Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2009

La douceur de Noël

bougies.jpgLes magasins et les entreprises ont fermé leurs portes. La politique est en vacances. L’information observe une trêve. La télé ne diffuse que du surgelé. La frénésie mercantile prend fin. Comme chaque année, Noël vient calmer le jeu. On se laisse bercer par la nostalgie de la messe de minuit, des cantiques et de la crèche qui rappellent, en termes simples, sans prosélytisme ni agressivité, que Dieu s’est introduit, un jour, dans l’histoire des hommes, pour leur demander de s'aimer les uns, les autres. Croyants et non croyants célèbrent cet anniversaire qui, à quelques exceptions près, les rassemble tous dans une douceur inhabituelle. Bon Noël à tous !

25/12/2008

L'ennui de Noël

Lamentable veillée de Noël à la télé ! Et tant pis pour les millions de braves gens qui n’ont que cette distraction un soir pareil ! Sur TF1, des people au chômage rivalisant de vannes graveleuses. Sur France 2, le sempiternel "bêtisier" (animateurs qui bafouillent, bébés qui tombent de leur chaise, vieux fous rires et jurons de plateau, la totale). Sur France 3, des enfants habitués à interpréter Bach, Schubert et Rameau, auxquels on fait chanter des niaiseries contemporaines dans un décor glacial. Sans intérêt. Nul. Désolant. On comprend mieux pourquoi TF1 a supprimé la messe de minuit diffusée de Saint-Pierre de Rome : une superbe liturgie, avec de superbes cantiques, dans ce superbe cadre, cela aurait accentué encore le côté ringard et médiocrissime de cette soirée télévisée en dessous de tout !

05/12/2007

Marre de Jingle Bell

Je hais James Pierpont. James Pierpont, c’est le type qui a créé Jingle Bell. Il est mort en 1893 : dommage pour ses héritiers qui ne touchent plus de droits sur cette ritournelle obsédante qui emplit, six semaines avant Noël, tous les hypermarchés, les rues commerçantes, les ascenseurs d'hôtel et les écrans publicitaires de toute la planète. Symbole de la consommation de masse, des cadeaux obligatoires, de la fête conventionnelle, de la gourmandise programmée, des jouets stupides importés d'Asie, des caddies pleins de trucs inutiles et polluants !
Je ne peux plus entendre ce Jingle bells, jingle bells, jingle all the way, qui recouvre, occulte, empoisonne et sature la fête de Noël, la vraie. Marre de Jingle Bell ! Je craque ! Que ceux qui, une fois dans leur vie, ont séjourné aux Etats-Unis au mois de décembre me jettent la première pierre…

31/12/2006

A la Croix de bois

Les Petits chanteurs à la Croix de bois ont fêté leur centenaire, samedi, sur France 2. Dommage qu’au lieu de chanter en chœur et en aube des oeuvres de Mozart, Rameau ou Duruflé, ce qu’ils font magnifiquement bien, ils aient accompagné pauvrement, et en jeans, des tubes sans intérêt de vedettes en promo comme Nolwen, Lara Fabian, Nâdiya, Faudel ou Noah. Symbole de cette pauvreté : sur la Une, au même moment, le même Noah assurait la même promo en chantant le même tube avec… les Petits chanteurs d’Asnières !
Dommage aussi que personne, laïcité oblige, n’ait expliqué de quelles "croix de bois" se réclament ces enfants. Pour info, s’ils fêtent leurs cent ans, c’est qu’il a bien fallu, en 1906, réagir à la Loi de séparation de 1905 qui avait anéanti la richesse chorale française en ôtant aux curés les moyens de payer leurs chefs de chœurs !

26/12/2006

Joyeux Noël, nom de Dieu !

Il a diablement raison, Pierre-Jules Gaye, ce matin, dans son édito de l’Yonne Républicaine sur les préventions et scrupules imbéciles de ceux qui souhaitent remplacer l’évocation de "Noël" par "Fêtes de fin d’année" ou "Fête de l’Hiver" pour ne pas choquer les non chrétiens de nos sociétés sans âme. Tous ceux-là devraient aller au cinéma voir Joyeux Noël, ce film qui raconte un superbe épisode de la guerre 1914, lorsque les malheureux soldats allemands, français, écossais et anglais, à la faveur de la nuit étoilée de Noël, ont posé momentanément leurs armes pour marcher les uns vers les autres, de tranchée à tranchée, et partager le peu qu'ils possédaient en chantant Stille Nacht et autres cantiques communs.
Qui peut imaginer une seconde qu’ils auraient eu ce geste incroyablement courageux pour célébrer la Fête de l’Hiver, le Jour des MP3 ou la Nuit de la Dinde ?

23/12/2006

Noël à l'ONU

L’événement de la semaine s’est produit lundi, à l’ONU. Pour le départ du secrétaire général Kofi Annan, le East-Western Divan Orchestra a donné un concert sous la direction de Daniel Barenboïm, son chef et fondateur. Dans cet ensemble atypique, qui joua un jour pour Jean-Paul II, il y a, entre autres, des musiciens juifs et arabes originaires de Palestine.
Entre Mozart et Brahms, Barenboïm a fait un petit discours : "Mesdames et Messieurs, vous avez vu jouer, assis devant moi, des Egyptiens, des Israéliens, des Libanais, des Syriens : c’est la première fois dans cette enceinte, je crois, que des citoyens de ces pays s’expriment ainsi à l’unisson !" Rires et applaudissement dans la salle.
Pendant une heure, la musique a couvert le fracas des bombes. Un vrai conte de Noël.

08/12/2006

Noël, ça craint !

La France n’a pas le monopole du politiquement correct, des dérives laïcardes et des préventions imbéciles. En Grande Bretagne, 74 % des patrons ont interdit les décorations de Noël dans leurs entreprises pour ne pas offenser les "personnes d’autres confessions". La tendance, outre-Manche, est de demander au personnel de dire "Meilleurs vœux" aux clients et non plus "Joyeux Noël" !
Non mais, ho ! Pourquoi ne pas aussi exiger des Grands magasins, après les fêtes, qu’ils suppriment la fête du Blanc pour ne pas risquer d’offenser leurs clients de couleur ?
Pour ma part, je suggère de retirer de la Crèche de Noël le bœuf et l’âne, qui heurtent les sensibilités végétariennes, de flanquer Joseph d'un jeune éphèbe pour écarter tout soupçon d’homophobie, et d’ajouter trois reines aux Rois Mages pour respecter la parité, OK ?