Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2017

Mauvaises nouvelles du livre

livres 2.jpgDéprimé par la lecture de deux infos dans le dernier Livres Hebdo. 1) Le marché du livre, en chute libre depuis le début de la campagne présidentielle, a continué de s’effondrer en avril : – 9 % par rapport à avril 2016 (– 12 % pour les librairies de second niveau, – 10 % pour les hypermarchés), c’est catastrophique : la politique tue le livre, qu’on se le dise. 2) Comme d’autres festivals littéraires régionaux, les "Rencontres d’Aubrac" ont jeté l’éponge : baisse des subventions de l'État, stagnation des aides des collectivités locales, désintérêt du mécénat privé, notamment des banques. Le livre, la littérature, les écrivains, combien de divisions ?

10:16 Publié dans Blog | Commentaires (0) | Tags : livre, édition, littérature |  Facebook | | Lien permanent

03/06/2017

Les pousse-au-crime

da vinci code,polar,vatican,borgiaPlusieurs de mes amis me poussent au crime : "Tu mets en scène un archéologue, son assistante et un vieux cardinal corrompu, tu ressors les prophéties de saint Malachie et quelques références aux Borgia, tu inventes un présumé assassin de Jean-Paul Ier, tu mélanges une filière homo dans un vieux quartier de Rome, un ou deux politiciens véreux clients de la Banque du Vatican, la loge maçonnique P2, un parrain de la mafia sicilienne, une menace proférée par l’Etat islamique, un prélat pédophile, les derniers ossements de saint Pierre, un intégriste fou, quelques fresques de Raphaël et quelques milliards d’argent sale, et hop : tu fais un best-seller !" Franchement, j’hésite.

02/06/2017

Le panache et la panade

duo.jpgQui peut le nier ? Emmanuel Macron a été très bon, hier soir, face à ce malotrus irresponsable de Donald Trump. Gravité, fermeté, intelligence, humour : devant la terre entière, il a excellemment incarné la France telle qu’on l’aime. Les premiers pas du nouveau président de la République sont à la fois rassurants et encourageants. Dommage pour lui qu’il soit plombé, à son tour, par des "affaires" peu reluisantes qui représentent, cette fois, la France telle qu’on ne l’aime pas. Macron tance publiquement le président des Etats-Unis en anglais, avec panache, et il est incapable de se séparer en douceur d'un ministre breton quasi-inconnu qui l'a mis dans la panade ?

09:54 Publié dans Blog | Commentaires (1) | Tags : macron, trump, ferrand |  Facebook | | Lien permanent

31/05/2017

"Le peuple tranchera !"

edouard-philippe.jpgEdouard Philippe a tort – exactement comme François Fillon avait tort – de considérer que le peuple est l’ultime recours de la justice, et que les électeurs trancheront le cas Ferrand dans les urnes. Le premier ministre fait mine d’oublier qu’il dirige un pays où la séparation des pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire) est un principe constitutionnel, et que si la justice est rendue "au nom du peuple français", elle ne l’est pas directement par lui, justement ! Faut-il rappeler quelques noms célèbres de députés corrompus, menteurs ou condamnés qui ont été tranquillement réélus dans leur fief, sans que cela, évidemment, les blanchisse ? Il y a la morale, il y a la politique, mais en démocratie, il y a aussi le droit.

30/05/2017

Moralisons, moralisons...

moralisation 2.jpgIl fallait s’attendre à ce que les arguments utilisés pour dézinguer la candidature Fillon aux présidentielles se retournent contre l’ensemble du monde politique. Désormais, seul un ministre n’ayant jamais travaillé pour une grosse boîte, n’ayant jamais défendu d’intérêts privés, n’ayant jamais correctement gagné sa vie, échappera à cette vague moraliste. Il faudra, pour diriger la France, n’avoir jamais commis d’erreur, jamais dit de bêtise, jamais oublié de déclarer le moindre revenu, jamais pistonné un de ses enfants, jamais menti à quiconque, jamais touché plus que le Smic, jamais eu la moindre contravention, jamais proféré le moindre gros mot ! Sera-ce vraiment un progrès ?

29/05/2017

Une histoire de trois siècles

8803160-8804156-article-russie-poutine-macron-versailles-jpg_4318750_660x281.jpgQue Poutine vienne se placer dans les pas de Pierre le Grand son idole depuis toujours tout juste 300 ans après la visite de celui-ci à Versailles n’a pas beaucoup fait vibrer mes confrères journalistes, et c’est dommage : ce grand tsar fondateur de Saint-Pétersbourg – ville natale de Poutine – fut le premier à orienter délibérément la Russie vers l’Europe ! Le seul fait de s’inscrire dans cette longue et riche histoire obligeait l’héritier de Pierre le Grand et l’héritier de Louis XIV à dépasser l'actualité épineuse, les bisbilles provisoires et les mésententes ponctuelles pour renouer entre eux un dialogue de fond qui dépasse largement leurs simples personnes !