Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2011

Une étrange embrouille

syndicats.jpgQu’est-ce que c’est que cette embrouille géante ? Pourquoi les citoyens français sont-ils brutalement privés du droit de connaître les conclusions d’un rapport parlementaire sur le financement des syndicats ? Parce que certains membres de la commission d’enquête, affolés par le contenu du rapport, ont sciemment torpillé le rapport le jour de sa conclusion ? Quels intérêts, quels comités, quels réseaux étaient donc mis en cause, au point qu’on considère le bon peuple comme trop immature pour le lire, le critiquer, le discuter ? Et les médias qui se gaussent de la Russie de Poutine !


03/11/2010

Un machin vraiment inutile

Mariton.jpg"Le Conseil Economique et Social ne sert à rien", explique le député Hervé Mariton, sans fard, dans le Figaro. Ce machin de 233 membres, qui coûte au contribuable 37 millions d’euros par an, ne sert qu’à apporter un complément de salaire à quelques amis du président en place et à assurer une retraite complémentaire à des syndicalistes en fin de parcours, désignés par des réseaux occultes pas toujours démocratiques. François Mitterrand y avait même nommé la chanteuse Georgette Lemaire, qui n’avait plus de quoi payer son loyer ! En période de vaches grasses, bon, un tel "resto du cœur" spécial happyfews peut aider. Mais en période de crise, accorder 3700 euros par mois, pour rien, à Raymond Soubie ou Pierre Charon, c’est de la provocation !

  

20/10/2010

Manifs : un vrai progrès

CGT.JPGDès que les lycéens seront en vacances, dans quelques jours, on fera le bilan de ces journées "d’action" contre la réforme des retraites. Le premier acquis, qui modifie radicalement le scénario des manifs depuis quarante ans, c’est qu’on sait aujourd’hui, avec certitude, que les chiffres des syndicats doivent être divisés par 4 ou 5 (par 10 à Marseille) pour refléter la réalité. Il y a encore beaucoup de journalistes frileux (notamment à la télé) qui s’accrochent à la tradition et émettent, au doigt mouillé, comme ça, hop, un chiffre à mi-chemin entre celui des syndicats et celui de la police. Mais à part ces dernières traces d’obscurantisme, sur ce point, la science politique a fait un pas en avant. 

25/05/2010

Une grève égalitaire

On peut tout demander aux Français du moment qu'ils sont traités à égalité. C’est pourquoi j’appuie la grève lancée pour le 27 mai par les syndicalistes CDFT,CGT, FSU et autres UNSA, destinée à ramener à la raison quelques centaines de milliers d’entrepreneurs, de commerçants, d'artisans (et d'éditeurs, suivez mon regard) qui ont des rendez-vous de travail, parfois coûteux, pour démarcher un client, négocier un contrat ou organiser le lancement d’un service : y en a marre de tous ces forcenés qui ignorent les RTT, les primes, la retraite à 55 ans, les réunions-syndicales-prises-sur-le-temps-de-travail et qui, pendant la crise, continuent de bosser 70 heures par semaines pour ne pas licencier un employé, virer un apprenti ou mettre la clef sous la porte ! Tous égaux, nom de Dieu !

 

17/05/2010

Paroles, paroles...

"Paroles, paroles…" Ce qui mine la crédibilité des responsables publics, ce sont ces phrases toutes faites, si peu rassurantes, qui leur servent de déambulateurs quand la réalité sociale commence à tanguer. Ainsi quand le gouvernement jure de "mettre fin à la spécificité française en matière d'emploi des seniors". Ben tiens ! Alors qu’en France, 38 % des gens de mon âge travaillent (54 % en Allemagne, 62 % aux USA, 70 % en Suède) ! Ou quand le syndicat FO assure : "Toucher à la retraite à 60 ans, c’est niet !" Ben voyons ! Alors que la plupart de nos voisins, notamment l'Allemagne, tournent autour de 65 ans ! Voilà "des mots, encore des mots, les mêmes mots" qui remplissent les journaux et vident les bureaux de vote...  

21/02/2008

Christine au bûcher !

On a le droit d’aimer ou de ne pas aimer Christine Ockrent, mais tous les professionnels de la presse savent qu’elle est compétente, intelligente et bosseuse. Peu de journalistes pouvaient prétendre, comme elle, à diriger la nouvelle holding regroupant France 24, TV5-Monde et Radio France Internationale. En tout cas aucun des camarades délégués de l’Intersyndicale de TV5, du SNJ-CGT de France 3, de la CFDT-Médias ou de la SDJ de RFI, qui lui font le même procès en sorcellerie qu’ils avaient fait, l’an dernier, à Béatrice Schönberg. L’une vit avec Kouchner, l’autre avec Borloo, et alors ? Dites, les syndicalistes, et si, une bonne fois pour toutes, on se fichait complètement de savoir qui couche avec qui ?

07/11/2006

Bizutage cheminot

C’est une sympathique et innocente tradition cheminote : on salue toujours l’arrivée d’une nouvelle présidente à la tête de la SNCF par une bonne grève générale d’une journée, et puis, après avoir jeté par dessus l’épaule quelques millions d’euros, hop, on chante en chœur : "Elle est des nô-ôtres, elle a eu sa grèv' comme les au-autres !"
Personne ne sait pourquoi les syndicats CGT, SUD, FO, CFE-CGC, CFTC et FGAAC bloquent le pays aujourd’hui. On sait seulement qu’Anne-Marie Idrac les a accusés, l’autre jour, d'avoir une culture politique datant "d’avant la chute du mur de Berlin", et qu’il est impossible, quand on s’appelle CGT, SUD, FO, CFE-CGC, CFTC ou FGAAC, de laisser passer une si inqualifiable provocation.
Et pour bien montrer que non, les syndicats de cheminots ne sont pas "archaïques", allez, hop, tout le monde en grève !