Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2017

La revanche de Monsieur Hulot

eelv.jpgIl n’y a pas que le PS qui ait sombré dans la tempête électorale de ce printemps 2017. Il y a aussi l’écologie politique, dite EELV, cette petite secte ultra-politisée et ultra-opportuniste qui n’a jamais dépassé quelques milliers de militants divisés et qui avait pris en otage, sous prétexte de défendre l’environnement, les partis de gauche et les médias. Les dirigeants de la secte ont été balayés, et la seule présence au gouvernement de Nicolas Hulot – qui fut naguère victime de leur sectarisme – rappelle, une bonne fois pour toute, qu’on n’est pas obligé d’être marxiste pour vouloir sauver la planète.

22:40 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : eelv, duflot, hulot, verts, écolos |  Facebook | | Lien permanent

24/06/2017

Silence, Philippe Meyer !

Ph.Meyer.jpgComment abaisser encore un peu le niveau général des émissions de radio et de télévision en France ? Les dirigeants de France Culture ont dû beaucoup réfléchir à la question pour prendre une décision aussi radicale. Ils ont donc supprimé "Esprit public", l’émission dominicale dont l’ami Philippe Meyer avait fait, depuis 1998, la plus intelligente émission radiophonique de ce temps. Son truc ? Des invités de différents bords mais cultivés et compétents, qui ne se coupent pas bêtement la parole au bout d’une minute, et qui traitent l’actualité avec respect et finesse. Un concept aussi réactionnaire dérangeait, à l’évidence ! Silence, Meyer ! Le progrès fait rage…

23/06/2017

Un tournant historique

Jaures.jpgQue retiendront les manuels d’histoire de l’année politique 2017 ? Deux choses : l’arrivée du jeune Emmanuel Macron à la tête de l'Etat, sans doute, mais surtout la fin du Parti socialiste. Au regard de l’histoire, l’événement est bien la disparition du grand parti qui, pendant plus d’un siècle, aura incarné la "gauche non communiste" sous la houlette des Jean Jaurès, Léon Blum et autres François Mitterrand. Que ce pilier de la République ait sombré aussi piteusement, victime de l’incompétence de François Hollande, de l’inconsistance de Benoît Hamon et de l’air du temps, voilà qui restera, au-delà du brouhaha médiatique, un vrai tournant historique.

09:44 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : ps, socialisme, jaurès, blum, hollande |  Facebook | | Lien permanent

22/06/2017

Il y a tout juste sept cents ans...

Palais_des_Papes.jpgCe week-end, pas sûr que les medias commémorent le septième centenaire de l’installation de la papauté en Avignon. Un sacré moment de l’histoire de France ! Je ne saurai trop vous suggérer d’aller lire l’entrée "Avignon" de mon Dictionnaire amoureux des Papes (Plon, 2016) pour comprendre comment le plus puissant roi de l’époque, Philippe le Bel, plaça sous son aile la papauté chahutée à Rome, pour son plus grand profit (notamment la suppression brutale de l’ordre des Templiers). Clément V, Jean XXII, Clément VI, etc : il y eut sept papes français à cette époque troublée dont il reste, évidemment, le palais des Papes... à visiter absolument quand on passe par Avignon !

13:42 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : papes, avignon, templiers |  Facebook | | Lien permanent

20/06/2017

Un bon coup de jeune...

bébés.jpgRoulez jeunesse ! L’heure est au renouvellement. On célèbre les novices, on loue les inconnus, on s’esbaudit devant tous ces jeunes élus qui découvrent leur écharpe de député. Et on a raison. Un bon coup de jeune, façon Macron, c’est ce qu’il fallait à la scène politico-médiatique. A la condition, bien sûr, de ne pas préférer bêtement la nouveauté à la compétence. A condition de ne pas considérer l’expérience et le talent comme des défauts. Tous les représentants du "vieux monde" qui viennent d'être "dégagés" ne sont pas des nuls – demandez à David Pujadas, Natacha Polony, William Leymergie, Georges Pernoux, Thomas Sotto ou Philippe Meyer…

19/06/2017

On passe à autre chose ?

panneau.jpgIl était temps que cette période électorale se termine. Le taux d’abstention laisse d’ailleurs penser que des millions de gens se sont lassés de cet interminable délire collectif où l’on a pulvérisé les indices de violence verbale, de haines recuites, de mauvaise foi systématique et d’arguments imbéciles. La démocratie, c’est souvent violent, injuste et déprimant, mais voilà : on n’a pas trouvé de meilleure méthode pour désigner les responsables publics depuis le poison, la dague et les chars ! Alors il faut faire avec. Mais si les médias pouvaient désormais nous parler davantage de voyages, d’histoire, de philosophie, de bricolage, de livres… de la vraie vie, quoi !.