Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2011

Serge July perd la mémoire

 

libé.jpgEntendu Serge July à la radio, ce week-end, expliquer d’un ton outré que Jean-Paul II avait couvert, en son temps, "des centaines de milliers" (sic) de crimes pédophiles. Apparemment, July a oublié qu’à l’époque, toutes les institutions (éducation nationale, armée, colonies de vacances, chorales, clubs de sport, etc) réglaient ces problèmes en interne. Et il ignore visiblement que Jean-Paul II, justement, a donné raison à Ratzinger, en 2001, qui voulait mettre fin à cette omerta ! Faut-il rappeler aussi qu’à l’époque où Jean-Paul II était pape, dans les années 1978-82, le journal Libération menait un combat idéologique pour banaliser la pédophilie ? Attendez, moi aussi j’ai du mal à me souvenir : qui dirigeait Libé à cette époque ?

02/05/2011

Après Jean-Paul II, Ben Laden

Ben_Laden.jpgAinsi va la vie des médias. Une info chasse l’autre. La mort de Ben Laden a fait voler en éclats les trois invitations qui m’avaient été faites, ce lundi, de revenir sur la béatification de Jean-Paul II (sur France 24, France 3 et France 5). L’actualité est ainsi faite, et elle parle d'elle-même : l'homme est capable du meilleur et du pire... Il restera de tout cela le souvenir d'un moment fort : dans le fracas des bombes, des coups de feu, des souvenirs du 11 septembre, des balles dans la tête et des hélicos qui se crashent, les deux heures de cérémonie pacifique que nous avons vécues à Rome, dimanche, furent comme une trêve reposante et joyeuse dans la fureur du temps. Un peu de paix dans un monde de violence et de haine…

27/04/2011

La complainte du biographe

 

Folio-cover-ptt.JPGOn ne béatifie pas Jean-Paul II tous les jours ! Et c’est heureux, car je ne saurais plus où donner de mes livres : d’abord la bio elle-même, Jean-Paul II (Gallimard + Folio), qui reste la base de tout ; puis Le pape qui fit chuter Lénine (CLD), toujours actuel ; puis les 100 photos pour comprendre Jean-Paul II (L’Editeur) pour ceux qui aiment relire l’histoire en images ; les Secrets du Vatican (Perrin + Tempus), notamment ses derniers chapitres ; le Benoît XVI (Perrin) revu et augmenté de plusieurs chapitres ; et le petit dernier, qui sort ce vendredi, Le Roman des papes (Le Rocher), un livre "grand public" qui permet de mesurer en quoi le pape polonais s’est distingué de tous les autres pontifes des temps modernes. Bon choix et bonne lecture !


25/04/2011

Un rond-point Jean-Paul II

 

Osny.jpgIl fallait s’y attendre. A l’approche de la béatification de Jean-Paul II, dimanche prochain, quelques mauvais coucheurs d’Osny (Val d’Oise) ont décidé de contester la décision du conseil municipal – votée dans les formes républicaines – de baptiser du nom de "Jean-Paul II" un rond-point situé sur le territoire de la commune (photo). Osny, capitale provisoire du laïcisme grincheux et de l’anticléricalisme d’antan ! La même chose s’était produite à Paris, où une poignée d’écolos archaïques avaient naguère protesté contre… la décision du maire, Bertrand Delanoë ! On se demande pourquoi ces militants d’un autre siècle n’exigent pas de débaptiser toutes les rues et places "Jeanne d’Arc" qui pullulent en France ! 

22/04/2011

Au commencement était le Verbe

 

Francis Lalanne.jpgDéjeuné hier avec toute l’équipe du film – producteur, réalisateurs, acteurs – tourné actuellement au théâtre d’Autun à partir de la pièce La boutique de l’Orfèvre, écrite en 1956 par un certain… Karol Wojtyla. Avec, dans les rôles principaux, Francis Lalanne et une poignée de comédiens passionnés par le texte écrit par le futur Jean-Paul II qui fut, comme on sait, un fondu de théâtre. Un théâtre épuré, presque sans décors, avec une mise en scène minimale destinée à faire passer le sens des mots. Au commencement était le Verbe. Déjà. Mais qui pouvait imaginer, à Cracovie, au début des années 1940, que le jeune et brillant acteur Karol Wojtyla deviendrait un jour "saint Jean-Paul II" ?

