Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2019

Age de la retraite : ça coince !

martinez 3.jpgLa polémique sur l’âge de la retraite est significative : si notre régime politique n’est plus capable d’assumer le fait que 2 + 2 = 4, il est mal barré ! Constatons d’abord une évidence que personne ne met en doute : l’espérance de vie augmentant sensiblement, il faut forcément repousser l’âge de la retraite si l’on ne veut pas baisser le montant des pensions. Voilà. C’est simple. Sauf que ça coince. Et que l’’évidence se fracasse sur le mur des manœuvres politiciennes, des magouilles syndicales, des intérêts catégoriels, de l’irresponsabilité médiatique et des surenchères extrémistes. Comment croire en la démocratie dans ces conditions ?

22/02/2019

CGT : la faute à l'Etat !

cgt.jpgTombé ce matin sur un pitbull de la CGT qui hurlait dans le poste – mais pourquoi crient-ils dans les micros ? – que l’échec des négociations entre syndicats et patronat sur l’assurance-chômage étaient dues, évidemment, à Macron, et que c’était à l’Etat de prendre les décisions qui fâchent ! Ben tiens ! L’Etat, l'Etat, l'Etat, toujours l’Etat ! Et si la CGT, qui représente 1 % des travailleurs du privé, vivait au moins des cotisations de ses membres, et non des subventions des pouvoirs publics ? Est-il normal que les habitants de Dijon déboursent 100.000 euros (!) pour financer le prochain congrès de la CGT, à Dijon, en mai prochain ?

10:06 Publié dans Blog | Tags : cgt, syndicats, dijon, etat, macron | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/01/2019

Comme au bon vieux temps

acte X.jpgEncore une bonne nouvelle ! Je viens d’apprendre que les "gilets jaunes", mécontents des chiffres donnés par la police lors des manifs, ont décidé de compter eux-mêmes leurs manifestants. Cette idée géniale, la CGT et FO l’avaient eue à la Libération, et pendant 70 ans, à chaque défilé, on a eu deux chiffres, l’un "selon la police" et l’autre "selon les organisateurs". Demain soir, on vous dira que l’acte X du mouvement a rassemblé 70.000 personnes "selon la police" et 450.000 "selon les organisateurs", comme au bon vieux temps. Bien sûr, cela ajoutera encore à la confusion générale, mais au moins, voilà qui nous rajeunit !

30/04/2018

On n'est plus en 1884...

1er-mai.jpgLa journée du 1er mai, demain, va illustrer de façon pathétique l’état politique et social du pays. Pendant que la France se repose et que Macron visite l’Australie, à quoi serviront ces défilés syndicaux maigrelets, ces banderoles, ces cornes de brume, ces slogans ancestraux et ces postures politiciennes en faveur de la vieille "convergence des luttes" à laquelle plus personne ne croit ? On n'est plus en 1884, ni en 1936, ni en 1945. Tout ce folklore poussiéreux est destiné à masquer une réalité désolante : à force de se politiser, les syndicats français ont perdu le contact avec la population active et n’existent qu’en s’opposant à tout ce qui bouge. Et, surtout, bien sûr, en ne lâchant rien.

15:34 Publié dans Blog | Tags : syndicats, cgt, 1er mai | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/04/2018

Les mots qui déraillent

greves-sncf.jpgDès lors qu’elle fait l’actualité, une grève tourne très vite à la guerre des mots. Et dans toute guerre, la censure fait rage. Avez-vous remarqué que, sur les plateaux télé, il est interdit de dire que les cheminots sont des "privilégiés" (silence, les agriculteurs), que les usagers sont "pris en otage" (à cause des récents attentats), ou qu’il existe en France une "gréviculture" (parce que Le Pen a employé ce mot) ? Bon, évidemment, il est aussi malvenu de dire que la réforme de la Sncf est absolument indispensable, et que la CGT, en déclin, se positionne surtout en vue des élections professionnelles de la fin de l’année…

00:05 Publié dans Blog | Tags : sncf, grève, cgt, mots | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/03/2018

Une grève qui va faire mal

pepy.jpgPardon d’y revenir, mais vu de province, je vous jure que cette grève va faire un mal de chien. Quand Guillaume Pepy, à la radio, demande benoîtement aux usagers de la Sncf de "différer leur voyage", je voudrais lui faire respectueusement remarquer qu’en sus de tous les braves gens qui se voient conchier leur lundi de Pâques, il y a des millions de Français qui, figurez-vous, ne pourront pas "différer" leur trajet quotidien pour aller au travail, ou déplacer un entretien d'embauche, ou reporter un rendez-vous médical obtenu six mois plus tôt, ou décaler un examen ! Pfff ! Les travailleurs, les chômeurs, les gens malades, les jeunes, combien de divisions ?

