Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2009

Le pape et les extrêmes

benoit_xvi_big.jpgInvité chez Dominique Souchier, sur Europe 1, ce matin, j’ai été rattrapé par une actualité papale fort délicate. Au moment où Benoît XVI cherche à passer l’éponge sur l’excommunication des quatre évêques "lefebvristes" consacrés en 1988, voilà qu’un de ces quatre prélats sulfureux tient des propos négationnistes sur la Shoah : le pape ne pouvait-il pas condamner fermement cette brebis égarée au lieu de la réintégrer dans le giron de l’Eglise ? Certes. Mais le pape peut-il sélectionner les bons et les mauvais catholiques en fonction de leurs opinions politiques, même les pires – sauf à être accusé, alors, de rétablir l’Inquisition ?

09/09/2008

Benoît XVI en coréen

dc674b2e47fdcd6d9fe435f1808a3b31.jpgC’est évidemment une coïncidence : juste au moment où le pape arrive en France, ma biographie de Benoît XVI paraît à Séoul en… coréen. J’ai eu la chance d’être déjà traduit ans beaucoup de langues, mais en coréen, c’est la première fois. C’est curieux, "Benoît XVI", en coréen. Tout comme "Dieu" ou "transsubstantation", c'est cocasse. C’est amusant, aussi, que les Coréens s’intéressent à un pape aussi européen. Non pas qu’être européen soit un péché mortel, certes, mais depuis son élection, Benoît XVI a donné l’impression de s’intéresser davantage à l’Europe qu’à l’Asie. Est-ce à dire que ce polyglotte aurait des difficultés avec le coréen ?

07/04/2008

Des nouvelles d'Etchegaray

Déjeuné ce lundi, à Rome, avec le cardinal Etchegaray. Il revient de loin, le vice-doyen du Sacré collège ! Une chute dans un ascenseur en novembre lui a valu une vertèbre fêlée et trois mois de lit. A 85 ans, pour un globe-trotter comme lui, ne plus être autonome est terrible à supporter. Mais le voilà de nouveau debout, souriant, chaleureux, fier d’avoir assisté, le 2 avril, à Saint-Pierre, avec le pape, à la cérémonie du troisième anniversaire de la mort de Jean-Paul II. Et la tête pleine de projets : répondre aux milliers de gens qui lui ont témoigné leur sympathie en ces moments difficiles, et aller signer ses mémoires - J’ai senti battre le cœur du monde, édités chez Fayard - à Bayonne, dans son pays basque natal, dès que possible. En attendant d’autres aventures ?

23/02/2008

Un fidèle nommé Castro

Le retrait du pouvoir de Fidel Castro à Cuba n’a pas suscité tous les commentaires qu’on aurait espérés. Le double jeu de ce dictateur à la fois odieux et naïf, cynique et romantique, qui a été si longtemps considéré comme une référence au sein de la gauche française, aurait mérité des centaines d’anecdotes. Comme celle que rapporte dans ses mémoires le cardinal Etchegaray, qui l’a rencontré à La Havane dès 1988, et qui l’a fait pleurer en lui expliquant que leurs deux mamans étaient sans doute ensemble au Paradis. Phrase historique du Lider maximo au représentant du pape : "Vous savez, dans ma vie, il y a eu deux choses importantes : le marxisme et l’Evangile !" Le désir de séduire faisait vraiment dire à Castro des choses étranges !

04/11/2007

Etchegaray intéresse

425f7feaca8b8a6895aebd3517e7488d.jpgSuperbe double page de La Croix sur le cardinal Etchegaray, réalisée par la correspondante à Rome du journal, Isabelle de Gaulmyn. Le portrait est fin, chaleureux, original. France Soir, de son côté, a déjà publié samedi une interview du cardinal. Le Figaro doit lui consacrer une page ces jours-ci. Dominique Souchier, sur Europe 1, l’a interviewé ce matin de façon dynamique, suivi de France Culture ce dimanche soir. La semaine de lancement de J'ai senti battre le coeur du monde commence sur les chapeaux de roues. Cet homme-là intéresse. Parce qu’il incarne ces trois vertus qu’on appelait naguère théologales : la foi, l’espérance et la charité. Et que ces valeurs-là, théologales ou pas, se font rares.

