Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2015

L'édition, un métier difficile...

Livres EdB-2.JPGAprès avoir relancé, dirigé et animé les Editions de Bourgogne pendant dix ans, et au moment de fermer boutique, mon épouse et moi-même avons déposé à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle), pour 200 euros, la marque "Editions de Bourgogne" au cas où la providence permettrait à notre petite entreprise de ressusciter dans l’avenir. Quatre mois plus tard (quatre mois !) une longue lettre de deux experts de l’INPI, une "juriste" et un "chef de groupe", nous informe que notre démarche se heurte à une "objection" dont l’énoncé, je le jure, est absolument incompréhensible. Que faire ? Leur proposer de faire réécrire leur texte par un éditeur ?

17/12/2014

L'écriture, à quoi bon ?

cursive.jpgC’est peut-être l’information la plus importante de l’année : en Finlande, on va cesser d’apprendre aux gamins l’écriture cursive. Motif : ce type d’écriture n’est plus utile aujourd’hui, à quoi bon polluer nos chères têtes blondes avec les pleins et les déliés ? Les lettres bâtons, au moins, cela préfigure l’écriture sur un clavier, une tablette, un i-phone ! Fini, donc, l’écriture cursive, celle qui me sert – pour ce qui me concerne – à annoter rapidement, au crayon, telle ou telle formule lue dans un livre. Dans un quoi, j’ai dit ? Un vieux truc avec des pages, qui sera bientôt introuvable en Finlande...

27/05/2014

Dijon : les métiers de l'écriture

Bénégui-3.JPGEnvie de parler d’autre chose que de politique, sans doute ? Le grand salon de La Cloche était plein, hier soir, à Dijon, pour écouter le 52ème invité du Club des Ecrivains de Bourgogne, le romancier Laurent Bénégui, qui a captivé son auditoire en racontant ses divers métiers : écrivain, scénariste pour le cinéma, auteur de série télé, etc. Ecrire, ce n’est pas seulement se mettre à sa table et remplir des pages au fil de l‘inspiration, c’est parfois plus aléatoire, plus rock’n roll, plus acrobatique ! Merci à Laurent Bénégui pour cette rencontre passionnante.   

26/05/2010

L'oeil de ma huppe

Huppe-1.JPGQuand on travaille à la campagne, on est environné d’animaux qui n’ont pas forcément les mêmes idées que vous sur l’écriture. Depuis quelques jours, je suis surveillé par une huppe audacieuse (photo) qui, à l’évidence, n’aime pas ma façon d’écrire. A heure régulière, elle se pose à un endroit du balcon d’où elle peut lire par-dessus mon épaule. Là, elle exprime ses reproches, son désaccord ou son désappointement par des mimiques suggestives qui m’obligent à me relire. Et parfois, elle a raison. Je le dis alors qu’elle n’est pas là : je ne voudrais pas que ma huppe attrape la grosse tête...