02/04/2011

Christine Clerc contre Jean-Paul II

 

Clerc.jpgQu’est-ce qui arrive à Christine Clerc ? Dans l’émission Bibliothèque Médicis à laquelle je participais, cette semaine, mon excellente consoeur présentait elle-même son dernier livre où elle explique, je résume, qu’elle a quitté l’Eglise catholique à cause des milliers d’enfants victimes de la pédophilie sous Jean-Paul II . Ce qui interloque grave : d’abord, en principe, je m’excuse, mais la foi a peu à voir avec la gestion papale des affaires du monde ; ensuite, rien, absolument rien ne permet d’affirmer que Jean-Paul II a "couvert" les scandales pédophiles. Même quand on a un livre à vendre à la veille de la béatification d’icelui… 

21/01/2011

Biographe officiel, mazette !

Cover (moy).jpgDans la masse des papiers sur la béatification de Jean-Paul II, je découvre que je suis qualifié ici ou là (dans Sud-Ouest et sur le site d’Europe 1) de biographe "officiel" d'icelui. Mazette ! C’est trop d’honneur, mes chers confrères ! Ni Le pape qui fit chuter Lénine (CLD), ni mon Jean-Paul II (Gallimard), ni mes 100 photos pour comprendre Jean-Paul II (L’Editeur), je vous le jure, n’ont été commandés par la secrétairerie d’Etat ! D’ailleurs, entre nous, vous allez voir paraître suffisamment de livres hagiographiques sur Jean-Paul II, ces prochains mois, pour que celui-ci n’ait pas besoin de biographe officiel !

18/01/2011

César et Jean-Paul II

jp2.jpgA Rome, pour le 1er mai prochain, il n'y a plus une place de libre dans les hôtels et les institutions religieuses. On peut prévoir que la béatification de Jean-Paul II sera un événement géant. C'est par dizaines de milliers, peut-être plus, que les pèlerins ont déjà prévu leur séjour – deux nuits en général. Finaude, la municipalité de Rome avait anticipé, il y a trois semaines, en... imposant cette année une taxe de 2 euros pour tout visiteur, par nuit et par personne, histoire de ne pas rater une occasion pareille de se faire un peu de cash ! Ce verset-là n'est pas dans l'Evangile : "Rendez à César ce qui appartient à Jean-Paul II..."

16/01/2011

Jean-Paul combien, déjà ?

jean_paul_ii.jpgL'annonce de la béatification de Jean-Paul II a intéressé les journalistes, et je m'en réjouis. Ce qui frappe, dans le traitement de cette info, c’est l’insondable faculté d’oubli des médias. Le pape polonais est mort il y a six ans, ce n’est pas si loin, et il faut pourtant rappeler qui il était, ce qu’il a fait et pourquoi il fut, en effet, un homme exceptionnel. Est-ce moi qui vieillit, ou le temps qui passe de plus en plus vite ? Au passage, il faut aussi rappeler ce qu'est un saint, à quoi sert la Curie, quel sens donner à un "miracle", qu’est-ce qu’une religieuse, à quoi sert un pape, qu'est-ce que Dieu, qu'est-ce que la foi, qui suis-je, où vais-je et dans quel état j'erre...


28/10/2010

Jean-Paul II en images

Cover-100photos-JP2.jpgHeureuse coincidence : c’est au moment où le procès en béatification de Jean-Paul II semble relancé, à Rome, que mon nouveau livre sort en librairie. Titre : 100 photos pour comprendre… Jean-Paul II. Editeur : L'Editeur. De ses premières photos de famille (1920) à sa mort devant les caméras du monde (2004), en passant par les étapes les plus spectaculaires de ce pontificat hors normes, le pape le plus "communicant" des temps modernes, que les Américains avaient surnommé la "pope star", méritait bien de voir raconter sa vie en images... 

