Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2018

Pédophilie : le silence de Roselyne

roselyne-bachelot.jpgSuite de mon blog d’hier sur le manque de curiosité des journalistes sur la pédophilie. En 2009, une terrifiante étude réalisée par l’Université de Bordeaux-Segalen (spécialisée en psychologie du sport) avait révélé ceci : 3 % des athlètes, en France, disent avoir été victimes de violences sexuelles perpétrées par des entraîneurs, dirigeants, gardiens, préparateurs sportifs, etc. Le journal L’Equipe avait repris l’info. Mais ensuite, chut, plus un mot, plus rien sur le sujet ! Trop d’intérêts en jeu ! Ne serait-il pas intéressant d’interviewer là-dessus la ministre des Sports de l’époque ? En 2009, la ministre des Sports s’appelait Roselyne Bachelot…

11:38 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : pédophilie, bachelot, sport |  Facebook | | Lien permanent

03/11/2018

Pédophilie : le silence de Ségolène

pedo Royal 2.jpgQuand Ségolène Royal publie un livre de souvenirs, tous les médias l’invitent sur leurs plateaux. Pourtant, alors que la pédophilie fait la une de tous les journaux, personne ne l’interroge sur ce sujet brûlant. Faut-il rappeler, pourtant, le rapport de l’Inspection générale de l’Education nationale qui, en juillet 1998, expliquait comment l’école de la République étouffait les nombreux crimes pédophiles commis en son sein ? Ce rapport explosif, dont Libération s’était fait l’écho, avait été commandé dix mois plus tôt par une toute jeune ministre déléguée à l’Enseignement scolaire dans le gouvernement Jospin. Une certaine Ségolène Royal…

02/11/2018

Mal nommer les choses...

naming.jpgPeut-on être amateur de basket sans faire la pub, malgré soi, de la Jeep Elite ? Un Marseillais peut-il aimer le vélo sans vanter, à chaque compétition, les mérites d’Orange ? Peut-on aimer le sport, simplement, sans participer tôt ou tard à l’image de Conforama, ou la notoriété des hôtels Accor ? Peu à peu, les multinationales étendent leur emprise sur le monde du sport, en collant leur nom sur les stades, les clubs, les compétitions, etc. Et en effaçant de la mémoire collective le nom d’un entraîneur de jeunes, d’un sportif local, d’un élu ayant défendu le sport, etc. Cela s’appelle le "naming", et cela contribue, en effet, au malheur du monde.

13:04 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : stades, naming, pub, sport |  Facebook | | Lien permanent

01/11/2018

Suspendu, le "frère" Mélenchon ?

franc-maçonnerie,godf,mélenchon,lgbtPas content, Mélenchon. Même le Grand Orient de France (GODF), auquel il appartient depuis près de 35 ans, le lâche ! Quand on est franc-maçon, on doit respecter la République, notamment ses juges et ses policiers, ainsi que la liberté de la presse. Pour celui qui se prend lui-même pour la République ("la République, c’est moi !"), être suspendu par sa propre obédience maçonnique serait une insupportable humiliation. Mais il faut aussi comprendre le GODF qui se bat pour rester crédible à l’heure où le monde politico-médiatique est beaucoup plus influencé par les réseaux LGBT, désormais, que par les loges d'antan !

31/10/2018

Pédophilie : on progresse

pédophilie,prêtres,cef,egliseJe reprochais récemment à mes confrères journalistes, ici même, de ne jamais avoir enquêté sérieusement sur le nombre de prêtres convaincus de pédophilie en France ces dernières années. Voici au moins quelques chiffres publiés ce matin par la Conférence des évêques de France (CEF) : depuis le 1er janvier 2017, sur environ 12.000 prêtres et 2.700 diacres, 129 clercs ont fait l’objet d’accusations ; 75 d'entre eux ont été "signalés" auprès de la justice, dont 45 pour des faits antérieurs à l’an 2000 ; 10 ont été mis en examen ; 4 prêtres sont en prison et 5 ont purgé leur peine. On progresse. Il serait opportun, maintenant, de vérifier, compléter, recouper ces chiffres…

18:28 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : pédophilie, prêtres, cef, eglise |  Facebook | | Lien permanent

30/10/2018

Francophonie : on ne lâche rien !

films.jpgQuelques jours après le Sommet de la Francophonie d’Erevan où Emmanuel Macron a longuement célébré "le français, une langue qui ne veut rien abdiquer, au contraire, et qui se réinvente à chaque instant", je tombe sur la page "Cinéma" de mon journal local qui recommande, cette semaine, aux cinéphiles de l’Yonne : A Star Is Born (de Bradley Cooper), Bohemian Rhapsody (de Bryan Singer), First Man (de Damien Chazelle), Girl (de Lukas Dhont), Halloween (de David G. Green), I Feel Good (de Benoît Delépine), Thunder Road (de Jim Cummings), The House That Jack Built (de Lars von Trier), etc. Y aurait-il une grève générale des traducteurs ?

29/10/2018

Et maintenant, le Brésil...

jair_bolsonaro.jpgIl y a comme une fatalité à voir accéder à la tête des Etats-Unis, de la Hongrie, de la Pologne, de l’Autriche, de l’Italie, du Brésil, des hommes qui n’ont pas notre conception de la politique des hommes qui ignorent l’histoire, occultent la culture et se fichent du reste du monde. A chaque fois, nos médias unanimes expriment une sidération hautaine envers tous ces "populistes" méprisables, avant de redonner très vite la parole à ceux qui, chez nous, passent leur temps à taper sur le pouvoir en place… en ignorant l’histoire, en occultant la culture et en se fichant du reste du monde !