

02/03/2007

La tombe de Jésus

Pendant près de deux mille ans, les hommes ont cru, sans aucune preuve, à l’existence de Jésus. Et puis la science est venue. Archéologues, chimistes, historiens et linguistes ont tranché : ce n'était pas une légende, Jésus a bel et bien existé.
Vient aujourd’hui le temps des romanciers, éditeurs, cinéastes et producteurs de télévision qui affirment, en bidouillant fantasmes universels et fausses révélations, que Jésus n’est pas ressuscité, qu’il était marié, qu’il a eu une descendance, etc, etc.
La Tombe perdue de Jésus de James Cameron est le dernier avatar de ce nouvel obscurantisme dont le battage médiatique, les visées mercantiles, la tendance au people et le mépris pour la science feraient plutôt regretter le précédent.