Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2017

Comment sauver le PS ?

macron rebsamen.jpgLu dans le Bien Public, sous la plume de François Rebsamen, la stratégie des amis de François Hollande pour sauver le PS et rester au pouvoir après la défaite de Benoît Hamon : rallier massivement Emmanuel Macron dans le cadre d’une "coalition de gouvernement" et, aux législatives, d’une "plateforme de gouvernement" liant les candidats uniques, socialistes ou non, qui composeront la future "majorité présidentielle". C’est logique, crédible, cohérent… même si c’est un retour à la IVème République, au régime des partis, aux combinaisons d’appareil et aux micmacs politiciens dont, précisément, la quasi-totalité des Français ne veulent plus !

10:00 Publié dans Blog | Commentaires (3) | Tags : macron, rebsamen, ps, hollande |  Facebook | | Lien permanent

15/04/2017

Le principal enjeu du 23 avril

trump-poutine.jpgPour une fois, me voilà en phase avec François Hollande qui explique, dans Le Point, que la première tâche de son successeur sera "l’Europe, son avenir et même son existence". Faut-il rappeler que les deux plus farouches adversaires de l’Union européenne s’appellent Donald Trump et Vladimir Poutine ? Et que la France seule, prise entre ces deux géants pas franchement bienveillants, ne pèse rien ? Que tous les Mélenchon, Le Pen, Dupont-Aignan, Asselineau et autres démagogues irresponsables prônent la sortie de l'Europe les disqualifie définitivement aux yeux des électeurs qui regardent, de temps en temps, au-delà des frontières de notre tout petit hexagone !

14/04/2017

Le cauchemar absolu

Meluche-LePen.jpgDepuis quelques jours, les commentateurs se plaisent à évaluer les chances d’un second tour opposant Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Hypothèse peu probable, mais terrifiante. Car il n’est pas question de choisir entre ces deux candidats également négatifs et destructeurs : faudra-t-il voter pour celui des deux qui vomit le plus les journalistes, qui veut le plus la fin de l’Europe, qui déteste le plus la Cinquième République ? Quand j’entends évoquer cette hypothèse, je revois défiler toutes les séquences catastrophiques qui ont jalonné le XXe siècle, toutes dues au communisme, au nationalisme, et souvent aux deux. Mélenchon ou Le Pen ? Le cauchemar absolu.

12/04/2017

Qui veut parier sur Fillon ?

fillon,macron,présidentielle,sondagesFillon peut-il encore être élu ? Les sondages le condamnent, et pourtant : 1) Trop de gens, en France, n’ont pas digéré le quinquennat désastreux de Hollande, et n’acceptent pas que la droite classique et républicaine, celle de Pompidou, Giscard, Chirac et Sarkozy, celle qui rassemble gaullistes, libéraux, démocrates-chrétiens et indépendants, soit privée de second tour. 2) Trop de gens ont peur du monde dans lequel nous entrons, et trouvent le jeune Macron brillant, certes, mais un peu léger : tant pis pour les désolantes embrouilles financières du ménage Fillon, ceux-là, dans l’isoloir, voteront pour un président solide, expérimenté et entouré d’une vraie majorité. Qui veut parier, pour le fun ?

11/04/2017

Deux poids, deux mesures

canard-enchaine.jpgJe ne crois pas aux complots médiatiques. Je remarque seulement qu’aucun media, depuis janvier, n’a trouvé intéressant d’enquêter sur le travail – fictif ou non – de la femme de Nicolas Dupont-Aignan, qui est son assistante parlementaire depuis 1997. Ou sur l’étrange embauche – légale ou arrangée – de la fille de Jean-Luc Mélenchon, sénateur de l'Essonne, au conseil général de l’Essonne en 2009. En revanche, jusqu’au bout, tous les medias auront relayé sans barguigner la moindre info vérifiée ou non concernant Fillon : hier encore, 13 jours avant le scrutin, Mediapart a "découvert" une info vacharde sur Pénélope qui date de 1982 et qu’aucun journaliste, dites donc, n’avait sortie en trente-cinq ans !

16:11 Publié dans Blog | Commentaires (10) |  Facebook | | Lien permanent

10/04/2017

Mélenchon a du talent

melenchon-a-strasbourg.jpgLa progression de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages est explicable : l’homme est un bon orateur, contrairement aux dix autres candidats. Ce qui l’est moins, c’est l’incroyable complaisance dont fait preuve à son égard la nouvelle génération de journalistes qui n’a jamais lu, visiblement, les livres de Hanna Arendt, Raymond Aron ou François Furet. Et qui trouvent raisonnable de sortir de l’Union européenne, de quitter la protection de l’OTAN, de s’allier à Cuba et au Venezuela sous la tutelle de la Russie et de l’Iran ! Ho, les confrères, on se renseigne ! Hitler aussi, toute révérence gardée, était un bon orateur en janvier 1933, quand il a remporté les élections en Allemagne !