24/10/2007

Lettre d'Espagne

Dimanche, à Rome, le pape béatifiera 498 martyrs espagnols assassinés dans des conditions épouvantables entre 1934 et 1937, au début de la guerre civile. J’entends déjà le tollé : pourquoi réveiller les vieux démons ? Et les victimes des franquistes ? Comme si le devoir de mémoire était réservé à certaines causes politiquement correctes, mais pas à une Eglise qui a vu massacrer sauvagement, en quelques semaines, 6.000 prêtres et religieux – excusez du peu ! Benoît XVI, il est vrai, n’est pas un communiquant : il aurait dû exhumer la lettre d’un jeune séminariste encerclé en 1936 dans son presbytère par des milices anarchistes : "Ma petite maman chérie, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir, promets-moi d'être courageuse…"

19/10/2007

Titres cardinalices

95029bd31a4175fe4f5226aeca7495ce.jpgEn matière de jeux de mots, Jésus avait fait fort en expliquant à "Pierre" que sur cette "pierre" il bâtirait son Eglise. Le pape Benoît XVI est bien son disciple, qui a nommé cette semaine vingt-trois cardinaux, dont un Français, l'archevêque de Paris, Mgr… Vingt-Trois.
D’où la confusion des titres dans les journaux d’hier, la presse mondiale titrant : "VINGT-TROIS NOUVEAUX CARDINAUX" et la presse française : "VINGT-TROIS NOUVEAU CARDINAL".
A part cela, sur la liste établie par le très européen Benoît XVI, il y a 1 Asiatique, 2 Africains et 3 Latino-américains pour… 6 Italiens et 6 membres de la Curie. L’Eglise reste apostolique et romaine.

09/06/2007

Pie XII : silence !

Qu’est-ce qui prend aux monsignori qui entourent Benoît XVI ? Est-il vraiment utile de pousser à la béatification de Pie XII ? L’Eglise catholique n’a-t-elle rien de mieux à faire que s’embourber dans un dossier aussi irrationnel et conflictuel que celui des "silences" de Pie XII pendant la guerre ?
Non, Pie XII n’était ni facho ni antisémite, il a d’ailleurs sauvé beaucoup de juifs pendant la guerre en les abritant sous le toit de l’Eglise. Mais voilà, c’est ainsi, ayant joué la prudence face à la folie meurtrière des nazis, ayant été davantage "diplomate" que "prophète", il lui aura manqué, au regard de l’Histoire, cette parole forte, unique, symbolique, qui aurait durablement marqué les esprits.
Les critiques envers Pie XII sont parfois suspectes, et souvent injustes. Mais, par tous les saints, à quoi servira-t-il de les envenimer en réveillant la polémique dans tous les médias du monde ?

19/10/2006

Agitation vaticane

Benoît XVI a décidé de réintégrer les intégristes dans le giron de l’Eglise catholique. Cela part d'une bonne intention, mais...
Que l’Eglise accueille ses "brebis perdues", OK, à condition que celles-ci ne crient pas victoire à tue-tête. Que l'Eglise pardonne aux ex-disciples de Mgr Lefebvre, OK, à condition que ceux-ci n’accueillent pas la nouvelle en poussant des cris de guerre. Que l'Eglise autorise les traditionnalistes à célébrer la messe en latin, OK, à condition qu'ils ne l’imposent pas au reste du monde !
Au Vatican, quelques dizaines d’experts, monsignori, consultants et fonctionnaires divers consacrent à ces sujets une attention, un temps, une énergie dont on peut se demander s’ils ne seraient pas mieux employés à régler les problèmes du XXIème siècle.