14:41 Publié dans Blog | Tags : grève, cgt, sncf, pepy | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/03/2018

On arrête de bosser, et alors ?

greve-sncf.jpgJe suis fasciné par le désintérêt des médias parisiens – dont les rédacteurs en chef, il est vrai, ne prennent pas le train pour aller au travail – pour l’invraisemblable grève qui, à partir de mardi, va paralyser la Sncf deux jours sur cinq pendant trois mois. Enrayer ainsi le fonctionnement d’une  grande puissance économique comme la France est une folie. Des millions de gens prennent quotidiennement le train pour aller au bureau, des millions d’autres ont besoin du train pour aller négocier, rencontrer, contracter, produire, vendre, livrer ! Et voilà qu’à Paris, on fait comme si ce n’était qu’un léger désagrément ! M’est avis que le retour sur terre va être douloureux…

11:46 Publié dans Blog | Tags : grèves, sncf, travail, cgt | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/03/2018

Les trois tournants de mai 68

mai 68.jpgPassionnant, le doc de Patrice Duhamel sur mai 68, hier soir, sur France 5. Il a permis de mieux comprendre, en trois épisodes, en quoi le mouvement étudiant, à force de scander les noms de Mao, Trotski, Ho Chi Minh et Guevara, était voué à finir dans la violence en l’absence de tout débouché politique concret ; en quoi la CGT et le PCF, paniqués par le risque d’anarchie, ont confisqué l’événement dès le début de la grève générale ; et en quoi de Gaulle, in extremis, a gagné une incroyable partie de poker qui lui vaudra, de la part des Français, une majorité absolue au Parlement. Un beau moment d’histoire !

00:23 Publié dans Blog | Tags : mai 68, de gaulle, pcf, cgt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/03/2018

Le suicide de la SNCF

affluence-gare.jpgFaut-il que le statut des cheminots soit avantageux pour que la CGT déclenche, à l'annonce de sa réforme, une riposte aussi cataclysmique ! Pas de transport ferroviaire en France, deux jours sur cinq, pendant trois mois ! Venez prendre mon TER habituel (Joigny-Sens-Paris) le matin ou le soir, vous comprendrez qu’un tel blocage mettra à genoux, au bout de deux ou trois semaines, la cinquième puissance économique du monde. Déjà que la désorganisation générale de la SNCF (retards, suppressions, surbooking, pannes) faisait enrager la population, attendez-vous à voir s'effondrer définitivement l’image de cette malheureuse entreprise qui faisait, naguère, la fierté du pays !

08:49 Publié dans Blog | Tags : sncf, ter, cgt, grèves, cheminots | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/12/2016

Exit Gérard Filoche !

filoche.jpgLe PS n’a pas retenu Gérard Filoche pour ses primaires. A part quelques journalistes, personne ne connaissait cet ancien professionnel du syndicalisme tout droit sorti du XIXème siècle, dont les idées et la faconde auraient fait un malheur à l’époque de la Deuxième Internationale (1889-1914). Des temps modernes, cet ancien de l’UNEF, de l’UEC, du PCF, de la JCR, de la LCR, de la CGT et du CESR connaît surtout Chavez et Castro. On l’a découvert quand il s’est bruyamment réjoui de la mort de ce "suceur de sang" qu’était Christophe de Margerie, le patron de Total ! Qu’il ait été écarté de la primaire par le PS montre à quel point personne, vraiment personne, n’imaginait un type aussi archaïque concourir à la présidentielle !