 

20/02/2010

Saints et "célébrités"

Vendetta.jpgTeresa.jpgJeudi soir, sur KTO, on a longuement évoqué la prochaine béatification de Jean-Paul II. A quoi sert-il, aujourd’hui, de faire des saints ? La réponse a été donnée le lendemain soir, sur TF1, dans la "Ferme Célébrités". En cette époque troublée où l’on cherche des repères, les grandes puissantes spirituelles (l’Eglise) et temporelles (la Télévision) rivalisent d’influence en offrant des modèles aux foules déboussolées. La première propose des figures exigeantes, parfois complexes, dont le dénominateur commun est le don de soi. La seconde offre des idoles factices, toutes d’égoïsme et de cynisme, qui ne sont rien et qui ne proposent rien. C’est simple, la vie : il suffit de choisir une bonne fois pour toutes entre Mère Teresa et Mickaël Vendetta.

28/01/2010

Du neuf sur Jean-Paul II ?

Je commence à lire, notamment sur le net, beaucoup de bêtises sur Jean-Paul II. Il se "flagellait", se "mortifiait", raconte-t-on comme si on nous avait caché, jusque-là que ce type était un illuminé. Karol Wojtyla était un mystique autant qu’un pasteur. Un "bloc de prière", disait André Frossard. Sa première vocation, pendant la guerre, c’était le Carmel. Il admirait le curé d’Ars qui usait lui-même de techniques pénitentielles de type monachiste. Wojtyla n’a jamais rien négligé qui le rapprochât de Dieu, y compris certaines pratiques spirituelles – jeûne, pénitences physiques – qui choquent la société confortable d’aujourd’hui par leur côté doloriste.. Et il a toujours voulu donner un sens à la souffrance, surtout vers la fin de sa vie. Cela n’en fait pas un cinglé façon Da Vinci Code

21/12/2009

Des papes, des papes...

La polémique sur Pie XII attise les passions et occulte les vraies questions. A commencer par celle-ci, que j’entends rarement poser : les papes ont-ils raison de béatifier et de canoniser d’autres papes ? Imagine-t-on un conclave, de nos jours, qui élirait un pape qui ne soit pas un saint homme ? Ce serait une sacrée erreur de casting ! Ne pas faire preuve de sainteté, pour un pape, tiendrait de la faute professionnelle. Même s’il est vrai que les papes en question sont "élevés aux autels" pour des raisons qui ne tiennent pas à leur façon de gouverner de l’Eglise ! Sinon, pourquoi avoir canonisé Pie X, qui fut un saint homme mais un mauvais pape, et pas Pie XI, qui fut sans doute, avec Jean-Paul II, le plus grand pontife du XXème siècle ?

02/04/2008

Lisez l'Osservatore Romano !

J’ai publié un article dans l’Osservatore Romano du 1er avril. Non, ce n'est pas un poisson ! C’est la première fois que j’ai cet honneur… apostolique. Le nouveau directeur du journal, Giovanni-Maria Vian, m’a demandé un papier sur le thème : que reste-t-il, trois ans après sa mort, du Jean-Paul II politique, du pape polonais faisant reculer le communisme ? Aujourd’hui, les historiens sont tous d’accord : si le pape élu en 1978 avait été italien, français ou brésilien, l’Histoire aurait été bien différente, et le Mur de Berlin, peut-être, serait encore debout. Plus personne ne conteste cette thèse. Un jour, c’était il y a une quinzaine d’années, j’avais croisé dans un studio de RTL une ministre socialiste très anticléricale qui, en entendant ce propos, avait éclaté de rire ! Elle n’avait jamais mis les pieds en Pologne…

29/11/2007

Jean-Paul II vaincu

Putain de grèves. Bloquer le pays pendant dix jours reste la façon la plus absurde, la plus médiévale et la plus coûteuse, pour un pays comme le nôtre, de se tirer une balle dans le pied. Parmi les innombrables dégâts collatéraux, le spectacle "Jean-Paul II" de Robert Hossein n’a pas résisté à la paralysie des transports : un Palais des Sports à moitié vide pendant deux semaines, cela ne pardonne pas. Dommage pour les acteurs, les techniciens, et tous ceux, cathos ou non, qui espéraient voir le spectacle à l’approche des fêtes de Noël. La dernière aura lieu dimanche. Quel gâchis.
Le pape Jean-Paul II, en son temps, avait pourtant bouté les communistes hors d’Europe. Il avait oublié la CGT et Sud-Rail.

