Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2018

Balavoine a été assassiné !

daniel-balavoine.jpgLu dans le "Bien Public" un article d’un tiers de page avec photo annonçant une "conférence" donnée à Dijon par un gars venu de Roanne (Loire) qui est entré en contact, dans l’au-delà, avec son fils décédé, et qui, au fil de ce dialogue surnaturel, a reçu des informations selon lesquelles le chanteur Daniel Balavoine, mort pendant le Paris-Dakar en 1986, a été, en réalité, assassiné. Chers amis et confrères du "Bien Public", si vraiment vous croyez qu’il s’agit d’une info crédible, pourquoi n’en avoir pas fait, en gros caractères, le titre de la Une du journal ?

07/09/2018

Vercingétorix contre les éoliennes

Vercingétorix.jpgVoilà deux ans que se livre à Alésia, en Bourgogne, une bataille terrible. En face du site rendu célèbre par la monumentale statue de Vercingétorix qu’y fit ériger naguère Napoléon III, une entreprise toulousaine a projeté d’implanter 5 éoliennes de 150 mètres de haut. Le préfet, pour une fois, a refusé le permis de construire, dénonçant une pollution visuelle inacceptable, surtout que 19 éoliennes (!) sont déjà implantées non loin de là, à Lucenay-le-Duc et Chaume-lès-Baigneux. Mais le constructeur d'éoliennes insiste, dénonce, conteste, attaque - au nom, bien sûr, de la défense de l’environnement !

06/09/2018

Journalisme : attention, danger !

journalistes.jpgPour être souvent interviewé par des confrères suisses, canadiens ou polonais, je m’inquiète, par comparaison, de l’incompétence brouillonne et de l’inculture abyssale d’un grand nombre de jeunes journalistes français : questions bâclées, aucune préparation, méconnaissance du sujet, jamais lu un livre, orthographe défectueuse, français approximatif, etc. A qui la faute ? En premier lieu, aux patrons qui les embauchent. Allons ! Engager des gens qui savent écrire ? Former les journalistes à l’investigation ? Leur donner du temps pour enquêter ? Pourquoi pas les payer correctement, aussi, pendant que vous y êtes ?

05/09/2018

Quand le pape prêche la prudence...

pape Francois,migrantsAu lieu de monter en épingle le petit cafouillage du pape sur l’homosexualité dans l’avion du 26 août, les médias auraient été bien inspirés de citer son propos sur les migrants : "J’ai parlé ici même de la vertu de la prudence qui est la vertu du gouvernant, et j’ai parlé de la prudence des peuples quant au nombre et quant aux possibilités : un peuple qui peut accueillir mais qui n’a pas la possibilité d’intégrer, mieux vaut qu’il n’accueille pas. Là, se pose la question de la prudence ! Et je crois que c’est précisément le point sensible, aujourd'hui, du débat au sein de l’Union européenne." Que ceux qui ont des oreilles pour entendre…

11:21 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : pape francois, migrants |  Facebook | | Lien permanent

04/09/2018

Jupiter empêtré

Jupiter.jpgQu’est-ce qu’il lui prend, à Macron ? Lui qui incarne plutôt bien le régime "semi-présidentiel" que le général de Gaulle a laissé à la France, pourquoi n’a-t-il pas laissé son Premier ministre hésiter publiquement sur le lancement de la réforme fiscale avant de lui donner le feu vert ? Pourquoi a-t-il géré directement, à la place d’Edouard Philippe, un mini-remaniement qui ne casse pas trois pattes à un canard ? Un président, ça préside, et ça laisse le gouvernement gouverner - sauf à se prendre, sans amortisseur, tous les soubresauts de la vie politique. Jupiter, au ras des pâquerettes, n'impressionne plus personne !

22:27 Publié dans Blog | Commentaires (2) | Tags : jupiter, macron, président |  Facebook | | Lien permanent

03/09/2018

Une fausse bonne idée ?

DCB.jpgQuelle idée étrange, en pleine actualité pédophile, de proposer un poste de ministre à un homme sympathique, certes, mais qui traîne une casserole aussi désolante qu’insupportable : Macron pensait-il que les réseaux sociaux, qui ne le ménagent pas, c’est le moins qu’on puisse dire, n’auraient pas illico exhumé le livre Le Grand Bazar (Belfond, 1975) de Daniel Cohn-Bendit, et fait tourner en boucle la célèbre séquence d’ Apostrophe, en 1982, où son ex-futur ministre prône les caresses des petites filles de 5 ans ? Les médias parisiens sont muets là-dessus, mais enfin, ho, personne ne surfe sur internet, à l’Elysée ?