12:10 Publié dans Blog | Tags : filoche, primaire, 2017, cgt | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/06/2016

Un Etat qui ne décide plus rien

hollande.jpgHollande récolte ce qu’il a semé. Quand on laisse pourrir les problèmes pour éviter de mécontenter tel ou tel, on oppose violemment les différents acteurs d’une société forcément complexe, contradictoire et à fleur de peau. Est-ce l’état d’urgence qui prime, actuellement, en France ? Ou le droit à manifester ? Ou l’ordre public ? Faut-il craindre en priorité les terroristes de Daech ? Les casseurs de l’ultragauche ? La CGT ? Ou les hooligans russes ? Depuis plus de mille ans, c’est l’Etat qui tranche. Il sert à cela, l’Etat, et non à vendre des sous-marins ou à interdire la fessée. C’est le plus grave reproche, au fond, que l’opinion fait à François Hollande : l’Etat ne tranche plus rien, il prépare les primaires !

10:22 Publié dans Blog | Tags : etats, casseurs, cgt, manif, hollande | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/06/2016

La France unie et accueillante

maxnewsworldthree849424.jpgIl y a des jours, comme ça, où on finirait par se décourager. Comment quelques quarterons de syndicalistes ultra minoritaires peuvent-ils prendre en otage l’image de la France, la qualité de ses services publics et les efforts de ses habitants pour des revendications corporatistes auxquelles personne ne comprend rien (vous savez pourquoi les cheminots sont en grève, vous ?). Moi, l’Euro, ce n’est pas mon truc, mais quand même ! Pour une fois que les Français pouvaient donner d’eux l’image d’un pays uni et accueillant ! Ces avions qui refusent de décoller, ces monceaux d’ordures sur les trottoirs de Paris, quelle gâchis, quelle honte ! Cela me donnerait presque envie de prendre ma retraite, pas vous ?

07:57 Publié dans Blog | Tags : grèves, euro, ordures, cgt, cheminots | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/06/2016

Solidarité à la française

inondations,grèves,charny,cgt,solidaritéSi vous connaissez un cheminot, un chauffeur de bus ou un pilote d’avion en grève, conseillez-lui d’éviter de passer par chez moi. A Charny (Yonne), où l’on se serait bien passé de faire la Une du JT de TF1, on évalue les dégats, on fait les comptes, on nettoie garages, caves et magasins, comme dans une vingtaine de départements voisins. Et quand on entend, à la radio, que la CGT n’a même pas daigné suspendre ses ordres de grève dans les trains, les bus et les avions, on est très, très colère ! La solidarité à la française : état d’urgence + état de catastrophe naturelle = blocage des transports ! Etrange pays.

28/05/2016

Ils avaient tous voté pour lui !

hollande,cgt,grèves,gaucheBon, je résume. En plein état d’urgence, sous la menace de nouveaux attentats djihadistes, à l’approche de l’Euro de foot et à l’ouverture de la saison touristique, des syndicalistes (gauchistes) ultraminoritaires (3 % des travailleurs du privé) paralysent tout le pays parce que le gouvernement (socialiste) a décidé d’imposer aux députés (de gauche) une vague loi sociale quasiment inutile puisque vidée de sa substance au point que personne n’en connaît plus le contenu. Cette bouffée d’absurdité, d’illégalité et de violence précipite en un gigantesque fiasco la fin du quinquennat de François Hollande… pour qui tous ces gens-là, sans exception, ont voté en 2012 !

10:32 Publié dans Blog | Tags : hollande, cgt, grèves, gauche | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

27/05/2016

La France est un musée

musee-Lénine.JPGLa France, musée du communisme à ciel ouvert ? Un syndicat "rouge" qui chante l’Internationale et qui bloque tous les journaux sauf l’Humanité. Des anarcho-syndicalistes qui cassent du flic en appelant à la "convergence des luttes". Quelques intellos, genre Alain Badiou, pour qui l’histoire des idées s’est arrêtée à Karl Marx (1818-1883). Un Parti "communiste" qui a gardé mordicus le nom qu’il avait quand il était l’allié de Hitler (1939-1941). Une mystique de la "lutte des classes" qui divise la société entre "bourgeois" et "travailleurs", et la scène politique entre "fascistes" et "antifascistes". Un tel musée devrait attirer les touristes du monde entier, non ?

00:25 Publié dans Blog | Tags : communisme, l'humanité, cgt, marx | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

26/05/2016

Un raz-de-marée pour le FN ?