01/11/2007

Un fossé qui s'élargit

Bientôt la cinquantième du spectacle "Jean-Paul II" de Robert Hossein, au Palais des Sports de Paris (cf ci-contre). Cette aventure me permet de mesurer, plus encore qu’à l’habitude, le fossé qui sépare les gens normaux, ceux qui vivent dans mon canton, des journalistes parisiens, cette caste de privilégiés à laquelle j’ai si longtemps appartenu. Les premiers se mettent en quatre pour louer un autocar au chef-lieu, rassembler collègues et amis, payer des places qui ne sont pas données, braver les grèves et les embouteillages, et reviennent heureux d’avoir passé une bonne soirée. Les seconds, sauf exceptions, expliquent avec dédain tout le mal qu’ils pensent de ce péplum à la fois catho et popu, soit trop religieux soit pas assez mystique, soit trop fidèle à l’Histoire soit trop loin de la réalité, etc.
Un fossé, que dis-je : un gouffre, un abîme !

25/10/2007

Un homme nommé Karol

A tous ceux que le seul nom de Jean-Paul II fait frémir d'indignation politico-morale, à tous ceux qui ne connaissent de ce pape que ce qu'en disent les médias français, à tous ceux qui s'étonnent que le spectacle de Robert Hossein remplisse chaque soir le Palais des Sports, je dédie cette simple phrase du réalisateur Giacomo Battiato, scénariste du film Karol, un homme devenu pape, qui passe actuellement sur Arte : "Je ne suis pas croyant, mais en lisant sans filtre ses propres écrits pour préparer le film, j'ai découvert un homme dont le message de paix contient une vraie force révolutionnaire, beaucoup moins conservateur qu'on veut bien le dire aujourd'hui. Grâce à la vie de Jean Paul II, j'ai découvert que la religion pouvait ne pas être l'opium mais l'eau du peuple, essentielle pour apporter l'espoir aux gens qui souffrent."

06/10/2007

Paroles divines

Mais qu’est-ce qui leur prend ? A la tribune de l’ONU, l’autre jour, Nicolas Sarkozy a lancé le cri de Jean-Paul II en Haïti, il y a vingt ans : "Il faut que les choses changent !" On se rappelle qu’à plusieurs reprises, pendant sa campagne, il avait lancé le fameux "N’ayez pas peur !" du pape polonais. Ségolène Royal, à la même époque, lançait : "Aimez-vous les uns les autres !" et vient de récidiver à propos des critiques à son égard venant du PS : "Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font !"
Il y a une petite différence, subliminale : Sarko rêve de régner sur un milliard de disciples, tandis que Ségo se prend carrément pour le Christ en croix…

23/09/2007

Encore le préservatif

Invité ce matin au "7-10" de France Inter. Stéphane Paoli avait prévu d'évoquer "Jean-Paul II et la paix", en précisant : "On ne va pas parler ici du spectacle de Robert Hossein…" Ah bon ? Mais alors pourquoi je me suis levé à 6 heures, moi ?
Finalement, on a bien parlé du spectacle, mais on n’a pas abordé le sujet prévu : dès le début, la co-animatrice Sandra Freeman pose la question habituelle : "Comment justifiez-vous la position de Jean-Paul II sur le préservatif ?" Pas un mot, du coup, sur l’action de Jean-Paul II en faveur de la paix, du rapprochement avec les Juifs, de la chute du communisme, de la lutte pour les droits de l’homme, etc. La capote, c’est quand même beaucoup plus intéressant !

12/09/2007

Le pape et le préservatif

54948a0589a738398f7cab1c90b0024a.jpg Jour J moins 10 pour le grand spectacle de Robert Hossein sur Jean-Paul II. A la quinzième "promo", je constate que l’image de Jean-Paul II dans les télés et les radios ne s’est pas arrangée. Deux ans après sa mort, les journalistes, chroniqueurs et autres animateurs qui interviewent Robert Hossein ne savent plus qui était et ce qu’a fait Jean-Paul II. La religion et l'histoire, c'est compliqué, il faut lire des livres. Alors ils se raccrochent au seul thème qui les passionne vraiment : leur zizi. Le préservatif est, pour 90 % de mes confrères, le sujet qui résume le pontificat de Jean-Paul II. C’est évidemment lamentable, mais cela permet de faire des papiers sans travailler le dossier : la réprobation morale, quel gain de temps !