Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2017

Vous pestez contre "les journalistes" ?

journalist.jpgAmis détracteurs des journalistes, avant de hurler avec les loups, laissez-moi vous dire les quatre étapes que franchit (ou non) une information : d’abord, en général, l’info est révélée par les journalistes de l'AFP (anonymes) dans une dépêche ; celle-ci vient nourrir les articles des journalistes de la presse écrite (peu connus) ; elle est reprise alors en images par les journalistes (plus connus) des chaînes de télé ; puis les commentateurs, animateurs, humoristes et pétomanes divers (souvent célèbres) reprennent ces images en les triturant à leur guise. Voilà. Faut-il vous faire un dessin ? Alors, maintenant, avant d’insulter "les journalistes" à l'aveugle, rappelez-vous mon petit schéma…

20/05/2017

Sélectionner les journalistes ?

presse.jpgLe jeune Emmanuel Macron découvrirait-il la presse ? Il s’énerve – à juste titre – de voir qu’un président français visitant un pays étranger soit traqué pendant toute sa visite pour ses éventuelles "petites phrases" politiciennes par une armée d'envoyés spéciaux qui se fichent complètement du pays qui les accueille. Alors, ne doutant de rien, il a décidé... de choisir lui-même les journalistes qui l’accompagnent ! Ah ben non, monsieur le Président, ça, j’ai peur que ce ne soit pas possible. C’est basique, un chef d’Etat qui sélectionne les bons et les mauvais journalistes, cela s’appelle un dictateur. C’est bien embêtant, je sais, la démocratie est imparfaite, mais c’est ainsi !

19/05/2017

Macron : une bombe... à retardement !

MarleneSchiappaMinistre.jpgLe gouvernement Macron comporte une bombe à retardement. Une jeune femme au débit de mitraillette (on dirait Cécile Duflot) qui a bien l’intention de "lutter contre le complot fomenté par les trois grandes religions monothéismes pour juguler le corps des femmes" et autres fadaises laïcistes. Les propos de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes (sic), trahissent une inculture religieuse manifeste et un engagement anticlérical hargneux. Elle entend bien, par exemple, supprimer toutes les émissions religieuses à la télévision ! En voilà une qui risque fort de provoquer, façon Taubira, la prochaine grande déchirure de la société française...

18/05/2017

La France bouge, enfin !

visage.jpgLa France bouge, enfin ! L’événement d’hier après-midi a provoqué aussitôt d’innombrables réactions sur les télés, les radios et sur les réseaux sociaux. Tous les journaux, ce matin, en commentent longuement les raisons cachées et les conséquences possibles sur la vie de nos concitoyens. Il faut dire que ce remaniement laisse pantois : Pujadas est viré ! Qui ? Un journaliste qui présentait le JT du soir sur France 2. Dégagé, le confrère. Stupéfiant, non ? Et qui va le remplacer ? Anne-Sophie Lapix. Qui ? Une journaliste qu’on voyait déjà, à cette heure-là, sur France 5. Dingue ! Et déjà les spéculations vont bon train : qui va la remplacer ? Un homme de droite ? Une femme de gauche ? Peut-être quelqu’un de la société civile ?

17/05/2017

Les usagers ? Quels usagers ?

photo-d-illustration-le-progres-1492882213.jpgRetour dans l’Yonne, hier soir, après un dîner à Paris. L'autoroute A6 est coupée au bout de dix kilomètres, direction Bordeaux obligatoire. Aucun panneau. La file automobile s’éparpille du côté de Palaiseau, Champlan, Longjumeau. Direction Versailles, Paris. Demi-tour vers Orly. Puis Evry, à tâtons, de rond-points anonymes en carrefours mal éclairés. Le GPS s’affole. Tous les panneaux "A6" mènent à des barrages ! Entre Grigny et Viry-Chatillon, des milliers de conducteurs fulminent, hagards et désespérés. Entre Evry et Melun, coup de chance, un panneau "A5" m’a permis de rentrer par Sens, très tard dans la nuit. Certains automobilistes y sont encore. Jurant qu’à la prochaine occasion, ils voteront FN.

16/05/2017

Retour à la vraie vie

Huppe-1.JPGL’élection présidentielle est derrière nous. Un concert assourdissant de gazouillis et de pépiements a envahi le jardin. Mon couple de huppes fait des allers-retours incessants pour nourrir la nichée installée dans le toit. Une merlette couve ses œufs derrière la glycine, au-dessus de la porte d’entrée. Un pic noir inconnu, lointain cousin de mon gros pic-vert et d’un pic-épeiche intermittent, s’en prend à mes souches de pins. Pigeons ramiers, tourterelles, bergeronnettes, loriots, pinsons, hirondelles, verdiers et mésanges ont pris le pouvoir, à peine gênés, parfois, par des corbeaux, des pies ou un héron de passage. On finirait par en oublier les législatives.

00:18 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : politique, oiseaux, jardin, huppe |  Facebook | | Lien permanent

15/05/2017

Ce que ne fera pas François Hollande...

7788183431_francois-hollande-est-a-l-elysee-depuis-le-15-mai-2012.jpgJ’ai de la compassion pour François Hollande. L’ancien énarque devenu apparatchik puis président n’a rien trouvé d’autre, pour son avenir, que de présider une fondation financée par l’Etat. Dépenser l'argent des autres, peinard, comme d’hab ! Pourtant, j’avais plein d’idées pour lui, qui lui auraient ouvert les yeux sur la vraie vie : ouvrir un magasin ; créer une maquette ; inventer un prototype ; engranger une récolte ; fonder un garage ; conduire un camion ; animer un festival ; creuser une tranchée ; soigner un patient ; bétonner un trottoir ; dessiner un logo ; s'inscrire au chômage ; coordonner un chantier ; jouer sur une scène ; prospecter des clients ; réparer un robinet... Cet homme-là, le travail, c'est pas son truc !