68-2.jpgLa référence électorale est bien connue. En juin 1968, la même "chienlit" (grève des transports et pénurie d’essence) avait débouché sur un raz-de-marée électoral en faveur du parti gaulliste et de ses alliés (394 sièges à la droite, 91 à la gauche). En juin 2016, si la même situation débouchait sur une élection législative, la gauche y serait ratiboisée (selon les meilleurs experts, il ne resterait que 30 députés socialistes à l’Assemblée) mais surtout, c’est le FN qui raflerait la mise, à l’autrichienne. Et Hollande, mais oui, serait obligé d’appeler Marine Le Pen à Matignon pour dix mois de cohabitation ! Bon, je sais, la CGT s’en tamponne, mais, pardon, moi et quelques amis, cela nous soucie grave…

00:09 Publié dans Blog | Tags : mai 68, udr, fn, chienlit, cgt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/05/2016

Ceux dont personne ne parle

penurie-de-carburant.jpgLes deux stations service de mon chef-lieu n’ont plus une goutte de gasoil. Je pense à la mamie près de chez moi qui ne dort plus à l‘idée que son infirmière, à court de carburant, ne pourra peut-être pas venir la voir le matin. Au jeune restaurateur, fraîchement installé, dont la salle est vide et dont la chambre froide est pleine. A cette jeune femme qui avait enfin décroché un entretien d’embauche à Dijon et qui ne sait pas si elle aura un TER pour s’y rendre. A la déconvenue du comité des fêtes d’un village qui va devoir annuler, dimanche, sa virée en autocar à Vézelay. Si l’Etat ne réagit pas, franchement, j’ai peur que cela tourne mal…

00:03 Publié dans Blog | Tags : grèves, essence, cgt, syndicats | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/05/2016

C'est le travail qu'on assassine...

travilleurs.jpgCe qui frappe, dans les grèves déclenchées en opposition à la "loi Travail", c’est qu’elles pénalisent exclusivement les Français qui… vivent de leur travail ! L’anarchie provoquée par le blocage des transports ne gêne que moyennement les fonctionnaires (qui prennent leurs RTT) ou les retraités (qui restent chez eux). En revanche, la grève coûte très cher à ceux qui n’ont pas les moyens d’arrêter, comme ça, leur activité : les livreurs, les infirmières, les fleuristes, la plupart des commerçants et des artisans, tous les travailleurs du tourisme, de l’alimentaire et du bâtiment, ceux qui bossent avec l’étranger, ceux qui luttent pour éviter la faillite… à qui il vaut mieux ne pas parler, en ce moment, de Hollande, de Nuit Debout et de la CGT !

07:00 Publié dans Blog | Tags : travail, grèves, sncf, cgt | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

01/05/2013

Compliqué, le 1er Mai !

 1erMai.jpgA qui appartient la fête du 1er mai ? D’abord aux ouvriers américains de 1886, sans doute. Mais ensuite ? A la l'Internationale socialiste qui l’a importée en Europe en 1889 ? A la Russie bolchevique qui l’a adoptée en 1920 ? A Pie XII qui en a fait la fête de saint Joseph en 1955 ? Au Front National qui l’a phagocytée au nom de Jeanne d’Arc en 1988 ? Aux scouts qui vendent du muguet ce jour-là ? Le pire, c’est quand le 1er mai est devenu chômé, en 1941, grâce à l’ancien leader socialiste de la CGT René Belin, devenu ministre de Pétain. Est-ce pour cela que le responsable de FO, ce mercredi, va défiler à… Laval ?

00:47 Publié dans Blog | Tags : 1er mai, cgt, fn, défilé, syndicats | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27/02/2011

Zemmour au goulag !

Zemmour-rouge.JPGCe qui est le plus terrifiant, dans l’affaire Zemmour, c’est l’attaque portée contre le journaliste par des syndicalistes anonymes appartenant à l'entreprise où il travaille (France Télévisions). Voilà des "journalistes" estampillés "SNJ-CGT" qui sont rémunérés par la collectivité pour fomenter des interdictions d’antenne à l’encontre de  tel ou tel de leurs confrères – comme dans la bonne URSS de papa ! Auront-ils la peau d’Eric Zemmour, ces petits inquisiteurs modernes qui, pour faire oublier leur manque de talent, ne savent que condamner, censurer, interdire et exclure ceux qui en sont pourvus ?